Covid-19 à Chiang Mai 🦠 Fermeture des lieux de divertissement, nouvelles mesures, couvre-feu…

Les habitants de Chiang Mai seront-ils confinés comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays, dont la France, la Suisse ou encore Hong Kong ? La question est pertinente à l’aune des premières restrictions annoncées par les autorités provinciales.

Les amateurs de combats de coqs Рou aficionados de paris ill̩gaux Рdevront trouver un autre passe-temps ! Ces joutes aviaires font en effet partie des interdictions promulgu̩es par le Gouverneur de la province de Chiang Mai.

Ces premières mesures du gouvernement provincial sont entrées en vigueur le 19 mars (fermeture de moult commerces), d’autres ont suivi le 23 mars 2020 (fermeture de tous les commerces non essentiels). Dernière en date : l’interdiction de vente d’alcool. Le tout avec un couvre-feu national ! On vous résume le tout ci-dessous.

Publicités

MISE A JOUR :
couvre-feu dès le 3 avril 2020

En plus des restrictions décidées au niveau provinciale le 18 mars dernier, restrictions renforcées dès le 23 mars (voir ci-dessous), un couvre-feu valable dans tout le royaume de Thaïlande est effectif dès ce 3 avril 2020, d’où la présente mise à jour.

COUVRE-FEU DE 22h À 4h DÈS LE 3 AVRIL 2020 DANS TOUTE LA THAÏLANDE

C’est par une allocution télévisée jeudi 2 avril 2020 que le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a décrété un couvre-feu national, ceci dès le 3 avril 2020. Il vous est donc interdit de sortir dans la rue de 22h à 4h du matin, sous peine d’amende, voire d’emprisonnement ! Seuls certaines professions ont des passe-droits. Le non respect du couvre-feu est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à THB 40’000.- et de deux ans d’emprisonnement. Un couvre-feu prolongé jusqu’au 31 mai 2020 !

Indépendamment de ce couvre-feu national, il est difficile de suivre toutes les interdictions promulguées par les Gouverneurs de provinces. À Chiang Mai, un ordre de quarantaine est désormais en place pour tous les étrangers, les Thaïlandais revenant de l’étranger et ceux de certaines provinces du sud qui entrent dans la province de Chiang Mai. Ainsi, l’ordonnance n° 6/2020 du Comité des maladies transmissibles de Chiang Mai sur les mesures urgentes pour prévenir la propagation de la COVID-19, en vigueur à partir du 2 avril 2020, exige que tout ressortissant étranger visitant Chiang Mai soit confiné pendant 14 jours dans un logement fourni par le Département du contrôle des maladies, à moins qu’il n’ait son propre domicile dans la province. Dans ce dernier cas, ils devront rester chez eux pendant 14 jours. Tous les ressortissants thaïlandais qui reviennent de l’étranger ou qui se sont rendus à Chiang Mai depuis la zone métropolitaine de Bangkok, Ayala, Pattani, Narathiwat et Phuket doivent également se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Quiconque enfreint cette mesure est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 bahts et d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an. Il est à noter que l’ordonnance ne s’applique pas aux étrangers qui se trouvent déjà dans la province (source)

Cependant, vous devrez tenir compte des restrictions promulguées par les gouverneurs des autres provinces du pays. Exemple avec la fermeture de l’aéroport de Phuket qui empêche conséquemment les vols directs Chiang Mai – Phuket. Ou encore la limitation des déplacements dans la capitale, Bangkok, et les provinces alentour. Une capitale qui a par ailleurs fermé tous ses parcs publics jusqu’au 30 avril 2020 et qui interdit tout commerce de minuit à 5h du matin (source). Ainsi, les supérettes 7 Eleven ne peuvent plus rester ouvertes 24 heures sur 24, chose qui n’était plus survenu depuis leur fermeture historique à l’occasion des émouvantes funérailles de feu Bhumibol le Grand, en 2017.

Les provinces limitrophes de Chiang Mai ont elles aussi émis des restrictions. Ainsi et à titre d’exemple, impossible d’entrer dans la province de Chiang Rai sans masque (source). Une restriction qui en suit bien d’autres précédemment imposées. La province de Mae Hong Son – qui, accessoirement, appliquait déjà un couvre-feu – interdit l’entrée sur son territoire à tout étranger ! Plus possible d’aller à Pai, obvie (source).

Ce type de restrictions est également imposé dans les provinces de Lamphun, Lampang et Phayao. Certaines routes dans cette dernière province ont même été coupées à la circulation ! Impossible pour nous de suivre les détails de toutes les provinces du Nord. D’où notre conseil – si tant est que vous puissiez le suivre : #RestezChezVous ! Ou du moins là où vous vous trouvez. Un mot d’ordre qui n’empêche pas la créativité. Ainsi du challenge original #FonFromHom lancé par un danseur du pays Lanna…


Une décision du Gouverneur valable dans toute la province

C’est la découverte hier, mercredi 18 mars 2020, d’un nouveau cas de Covid-19 à Chiang Mai – alors que d’autres cas suspects sont investigués – qui a précipité la décision : tous les lieux de divertissement doivent fermer leurs portes dès aujourd’hui, jeudi 19 mars 2020. Ceci dans toute la province de Chiang Mai !

C’est la section 35 de la Loi sur les maladies transmissibles de 2016 qui a permis au Gouverneur, M. Charoen Sanguansat, de promulguer cet arrêté. La décision est pour l’heure valable jusqu’au 1er avril (et ce n’est pas un poisson). Si vous comprenez le thaï, vous pouvez revoir la conférence de presse.

L’actuel Gouverneur de Chiang Mai (au centre) – © Facebook – PR Chiangmai

Il s’agit de freiner la propagation du coronavirus, fulgurante (et pourtant, le Covid-19 n’est pas un virus des plus contagieux !).

Les lieux qui doivent fermer

Et quels sont donc les lieux touchés par cette abrupte fermeture ?

  • les spas, les salons de massage et autres salons de beauté;
  • les lieux de divertissement (là, c’est un peu vague);
  • les karaokés;
  • les salles de jeux;
  • les salles de fitness;
  • les zones de jeux destinées aux enfants;
  • les marchés de rue ambulants;
  • les cinémas;
  • les stades de boxe;
  • l’hippodrome de Chiang Mai;
  • et donc les places organisant des combats de coqs.

En outre, les rassemblements de plus de 300 personnes nécessitent une autorisation pour être organisés. Les parcs extérieurs et les stades seront ouverts comme d’habitude, mais il est interdit d’y organiser des événements rassemblant des personnes.

Pour l’heure, les cafés et restaurants ne sont pas concernés. Mais certains ont pris les devants à l’image des établissements du groupe Good View; sont ainsi fermés The View Bar, The Good View Village ou encore The Good View All Day !


Un test rapide du Covid-19 pour tous en Thaïlande ?

Quel impact pour les touristes ?

Alors bien sûr, les personnes les plus touchées par ces mesures draconiennes sont les habitants de la Rose du Nord, qu’ils soient autochtones ou expatriés.

La liste des interdictions vous aura sans nul doute appris que Chiang Mai possède un… hippodrome (qui doit donc fermer) ! En tant que touristes, vous ne devriez pas être trop dérangés par ces mesures restrictives. Sauf bien entendu si vous comptiez profiter d’un massage – et Chiang Mai est réputée pour la qualité de ses massages traditionnels, nuad boran – ou désiriez sortir faire la fête (dès ce soir, la route Loy Khro ressemblera à un no man’s land). Impossible également de voir un combat de boxe thaïlandaise, la fameuse muay thai.

Au même titre que les cinémas, les salles de spectacles ferment également. Ainsi plus de cabaret où se produisaient les ladyboys (le plus connu, Miracle, a déjà fermé depuis quelques semaines en raison de la désaffection de sa clientèle chinoise). Les coquins se passeront également de soirées au bar ou au karaoké (et à Chiang Mai comme partout en Thaïlande, il y a karaoké et karaoké)… Des contrôles sont effectués et des conseils de prévention prodigués par les forces de l’ordre. Comme ici au Zoe in Yellow.

Adieu massages traditionnels thaïs bienfaisants !

Lorsque l’arrêté parle de lieux de divertissement, c’est un peu vague pour savoir ce qui sera encore ouvert ou pas. Les musées ne semblent pas encore touchés par ces restrictions. On relève cependant la fermeture du jardin botanique de la reine Sirikit, le QSBG à Mae Rim. L’Alliance Française, elle, a suspendu la projection hebdomadaire de ses films.

Les centres commerciaux – qui eux restent ouverts – font tout pour tenter de garder leur clientèle, de plus en plus éparse. Les désinfections permanentes vont bon train. Cela ne semble pas suffire : le centre commercial Central Kad Suan Kaew, par exemple, a réduit ses horaires d’ouverture à titre provisoire, de 11h à 20h30 seulement. D’ailleurs, plusieurs des commerces et services de ces centres commerciaux ont dû fermer, comme ici à Promenada (les cinémas bien sûr mais aussi les garderies d’enfants, les centres de massages ou encore les instituts donnant des cours).

En revanche et contrairement aux centres commerciaux, les marchés piétonniers sont interdits ! Adieu les fameux marchés du samedi et du dimanche soir (Saturday et Sunday Walking Street Night Market), entre autres marchés. Même chose pour le mythique Night Bazaar, ouvert généralement tous les soirs (les stands externes sont toujours là mais les divers marchés sont fermés, à l’image de l’Anusarn Market). Le McDonald, habituellement ouvert 24 heures sur 24, ferme, lui, à 2h du matin. Le marché aux buffles de Sanpatong, ouvert matutinalement, ferme lui aussi, naturellement.

Indépendamment des lieux touchés, il faut bien avouer que le tourisme devient une activité non grata si l’on tient compte, en plus, des restrictions d’entrée aux frontières et des nombreuses annulations des vols aériens. Sans parler des nouvelles restrictions (voir ci-dessous).

Espérons cependant que ces mesures historiques uniques permettront d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus et qu’une activité normale pourra être reprise au plus vite… 🙏 En attendant, la ville est désinfectée.

À noter encore qu’un groupe d’entraide anglophone s’est mis en place pour les expatriés ayant besoin d’aide, principalement les personnes âgées : Chiang Mai Search & Rescue. De nouveaux groupes d’entraide FB se font jour, par quartiers.

Et pendant ce temps dans les temples bouddhistes, tout continue comme avant…

Toutes ces mesures visent à protéger les personnes fragilisées, au premier rang desquelles les personnes âgées © Facebook – ข้อมูลข่าวสารเฉพาะกิจของจังหวัดเชียงใหม่

Nouvelles restrictions dès le lundi 23 mars, 18h, prolongées jusqu’au 30 avril

Nouvel arrêté du Gouverneur de Chiang Mai avec des mesures qui prennent effet ce lundi 23 mars 2020, dès 18h. En gros, M. Charoenrit Sanguansat a ordonné la fermeture des centres commerciaux et autres points de vente non essentiels, à l’instar de Bangkok et d’autres régions encore.

L’interdiction initialement en vigueur jusqu’au 13 avril 2020 a été prolongée (le 4 avril) et reste valable jusqu’au 30 avril 2020, tenant compte de l’évolution de la pandémie du Covid-19 en cours.

Les centres commerciaux ne seront pas totalement fermés puisqu’y resteront ouvert les marchés alimentaires, les banques et les pharmacies (comme ici à Promenada). Quand aux restaurants, ils peuvent continuer à faire du commerce, mais uniquement pour les plats à emporter et la livraison à domicile. La fermeture des établissements hôteliers pend à leur nez (comme elle a déjà été entreprise en Espagne) !

Voici la liste complète des lieux fermés en vertu de cette nouvelle interdiction :

  • les restaurants (sauf pour la livraison à domicile et les plats à emporter); les restaurants dans les hôtels ne sont autorisés à servir que les clients de l’hôtel;
  • les centres commerciaux/marchés, à l’exception des supermarchés, des magasins de biens de consommation, des pharmacies et des restaurants délivrant des plats à emporter;
  • les rayons de restauration des magasins de proximité;
  • les marchés et les marchés aux puces, à l’exception de ceux qui vendent des denrées périssables, des aliments secs, des aliments à emporter, des aliments pour animaux de compagnie, des produits de première nécessité et les pharmacies;
  • les salons de coiffure et de beauté;
  • les salons de tatouage et de piercing;
  • les patinoires, les espaces de patins à roulettes et autres lieux similaires;
  • l’animation des parcs d’attractions; les salles de bowling ou de jeu;
  • les salles de jeux et les cybercafés;
  • les terrains de golf et les divers terrains d’entraînement;
  • les piscines publiques;
  • les arènes de combats de coqs;
  • les marchés et centres d’échange d’amulettes;
  • les foires et autres centres d’exposition;
  • tous les établissements d’enseignement;
  • les centres d’amaigrissement et les cliniques cosmétiques;
  • les centres de services de santé tels que les spas, les massages traditionnels et de beauté;
  • les magasins de toilettage et les centres pour animaux de compagnie;
  • salons de massage;
  • les bains et saunas;
  • les théâtres et les cinémas;
  • les centres de fitness;
  • les pubs, bars et autres lieux de divertissement similaires;
  • les stades de boxe et d’entraînements de boxe (thaïlandaise s’entend);
  • toutes installations sportives;
  • les courses de chevaux (hippodrome).

Timide réouverture accordée dès le 3 mai 2020 : 6 types de commerces peuvent réouvrir, en appliquant de strictes mesures de distanciation sociale. Parmi ceux-ci, les restaurants. En revanche, 29 types de commerces doivent rester fermer, dont les échoppes de massage et les bras, de même que les centres commerciaux. Réouvert également, le fameux temple au haut du Doi Suthep.

Nouvelle mesure du Gouverneur promulguée le 7 avril 2020 : la vente d’alcool est interdite dans toute la province de Chiang Mai du 10 au 20 avril 2020, incluant par conséquent le Nouvel-An thaïlandais (Songkran). Mesure prolongée jusqu’au 30 avril 2020 ! Une interdiction valable dans d’autres provinces thaïlandaises.

On vous conseille vivement de respecter ces consignes car toute violation de l’interdiction est passible d’une amende de THB 100 000 et d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an.

L’on vous a déjà appris (sur notre page Facebook) que la compagnie Greenbus a suspendu toutes ses liaisons. Impossible dès lors de rejoindre Chiang Rai en bus public. Il est d’ailleurs dorénavant impossible d’entrer dans la province de Chiang Rai puisque les accès routiers ont été bloqués (détails). Cette même interdiction est valable dans la province limitrophe de Mae Hong Son pour tout étranger n’y résidant pas (impossible dès lors de visiter Pai, une région des plus polluées en ce moment).


Situation en Thaïlande

Nous vous avons déjà parlé de la situation induite par ce satané coronavirus il y a presque deux mois dans notre article Coronavirus en Thaïlande – Ne pas céder à la panique, un article que nous avons mis à jour. Et donc vous connaissez déjà les sites de référence pour être informé de la situation au Pays du Sourire :

  • Site web officiel du Département du contrôle des maladies : Corona Virus Disease (COVID-19). Beaucoup d’informations y figurent, notamment les restrictions imposées aux touristes étrangers désirant entrer dans le royaume.
  • Page Facebook officielle du Ministère de la Santé dédiée au virus (c’est bien sûr en thaï) : ศูนย์ข้อมูล COVID-19. Et la page FB Fight Covid-19 (Combattons la Covid-19, รู้สู้ COVID-19) animée par l’Agence thaïlandaise de promotion de la santé.
  • Pour ce qui est des statistiques des cas en Thaïlande, ce site web officiel les met à jour quotidiennement. Une carte interactive du royaume indiquant les cas de Covid-19 officiellement détectés a été créée par une société indépendante.
  • Page Facebook du Département provincial de la Santé : Chiangmai Health (ประชาสัมพันธ์ สำนักงานสาธารณสุขจังหวัดเชียงใหม่) et son site web (en thaï, forcément).

Rappelons ici les établissements scolaires de tout le royaume ont déjà été fermés le 17 mars dernier sur ordre du gouvernement thaïlandais. Même la rentrée des classes, en mai, semble compromise… Des universités telles que l’Université de Chiang Mai (CMU) ou encore l’université Maejo sont actuellement en train de passer à la formation en ligne.

Rappelons également que le gouvernement a suspendu les congés dus au Nouvel An thaïlandais (à mi-avril) et que les festivités de Songkran prendront une tournure particulière cette année 2020 (ou 2563 selon le calendrier bouddhiste thaïlandais). L’annulation des festivités publiques a été confirmée par la municipalité. On nous promet un Songkran plus traditionnel, en famille… En marge, les festivités poi sang long chères au peuple shan sont elles aussi annulées.

Il nous semble intéressant de vous parler ici de l’article des Missions Étrangères de Paris intitulé En Thaïlande, le débat sur le confinement exacerbe les graves inégalités sociales. Il vous confronte à une réalité quotidienne bien différente de la vôtre, que vous soyez touriste ou expatrié, celle des membres des diverses minorités ethniques dans les lieux reculés du pays.


Tourisme. Quid des retours au pays et de la situation des visas ?

La mort – temporaire – du tourisme ! Il est évident que la haute saison touristique est terminée par ici (et c’est là un euphémisme). Les réservations sont atones. Le tourisme en Thaïlande (et dans le monde entier) est en hibernation jusqu’à-avril, au minimum, sans doute fin juin, et même fin septembre, l’été n’étant pas haute saison et les familles ayant toutes annulé leur séjour. Quels éléments nous font écrire cela ?

  • l’annulation des vols aériens opérée par les diverses compagnies internationales et celle des compagnies thaïlandaises (tant au niveau domestique qu’international);
  • la fermeture des frontières, tant en Thaïlande, dans les pays limitrophes que dans les pays d’origine des touristes;
  • le durcissement des conditions d’entrée au Pays du Sourire;
  • le rapatriement conseillé par toutes les ambassades (« rentrez chez vous ! »);
  • les décisions de fermeture de tous les services, exception faite des services essentiels (voir ci-dessus).

Chiang Mai ressemble maintenant à une ville-fantôme. En journée, on désinfecte et le soir, tout est fermé ou presque (photos). Pour les touristes, il est l’heure de rentrer en suivant les conseils des services consulaires. Des services qui renseignent sur les vols retour vers l’Europe encore disponibles.

Et si l’annulation de votre vol aérien de retour vous oblige à un overstay, prenez contact avec le Bureau de l’immigration. Un volontaire anglophone, Mike Gaudet, vous résume ici les mesures temporaires prises par les autorités et ce que vous devez faire. En date du 7 avril 2020, les autorités ont repoussé tous les délais de tous les visas au 30 avril 2020 (détails en anglais sur le site officiel du Bureau de l’Immigration). Impossible pour nous de suivre cela quotidiennement car dites mesures sont modifiées tous les jours.


In fine, afin de combattre la morosité ambiante et puisque nous sommes en pays Lanna, un pays où la joie de vivre est quotidienne, on vous livre ci-dessous la prestation musicale d’un groupe qu’on adore, Nutkittisarnn (ณัฏฐ์ กิตติสาร & เดอะ เพอะ, que vous retrouvez sur Facebook) :


Sources de l’image à la Une : © Facebook – Kliaojai Chaisunan‎ (qui remplace Facebook & PixabayGerd Altmann).
Source r̩dactionnelle : Chiang Mai One РEntertainment venues and more closed in Chiang Mai due to coronavirus concerns et Quarantine order now in place for foreigners and some others who enter Chiang Mai (traduction libre) et All malls and non-essential services ordered shutdown in Chiang Mai from 6 p.m. March 23
Article composé le 19.03.2020 et mis à jour le 03.05.2020.

Vous appréciez notre travail ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences et des connaissances. Utilisez nos liens d’affiliation tant pour vos hébergements, vos déplacements que les achats multimédias. Votre soutien ne vous coûtera rien de plus et nous aidera à continuer à vous offrir les informations que vous appréciez. Un grand merci à vous 🙏

Powered by 12Go Asia system
Publicités

4 Commentaires

Laisser un commentaire