La Cérémonie annuelle du Labour Royal sur la place Sanam Luang, à Bangkok

Prochaine date de ce rituel royal public : le 21 mai 2020

Thaïlande, pays rizicole

La Thaïlande est l’un des pays dont l’économie repose en grande partie sur l’agriculture. Cette dernière étant fortement dépendante du climat, celui-ci a par conséquent une forte influence sur ce pays qui fait partie des puissances agricoles de l’Asie du Sud-Est. Le royaume, couvrant une surface de 51,3 Mha, exploite 22,1 Mha de terres agricoles, soit 43% du territoire national. Avec près de 6 millions d’exploitations agricoles d’une surface moyenne de 3,1 ha, l’agriculture, qui a connu sa Révolution verte contribue à hauteur de 12,5% au PIB et mobilise 47% de la population active, avec 17 millions d’agriculteurs¹. C’est dire que les traditions agricoles y sont encore fortement ancrées (c’est d’ailleurs l’un des premiers pays exportateurs de riz). La cérémonie dont il est question aujourd’hui en fait partie.

RoyalPloughingDay2017AOTrecadrée.jpg

La Fête du Sillon Sacré remise à l’ordre du jour

Chaque année se déroule la Cérémonie du Labour Royal ou la Fête du Sillon Sacré (Wan Phutcha Mongkhon, วันพืชมงคล en thaïlandais², the Royal Ploughing Ceremony pour les anglophones), sur l’esplanade Sanam Luang (สนามหลวง), en face du Wat Phra Kaew, à Bangkok donc, une cérémonie séculaire à laquelle vous pouvez assister. Connu sous le nom de Raek Na, ce rite brahmanique a lieu généralement en mai, la date étant fixée par les astrologues de la cour royale (une cérémonie bouddhiste précède d’un jour le rite brahmanique). En 2019, les festivités sont fixées au jeudi 9 mai, de 8h19 à 8h49, en présence de Sa Majesté le roi Rama X, récemment couronné. C’est un jour férié dans toute la Thaïlande qui correspond à la Journée des Agriculteurs. Il marque le début de la saison des plantations agricoles, plus précisément le repiquage du riz, et a pour but de favoriser de bonnes récoltes. La cérémonie suit un programme très strict au cours duquel le roi (ou un membre de la famille royale) conduit deux bœufs sacrés et laboure neuf cercles concentriques. Aux quatrième, cinquième et sixième cercles, le riz est semé dans les sillons, durant les trois derniers les semences sont recouvertes de terre. A la fin, les cultivateurs présents dans l’assistance viennent ramasser cette terre mêlée de grains de riz pour pouvoir ainsi la mélanger à leur futures semences et s’assurer une bonne récolte. Par ailleurs, des assiettes d’offrandes sont préparées; si les bœufs mangent le contenu de ces assiettes, cela donnera une indication sur le résultat de la prochaine récolte. Pratiquée en Thaïlande depuis l’ère Sukhothaï (1238-1438), tombée en quasi désuétude à l’époque du roi Rama VII dans les années 1920 mais rétablie en 1960 par Rama IX (feu Bhumibol le Grand), cette tradition s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui suivant les préceptes de Rama V :

« Le roi en labourant le premier donne l’exemple à son peuple et l’incite à être assidu pour cultiver la terre ».

Voici les répétitions de la cérémonie de l’année dernière :


La cérémonie dans le détail

On reprend ici la description de la cérémonie qu’en fait un spécialiste, Autour du Riz :

  • Deux bœufs sacrés sont attachés à une charrue en bois pendant que le roi trace dans la terre trois sillons représentant une rivière sacrée. Les bœufs de l’attelage royal vont prédire l’avenir des récoltes.
  • Les bœufs ont été sélectionnés de manière très rigoureuse. Leur queue doit être longue et large en son extrémité, leurs testicules doivent avoir la même taille, être bien pendants (!?) et leurs oreilles doivent être de dimension moyenne. Enfin, les cornes doivent être hautes et légèrement penchées vers l’avant.

    RoyalPloughingDay2018PhotoPayap

    © Facebook – Payap University

  • Le maître de cérémonie désigné par le roi, le Praya Raek Na, conduit une longue procession avec deux prêtres brahmanes portant l’eau bénite et des images dans des bols d’or.
  • Le Praya Raek Na bénit ensuite quatre jeunes femmes, les Nang Thepis. elles symbolisent  les divinités qui portent le riz dans des bols en argent et en or. Ces jeunes femmes sont choisies parmi le personnel du Ministère de l’Agriculture.
  • Le Praya Raek Na laboure neuf cercles concentriques.
  • Pendant le labour des quatrième, cinquième et sixième cercles, le riz est semé dans les sillons. Les trois derniers labourages servent à recouvrir le riz de terre.
  • À la fin du labour, sept plateaux d’or contenant du riz, du maïs, des graines de sésame, des haricots verts, de l’herbe fraîchement coupée, de l’eau et de l’alcool de riz sont présentés aux bœufs.  En fonction de ce qu’ils choisissent de manger ou de boire, les devins prédisent la qualité des futures récoltes. S’ils choisissent l’herbe, des épidémies sont à craindre. Par contre, s’ils jettent leur dévolu sur le riz ou le sésame, l’année sera bonne. Enfin, si l’eau est signe de crues, l’alcool, lui, est annonciateur des pires catastrophes !
  • Les fermiers attendent impatiemment la fin du rituel pour récupérer les graines qui sont réputées être de bon augure (les connaisseurs peuvent prendre connaissance des semences utilisées). Ils les mélangeront à  leurs propres graines ou les conserveront comme porte-bonheur.



Booking.com

Diffusion en direct (TV et sur le web)

Crédulité et superstitions font partie de la vie quotidienne des Thaïlandais; ainsi, chaque année, les billets en cours de la Loterie nationale thaïlandaise sont à l’effigie de cette cérémonie. Nous mettrons à jour cet article avec les prédictions qui en découleront quant aux récoltes de cette année (voir en fin d’article).

Ainsi donc, cette année 2019, la Fête du Sillon Sacré est fixée au jeudi 9 mai 2019. Et donc la  cérémonie bouddhiste qui précède a lieu le jour précédent, à savoir mercredi 8 mai 2019, à 17h, soit au Wat Phra Sri Rattana Satsadaram ou alors au Wat Phra Kaew (le Temple du Bouddha d’Émeraude), deux temples situés dans le complexe du Grand Palais (ou Palais Royal). Ce sont principalement des prières où officient des moines bouddhistes.

La cérémonie publique est donc fixée au jeudi 9 mai, de 8h19 à 8h49. Si vous avez l’occasion d’être à Bangkok, ne la manquez pour rien au monde. Fastes assurés puisque Sa Majesté Rama X la préside. À défaut, elle peut être suivie tant à la TV que sur le web, généralement dès 7h30 (heure de Thaïlande, soit dès 2h30 en Europe de l’Ouest). Voici les canaux probables de diffusion en direct sur internet :

En attendant, si vous comprenez un brin l’anglais et que vous souhaitez vous adonner à la langue siamoise, vous pouvez vous familiariser avec le vocabulaire thaïlandais lié à ce thème.

RoyalPloughingDay2017PhotoThaiPBS

Le choix des boeufs fait l’objet d’une attention toute particulière – © Facebook – Thai PBS


Des bœufs soigneusement sélectionnés

On l’a vu précédemment, les bœufs qui participent à ce rituel royal sont méticuleusement sélectionnés, exclusivement issus d’une race particulière, les taureaux blancs de Lamphun (Lamphun White Bull, un spécialiste des bovidés nous a cependant parlé de la race Ongole, originaire d’Inde…). C’est la province de Lamphun qui lui a donné son nom car cette race y était fort répandue. Il s’agit d’une race autochtone de bovidés que l’on retrouve ici au nord de la Thaïlande, principalement dans les provinces de Lamphun, de Chiang Mai et dans certaines régions de Lampang, Phayao et Chiang Rai. Bien qu’il soit appelé buffle blanc, sa peau est en fait rosée. Son origine n’est pas connue mais autrefois, c’était une race très populaire parmi les fermiers du nord thaïlandais. De nos jours, outre en vous promenant à la campagne, vous pouvez en admirer du côté de Mae Rim, peu avant le Tiger Kingdom. Ce sont parmi les plus imposants parmi les taureaux indigènes thaïlandais. Avec des caractéristiques distinctives et remarquables, il a donc été choisi comme taureau pour la cérémonie royale du labour. Le taureau les taureau blanc de Lamphun fait partie de l’héritage culturel et social du Lanna, et ce depuis la période Chamadevi (ou Jamadevi). Cette année 2019, ce sont deux couples qui ont été choisis :

  • Phra Kho Phem et Phra Kho Pool
  • Phra Kho Phor et Phra Kho Peang.

Ce site web vous dit tout de la cérémonie du labour royal (mais tout est en thaï).

RoyalPloughingDay2019PostThaiPBSMontage.jpeg

Les bœufs, soigneusement sélectionnés, ont le choix, un choix duquel dépendront les récoltes de l’année © Facebook – Thai PBS (illustrations gauche et droite)


Un rituel khmer également

Sachez encore qu’une cérémonie similaire se déroulera le 22 mai 2019 dans le pays voisin, lui aussi un royaume, le Cambodge. En savoir plus en prenant connaissance de cette page Facebook ou encore via Wikipédia. Pour celles et ceux qui apprécient plonger dans des éléments historiques, la lecture de l’article qu’ont consacré Alain et Bernard à ce sujet sera délicieuse : La Cérémonie du Labour Royal en Thaïlande, hier et aujourd’hui.


Cérémonie de l’année 2018

La cérémonie a été diffusée en direct FB par Thai PBS :

Placés devant plusieurs bols de nourriture, les bœufs royaux thaïlandais ont parlé, en mangeant de l’herbe et de l’eau. Les augures en déduisent que l’année à venir promet de bons rendements dans les fermes de plaine, plus modestes en « altitude ». Par ailleurs, comme leur museaux a trempé également dans la coupelle d’alcool, les astrologues sont formels : la Thaïlande va connaître cette année de meilleures relations avec les autres pays.

« D’après les prédictions royales, il y aura cette année beaucoup de riz, de fruits et de nourriture », a expliqué Thanit Anekwit du ministère de l’Agriculture. Et puisqu’ils ont bu de l’alcool, « les relations commerciales et diplomatiques avec les pays étrangers seront facilitées », a-t-il ajouté.

A la fin de la cérémonie, la foule, principalement des agriculteurs, n’a pas manqué de se précipiter sur le champ pour récupérer les grains de riz, considérés comme porte-bonheur. Une des nombreuses superstitions qu’entretiennent les habitants du royaume thaïlandais.

Nation Photo nous offre de magnifiques clichés : la cérémonie agreste impliquant deux magnifiques bœufs et la joie des agriculteurs récoltant les grains de riz porte-bonheur.

RoyalPloughingDay2018PhotoNationMontage2

© Facebook – Nation Photo


Cérémonie de l’année 2019³

À la différence de l’année dernière, c’est un roi couronné qui a présidé la cérémonie de cette année 2019 puisque Sa Majesté le roi Rama X s’est couronnée le 4 mai dernier (s’étant marié discrètement quelques jours plus tôt). Que les agriculteurs thaïlandais soient ici rassurés : il y aura suffisamment d’eau pour l’agriculture, tandis que le riz, la nourriture et les fruits seront abondants cette année. C’est là le résultat des prédictions.

RoyalPloughingDay2019PhotoNationPhotoMontage3.jpeg

À gauche, Ses Majestés le roi Rama X et la reine Suthida. À droite, les quatre Nang Thepis. symbolisant  des divinités © Facebook – NationPhoto

En l’espèce, les bœufs sacrés ont bu de l’eau et ont mangé de l’herbe et du riz cette année, ce qui indique que la production agricole (riz, nourriture et fruits) sera abondante et que l’eau sera « modérément suffisante ».

La prédiction a également été confirmée par le choix d’un morceau de tissu par le Praya Raek Na (cette année, c’est le secrétaire permanent du ministère de l’Agriculture, Anan Suwannarat, qui a exercé cette fonction). Alors qu’on lui offrait trois morceaux de tissu du même motif pliés pour masquer leurs longueurs de quatre, cinq et six kueb (unité traditionnelle thaïlandaise basée sur la portée des palmes), le Seigneur des Labours a choisi cette année un drap de cinq kueb. Cette longueur prédit que les niveaux d’eau seront modérément suffisants et que les cultures de riz seront abondantes, de même que la nourriture et les fruits.

RoyalPloughingDay2019PhotoNationPhotoMontage2.jpeg

Les graines royales censées apporter de bonnes récoltes © Facebook – NationPhoto

Et comme à chaque fois, en fin de cérémonie, des spectateurs se sont rués sur les graines semées par le Seigneur des Labours espérant recueillir prospérité et bonne chance. Superstitieux, certains les garderont en guise de porte-bonheur, alors que de nombreux agriculteurs les mélangeront avec leurs propres graines qui, une fois plantées, garantiront une bonne récolte. Comme bien souvent en Thaïlande, le tout se fait dans l’allégresse et la bonne humeur; la preuve en images.

On vous l’a communiqué dans cet article ainsi que sur notre page Facebook, cette célébration était diffusée en direct sur de nombreux canaux (elle dure 1h30). On vous l’offre ci-dessous en espérant que la chance vous accompagne vous aussi. Qui sait, peut-être sera-ce pour vous l’occasion de voir pour la première fois Sa Majesté la ravissante reine Suthida.


¹ Chiffres de l’année 2013 selon le Ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation. En savoir plus sur le site du Ministère français et du Gouvernement du Canada.
² Le nom complet du rite en thaïlandais est พระราชพิธีจรดพระนังคัลแรกนาขวัญ, soit Phra Ratcha Phithi Charot Phra Nangkhan Raek Na Khwan.
³ Cette partie reprend librement la traduction française effectuée par ThaiVisa de l’article original en anglais publié par The Nation.

Source éditoriale (outre celles mentionnées ci-dessus) : ONT – Office national du tourisme thaïlandais. Source de la photo à la Une (Kapook). Mise à jour le 10.05.2019

Powered by 12Go Asia system
Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire