Archives de Catégorie: Infos pratiques

Loy Kratong 2018 à Chiang Mai – Le programme officiel tout frais tout chaud

Loy Kratong 2018. Nous avons toujours été réticents à divulguer rapidement le programme de la Fête des Lumières ici à Chiang Mai. Et ce, pour une excellente raison : ce programme officiel ne recouvre de loin pas toutes les activités organisées durant ce magnifique festival, le plus beau que donne à admirer la Rose du Nord. Mais vous êtes déjà plusieurs à nous avoir contactés afin de le connaître. Nous cédons donc à vos requêtes en vous divulguant ce jour le programme officiel de la Fête des Lumières 2018 à Chiang Mai (version pdf).

Programme provisoire !

Il s’agit du premier jet basé sur le programme officiel 2018 sujet à modification

Permettez cependant que l’on vous rende attentif à quelques points d’importance. Il s’agit du programme officiel et plusieurs des manifestations annexes ne sont pas mentionnées ! Au premier rang desquelles la très belle cérémonie du lâcher de lanternes par les moinillons du Wat Pan Tao. Autre lacune qui en décevra plus d’un : rien n’est dit des lâchers géants de lanternes. Nous ne promouvons en rien le grand lâcher payant organisé par le Dhammakaya du côté de Mae Joe – et vendu à  prix d’or; ce mouvement bouddhiste à tout d’une secte ! En revanche, nous savons déjà que d’autres lâchers géants seront organisés (il n’y en avait pas moins de huit l’année dernière à Chiang Mai et alentour).

MontagePhotos

© Facebook

Et bien d’autres endroits seront spécialement animés à l’occasion du Loy Kratong. On pense ici à l’Ancient House, par exemple, sise au bord de la rivière Ping; ce d’autant que cette ancienne maison Lanna vient d’être restaurée. Il y a également le River Market qui est pris d’assaut. Par ailleurs, le programme officiel ne dit rien des ateliers que vous pourrez suivre, comme par exemple celui qui avait fait grand succès l’année dernière à la Lanna Rice Barn où vous repartiez avec votre kratong fait de vos propres mains. Par ailleurs, les horaires où sont permis les lâchers de lanternes en ville ne nous sont pas encore connus. Et les restaurateurs peaufinent encore leur carte à cette occasion. In fine, comme la fête est répartie en moult endroits, une carte des diverses animations vous sera d’une grande utilité.

Mais pour réaliser tout cela, vous devez nous laisser plus de temps (car beaucoup de programmes n’ont point encore été divulgués). Notez que le présent programme officiel est susceptible de modifications de dernière minute. Nous en saurons plus après la conférence de presse officielle fixée au dimanche 4 novembre 2018, à 17h.

La féérie représentée ci-dessus en vidéo ne fait pas partie du programme officiel. Et pour cause, la fête se déroulera à Lamphun, au sud de Chiang Mai. D’autres villes proposeront une animation qui en tentera certains. Encore une raison pour patienter un brin avant d’établir votre programme définitif.

Bref, vous l’aurez compris : il vaut la peine d’attendre encore afin que vous disposiez des informations les plus complètes et les plus pertinentes. Merci de votre compréhension.

L’on vous tient bien entendu au courant, tant sur notre page Facebook que sur notre site web, quant aux activités qui seront mises sur pied à l’occasion de ce qui est sans nul doute la plus belle fête à vivre ici à Chiang Mai. Et nous devrions à nouveau, comme chaque année maintenant, vous résumer tout cela dans un article des plus complets (voilà ce que nous avions composé pour l’édition 2017, l’année dernière donc). A retenir cette année 2018 : soirée culturelle avec une superbe danse Lanna le mardi 20, la cérémonie officielle le lendemain, mercredi 21, et la grande parade dans la soirée du vendredi 23 novembre. Avec deux feux d’artifice ce même soir.

On vous souhaite bien sûr la plus belle des Fêtes des Lumières (Loy Kratong) et celles couplées des Lanternes (Yi Ping) cette année 2018 ! Et vous conseille vivement de réserver votre hôtel à l’avance si vous êtes exigeant(e) ou si votre intention est de dormir dans votre hébergement préféré. À titre d’exemple, notre partenaire, le très apprécié Swiss-Lanna Lodge (site web et page Facebook), est déjà plein le 22 novembre et les disponibilités durant cette période – s’agissant d’un pic touristique saisonnier – se réduisent comme peau de chagrin.

Booking.com - Chiang Mai

Lien du programme officiel reproduit, tant en langue thaï qu’en anglais.


Source photographique de l’image à la Une : © kkday – Shutterstock
Mise à jour le 14.10.2018

12GoAsia - Général 1

Publicités

Songkran 2561 – Le Nouvel An thaïlandais 2018 ici à Chiang Mai

Avec le Loy Kratong (la Fête des Lumières), Songkran (la Fête de l’Eau, สงกรานต์ en langue thaïlandaise) est sans nul doute la plus belle fête à vivre ici en Thaïlande. Il s’agit du Nouvel An siamois, célébré dans toute la Thaïlande (et au-delà). Cette année 2018 correspond à l’année 2561 du calendrier bouddhique siamois (+ 543 ans à ajouter au calendrier grégorien; facile à retenir 5-4-3, merci Objectif Thaïlande) mais pour des raisons pratiques, le passage à la nouvelle année se fait le 1er janvier comme l’année occidentale. Une fête ô combien arrosée… d’eau ! Il faut dire que c’est habituellement la période la plus chaude de l’année. Et c’est au nord de la Thaïlande que ce festival garde toute sa fraîche saveur, à Chiang Mai en particulier, où les festivités durent trois jours. Dès le début du mois d’avril, l’effervescence se manifeste d’abord avec l’habillement des habitants qui revêtent chemises et chemisiers festifs, fleuris et bigarrés. En tant que touriste de passage, il vous sera difficile d’assister aux diverses célébrations tant religieuses que familiales. La fête se résumera donc bien souvent pour vous aux batailles d’eau dans les rues.

En jetant un oeil sur le programme officiel (en thaïlandais, en anglais ou encore en mandarin), pas facile de savoir où et quand se déroulent les temps forts de la fête. D’autant qu’en parallèle ont lieu des festivités ignorées du programme officiel, à l’image du Water Festival Thailand, axé sur la tradition, des festivités au Royal Flora ou encore des fêtes organisées dans les temples comme le Wat Mok Moli. Où donc fêter Songkran ? On vous ici livre quelques pistes. Les nombres entre parenthèses renvoient à la numérotation de notre carte interactive sur Google Maps (version PDF). Notre page Facebook vous tient au courant de manière encore plus précise au fil des jours.

CarteSongkran2018ChiangMaiFRA

Points névralgiques et temps forts

C’est bien simple, tous les quartiers de la ville sont en fête, plus particulièrement les routes autour des douves de la cité historique («le carré») et la route Huay Kaew (9) ! Avec, comme points névralgiques et temps forts :

La place de la Porte Tha Pae (1). Cette place sera le coeur de la fête cette année avec de nombreux événements : offrandes aux jeunes moines vendredi de 6h à 8h suivies de la cérémonie d’ouverture à 8h09 avec une parade de Miss Ombrelle en vélo. Une cérémonie religieuse suit à 9h09 au Wat Phra Sing (convoi d’un Bouddha sacré). Vendredi, de 7h à 11h30, des concours sont organisées. Vous pourrez vous initier à divers arts du Lanna dans des ateliers tous les jours de 10h à 22h; des spectacles folkloriques (avec danses) s’y dérouleront. De même que des concours de beauté dès 19h. Animations aussi à la place des Trois Rois (2) avec, entre autres, des offrandes matinales aux moines, jeudi de 6h à 8h, et une cérémonie en honneur du roi Mengrai, fondateur de la ville, jeudi aussi de 6h à 10h30, avec une immanquable danse traditionnelle (fon leb).

Ne manquez surtout pas  3 grandes parades dont l’itinéraire est le suivant (l’épicentre sera la route Tha Pae (3) où elles passent toutes) :

  • entre Sanpakoi et le Wat Phra Singh, en passant par la route Tha Pae, procession des chars Phra Buddha Singh le vendredi 13 avril de 13h30 à 18h;
  • de l’Iron Bridge (pont en fer) jusqu’aux divers temples de la rue Thapae, procession des branches sacrés (kham salee) le samedi 14 avril, de 13h30 à 17h;
  • et la plus importante, la grande paradedu dimanche 15 avril, de 13h30 à 18h, de la Place des Trois Rois à la Maison du Gouverneur (pont Nawarat).

Songkran traditionnel Lanna

Songkran2018WaterFestivalCoverMontage

Celles et ceux qui recherchent l’authenticité du Songkran privilégieront ces autres endroits où la culture du Lanna est mise en avant.

LeMusée des Maisons Traditionnelles du Lanna (4), point de chute officiel du Water Festival Thailand cette année. Du 13 au 15 avril, de 11h à 22h, vous serez plongé au coeur de la culture du Lanna dans ce superbe emplacement. Vendredi à 16h : cérémonie d’ouverture avec un beau spectacle traditionnel; samedi à 18h45 : un show avec des artistes thaïlandais et dimanche à 18h30 : un défilé de mode avec de magnifiques costumes liés historique immanquable ayant pour thème le règne de Chao Dara Rasmi, une princesse renommée du Lanna. En savoir plus en cliquant ici.

Ne manquez pas de visiter les anciens temples bouddhistes où se déroulent des cérémonies religieuses, des bains rituels des statues du Bouddha, et d’originaux amas de sable avec des fanions typiques du Lanna. Comme par exemple le Wat Mok Moli (5), au nord-ouest de la cité historique, à l’extérieur des douves, où se tiendra un Songkran Traditionnel du 13 au 15 avril, de 18h à 21h, avec un marché « Kad Mua » qui vous permettra de goûter à une authentique cuisine du Lanna (programme).

Et enfin au parc royal Rajapruek (6),jusqu’au 30 avril, de 8h à 18h. Vous pourrez visiter le Royal Flora en habits traditionnels thaïlandais (un service de location est à votre disposition sur place). Découvrez ce qu’est réellement la tradition du Nouvel An Lanna dans une ambiance d’antan. Cet original événement a déjà fait l’objet d’un article complet. Jetez un oeil à quelques belles photos.


Animations dans les centres commerciaux

Songkran2018OneNimmanCoverLes centres commerciaux ne sont pas en reste; ici, ce sont la musique et le fun qui priment, généralement en soirée, avec de l’eau à profusion ! Relevons que les événements, qui attirent les jeunes, sont souvent sponsorisés par des marques de… bière. Elles en profitent pour faire leur promotion à l’image de ces trois vidéos-clips humoristiques (1, 2et 3). Mais dits centres mettent en place également des autels avec diverses statutes du Bouddha afin que tout un chacun – leur clients – puisse procéder à des bains rituels; certains érigent même des pagodes en sable où l’on plante des fanions typiques du Lanna, accompagnés de billets (de l’argent donc). C’est là une récupération commerciale des rites bouddhistes du Songkran. Vous pourrez voir ceci dans tous les centres commerciaux à l’image du One Nimman.

Songkran2018MallsMontage

  • Sans oublier la populaire Songkran Pool Party qu’organise Le Méridien (12) le vendredi 13 avril, de 15h à 22h. Deux autres établissements lui ont emboîté le pas. La piscine du Shangri-La (13) sera en effet elle aussi aussi en fête le même jour aux mêmes heures ! Et troisième pool party, mais d’un style différent, plus calme, au Rati Lanna (14) du 12 au 15 avril, de 13h à 18h.

Songkran2018PoolPartyMontage


Ambiance locale – Nos adresses

Les jeunes se retrouvent tous au Hom Bar (ฮอม บาร์, 15), où les festivités du Songkran ont lieu du 13 au 15 avril, de 18h à minuit. De même qu’au ChaCha Bar (ร้านชาชา, 16), samedi 14 avril, de 20h à minuit. Ambiance locale garantie ! Il va de soi que tous les autres lieux habituels de sortie nocturne seront de la partie pour animer le Songkran ! N’en citons que trois : The Edge (samedi 14 avril à 19h), le Warm Up (les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 avril) et le Hard Rock Cafe, au coeur du Night Bazaar (vendredi 13 avril, de 10h à minuit).


Restaurants et marchés

Certains restaurateurs vous proposent des menus spéciaux durant Songkran, à l’image du U Nimman qui vous propose un buffet du 12 au 15 avril, de 17h à 22h.

Et comme toujours, les marchés piétonniers de nuit («Walking Street»), celui de la route Wualai (17) le samedi soir (14 avril) et celui au cœur de la cité historique (18) le dimanche soir (15 avril).


Aux alentours

Songkran2018LampangCover1Il est tout aussi original de fêter Songkran dans les villes proches comme Mae Rim, Doi Saket, San Kamphaeng, Mae Jo (programme), Chom Thong, Lamphun (programme) ou encore Lampang (du 9 au 13 avril dans cette dernière cité; programme). Le tourisme n’a pas encore dénaturé ces endroits à l’écart que nous vous recommandons chaudement.

C’est bien tout le royaume de Thaïlande qui fête Songkran. Sa Majesté le roi Rama X anticipe les festivités à Bangkok à l’occasion de la Journée de la dynastie Chakri, le 6 avril. Impossible ici de relater toutes les fêtes, elles se comptent en centaines ! On vous renvoie à l’article en anglais du blogueur Richard Barrow qui en recense quelques-unes (ou alors Thailandee pour une version francophone). Signalons en plus une action originale de soutien, celle menée par la fondation Mai Khao Marine Turtle, sise à Phuket (et qui coûte THB 5’000.- tout de même), où il s’agit de relâcher une tortue dans la mer à l’occasion du Nouvel An thaïlandais, cet animal marin représentant un signe de longévité dans la culture asiatique. Mais Songkran est également fêté par la diaspora siamoise dans beaucoup de pays (comme ici en Suisse allemande).


Fêter Songkran au jour le jour (à Chiang Mai donc) 💦

◉ Jeudi 12.04.2018 💦

Les festivités du Songkran débutent le vendredi 13 avril à proprement parler mais il y a déjà des célébrations ce jeudi 12 avril en lien avec la fondation de la ville de Chiang Mai, il y a 722 ans par le roi Mengrai. Elles se déroulent à la place des Trois Rois :
✺ De 6h à à 10h30, ce sera la traditionnelle cérémonie d’adoration du Roi Mengrai le Grand, fondateur de la ville, avec une cérémonie d’aumônes matinales aux moines entre 6h et 8h et une très belle danse traditionnelle fon leb à ne pas manquer. D’autres spectacles en lien avec la culture du Lanna sont donnés sur la place.
✺ De 10h09 à 11h39 à la Municipalité de Chiang Mai. Cérémonie rituelle en l’honneur de Kabillaphrom Almighty, la déité du Nouvel An thaïlandais.
✺ De 17h30 à 23h à la place des Trois Rois. Concours de création d’ornements de dévotion Lanna avec procession (à 17h30) et cérémonie de bain rituel.
La place des Trois Rois est donc l’endroit où il faudra être ce jeudi 12 avril, de 6h à 10h30.

◉ Vendredi 13.04.2018 💦

A NE PAS MANQUER : de 6h à 8h à la place de la Porte Tha Pae, cérémonie d’offrande aux jeunes moines, suivie par une parade de Miss Ombrelles en vélo. De 8h09 à 8h39 à cette même Porte Tha Pae se déroule la cérémonie officielle.
A NE PAS MANQUER : de 9h09 à 9h39 au Wat Phra Singh, cérémonie religieuse(la statue du Bouddha très vénérée de ce temple est transportée sur un charriot sacré).
✺ De 10h à 22h à la Porte Tha Pae, beaucoup d’activités culturelles Lanna avec spectacles et ateliers.
A NE PAS MANQUER : de 13h30 à 18h de San Pha Koi au Wat Phra Singh (en passant par la route Tha Pae). Grande parade du Phra Buddha Singh (nombreux chars fleuris surmontés de diverses statues du Bouddha).
✺ De 19h à minuit à la Porte Tha Pae, concours de beauté Miss & Mister Songkran.
✺ De plus, de 9h à 22h au Buddhasatharn (Buddhist’s Society, à côté du pont Nawarat). Cérémonie rituelle d’adoration des reliques de Bouddha, bain rituel de Phra Sirimangalajarn et construction de pagodes de sable.
N’oubliez pas le Songkran traditionnel qu’organise le Wat Mok Moli de 18h à 21h (วัดโลกโมฬี) et le merveilleux Water Festival Thailand au musée des Maisons traditionnelles du Lanna (CMU Lanna Traditional House Museum, พิพิธภัณฑ์เรือนโบราณ).

SongkranBolEauTATPhotograph

◉ Samedi 14.04.2018 💦

✺ De 10h à 22h à la Porte Tha Pae, beaucoup d’activités culturelles Lanna avec spectacles et ateliers.
✺ Le ‘Water Festival Thailand’ de 11h à 22h au Musée des Maisons Traditionnelles du Lanna.
A NE PAS MANQUER : la procession des branches sacrées de l’arbre de la Bodhi (kham salee) de l’Iron Bridge (pont en fer) jusqu’aux divers temples de la rue Thapae, de 13h30 à 17h.
A NE PAS MANQUER : la cérémonie d’ouverture du Songkran de style traditionnel au vieux temple Wat Lok Moli; elle se déroule à 16h et vous profiterez d’un spectacle typique des arts du Lanna avec notamment des danses folkloriques.
✺ A 18h45 : des artistes thaïlandais se produiront en spectacle au Water Festival Thailand.
✺ De 19h à minuit à la Porte Tha Pae, concours de beauté Miss & Mister Songkran (ce sont là les finales).
✺ Et enfin, n’omettez pas de visiter les vieux temples bouddhistes, joliment décorés durant ces festivités.
N’oubliez pas le Songkran traditionnel qu’organise le Wat Mok Moli de 18h à 21h (วัดโลกโมฬี) et le merveilleux Water Festival Thailand au musée des Maisons traditionnelles du Lanna (CMU Lanna Traditional House Museum, พิพิธภัณฑ์เรือนโบราณ).

◉ Dimanche 15.04.2018 💦

✺ De 10h à 22h à la Porte Tha Pae, beaucoup d’activités culturelles Lanna avec spectacles et ateliers.
✺ Le ‘Water Festival Thailand’ de 11h à 22h au Musée des Maisons Traditionnelles du Lanna.
A NE PAS MANQUER : une parade du Songkran (ce n’est pas là la grande parade) au @ Wat Lok Molee, à 10h.
A NE PAS MANQUER : la GRANDE PARADE (salutations aux ornements) de la place des Trois Rois à la Maison du Gouverneur (pont Nawarat), de 13h30 à 18h.
A NE PAS MANQUER : le spectacle (« sous le règne de la princesse Dara Rasmi ») au Water Festival Thailand, à 18h30.
✺ De 19h à 23h : concours de beauté des enfants sur la place de la Porte Tha Pae.
✺ Sans oublier, obvie, la visite des divers temples bouddhistes de la ville, très animés et joliment décorés en cette période festive.
N’oubliez pas le Songkran traditionnel qu’organise le Wat Mok Moli de 18h à 21h (วัดโลกโมฬี) et le merveilleux Water Festival Thailand au musée des Maisons traditionnelles du Lanna (CMU Lanna Traditional House Museum, พิพิธภัณฑ์เรือนโบราณ).

Songkran - Programme 2018 (CMdecidela)

Si, par malheur, vous ne pouviez assister aux festivités du Songkran, ne manquez alors pas la très belle cérémonie de culte aux ancêtres et à la famille royale du Lanna, une cérémonie annuelle qui a lieu tous les 17 avril au Wat Suan Dok. De même que la fête du bain rituel du Bouddha au Wat Haripunchai, sis à Lamphun, qui se déroule plus ou moins aux mêmes dates (avril/mai).


Songkran, une fête très codifiée

Jours fériés et fermetures. Cette année, du jeudi 12 au lundi 16 avril, ce ne sont pas moins de 5 jours fériés dont vont profiter les Thaïlandais. Les attractions touristiques habituelles restent ouvertes. En revanche, les musées nationaux ferment durant cette période, de même que les banques, les agences gouvernementales, Bureaux de l’Immigration inclus. Mais pas de souci, les centres commerciaux, eux, restent ouverts.

Songkran3DaysTHA

Que nous dit l’Office national du tourisme de Thaïlande (ONT/TAT) sur Songkran, le Nouvel An thaïlandais ? Il se déroule [généralement] sur trois jours (du 13 au 15 avril).
Le premier marque le début de la Nouvelle Année, le second célèbre la famille à travers tout le Royaume et le troisième rend hommage aux personnes âgéesSongkran est donc l’occasion de grandes réunions familiales où tous se rendent ensemble au temple pour procéder au rituel du bain des représentations de Bouddha avec de l’eau agrémentée d’une essence thaïlandaise. Ce mélange est également versé sur les mains des personnes âgées en marque de respect et pour demander leur bénédiction. La plupart des activités liées à Songkran impliquent l’eau car l’essence de cette fête est de se nettoyer et de se purifier avant de commencer la nouvelle année. Bien sûr, Songkran n’est pas complet sans joyeuses batailles d’eau auxquelles il est difficile de résister.

 

 

SongkranBolEauMais ardu cependant pour un touriste d’assister à ces divers rites qui se déroulent, pour certains, dans les foyers thaïlandais, foyers qui se nettoient à fond à cette occasion. C’est pourquoi on vous invite à observer les rites religieux effectués, souvent en famille, dans les temples bouddhistes (par exemple le Songkran traditionnel du Wat Lok Moli). Sans parler, bien entendu, des batailles d’eau dans les rues de la ville.

 

Il n’est pas certain qu’un touriste d’assister à ces divers rites qui se déroulent, pour certains, dans les foyers thaïlandais. Un foyer qui se nettoie à fond à cette occasion. C’est pourquoi on vous invite à observer les rites religieux effectués, souvent en famille, dans les temples bouddhistes (par exemple le Songkran traditionnel du Wat Lok Moli). Sans parler, bien entendu, des batailles d’eau dans les rues de la ville.

 


Songkran, l’envers du décor

#BalanceSongkran. Bien que les autorités font la promotion d’une fête sans alcool, les excès de ce dernier font partie de la fête, hélas, trois fois hélas. Ainsi, l’alcool aidant, beaucoup d’hommes profitent de ses épanchements publics en ayant des gestes déplacés, voire en s’adonnant à des abus sexuels de plus forte ampleur. Beaucoup de femmes en sont les victimes.

Accidents de la route. Songkran correspond aussi à une période noire – appelée Les Sept Jours Dangereux, un mythe à en croire les statistiques – que craint Bison Futé : c’est l’hécatombes sur les routes siamoises (et l’alcool y est souvent mêlé) ! Chaque année apporte son lot d’accidents, de blessés et de morts (mise à jour : selon le Comité national de la sécurité routière, cette année 2018, les 3724 accidents auront blessé 3’897 personnes et causé la mort de 418 autres; la province de Chiang Mai est d’ailleurs la plus touchée avec 142 blessés et 133 morts comme le relève le Bangkok Post). La Société de la Croix-Rouge thaïlandaise appelle d’ailleurs la population à donner son sang (à Chiang Mai, entre aux lieux de collecte, la Croix-Rouge sera présente à l’étage 3 du centre commercial Kad Suan Kaew, le 11 avril de midi à 19h, et l‘hôpital Maharaj Nakorn est ouvert tous les jours de 8h30 à 16h pour recueillir votre sang). Ci-dessous un clip de la Prévention routière :


L’importance de l’eau pour le peuple thaïlandais

Pourquoi les rivières et l’eau sont au cœur de la culture thaïlandaise ?

La nation thaïlandaise a grandi sur les rives de ses puissantes rivières. Pendant des siècles, les voies navigables du royaume ont fourni au peuple thaï riz et poissons, alimentées par les abondantes pluies de la mousson fertilisant la terre. Il n’est donc pas étonnant que tant de cérémonies et traditions locales soient basées sur l’eau, qu’ils s’agissent de rituels familiaux intimes ou de célébrations à travers tout le pays.

Les fêtes les plus importantes du calendrier thaï sont célébrées avec de l’eau. La plus connue est bien sûr la célébration du Nouvel An Thaï ou Songkran. Pendant trois jours, au cours du mois le plus chaud de l’année, le royaume accueille la plus grande fête de l’eau au monde. Chaque ville et village connait de frénétiques batailles d’eau auxquelles jeunes et vieux prennent part, un moyen de se rafraîchir et de se réunir. Les touristes apprécient la gaieté et l’ambiance de cette fête, qui est pour les populations locales un événement familial. Dans tout le pays, les gens se réunissent dans les maisons et les temples pour asperger d’eau sacrée les images du Bouddha, comme une forme de bain rituel. Dans la Thaïlande essentiellement rurale, c’est le temps des prières pour que des pluies abondantes arrosent les récoltes à venir. C’est aussi l’occasion de rendre hommage aux anciens de la famille. Durant ce qui est considéré comme le plus ancien rituel de Songkran, les personnes âgées barbouillent le visage et le cou des plus jeunes participants avec une poudre blanche parfumée appelée « dinso pong ». Si ce rituel a longtemps été supposé conjurer le mal, il a également l’avantage de protéger la peau du soleil et même de préserver des boutons, un remède populaire thaïlandais transmis de génération en génération.
Plus tard dans l’année vient Loi Kratong. Tenues à la pleine lune du 12ème mois lunaire, ces célébrations ont pour but de remercier les dieux de l’eau pour leur générosité au cours de l’année. Des kratongs, offrandes flottantes en fibre de bananier, ornées d’encens et d’orchidées, sont déposés sur tous les cours d’eau du royaume. Au gré du courant ils emportent les souhaits d’amour, de fortune et de succès des personnes qui les ont fabriqués. La charmante fête de Loi Kratong est célébrée de diverses manières. Dans la province occidentale de Tak, le festival est appelé Kratong Sai et les kratongs locaux sont faits d’écorce de noix de coco, abondantes dans la région mais aussi dans toute la Thaïlande, y compris dans les destinations balnéaires populaires de Ko Samui, Ko Phangan, Phuket et Ko Chang. Ces écorces de noix de coco sont remplies de cire et flottent sur la majestueuse rivière Ping qui arrose Tak. Dans le Nord à Chiang Mai, la fête de Loi Kratong, appelée Yi Peng, est célébrée par un lâcher de lanternes célestes dont les lumières se reflètent, telles milles chandelles, sur les canaux de la ville.
L’eau joue également un rôle dans certaines cérémonies thaïlandaises plus personnelles. Lors des mariages, elle est répandue sur les poignets des mariés pour bénir leur union. Aujourd’hui, des couples viennent du monde entier pour se dire « oui » en Thaïlande, et ils le font souvent en prenant part à des cérémonies traditionnelles.
Les vrais amateurs d’eau peuvent « se passer la corde au cou » sous les vagues, lors du fameux mariage sous-marin annuel célébré au large de la côte de Trang. Dans la province de Udon Thani, un autre mariage humide permet aux couples de flotter sur l’étonnante « mer de lotus rouges ». C’est de novembre à fin février que la floraison est la plus belle.
Bien sûr, les cours d’eau et les rivières de Thaïlande ont de tous temps façonné le paysage et l’histoire du royaume. Il en est ainsi pour le puissant fleuve Chao Phraya qui traverse Bangkok et est le plus important de l’histoire du pays. Trois des capitales de Thaïlande ont été érigées le long des rives du « fleuve des rois » : Ayutthaya (1351-1767) qui était à la fois un centre administratif et religieux, Thonburi (1767-1782), puis Bangkok, créée en 1782 et qui se développe encore là aujourd’hui.
Tandis que la Thaïlande s’est ouverte au monde, le Chao Phraya est devenu la porte d’entrée du royaume. Les commerçants et les ambassadeurs ont suivi l’exemple local et fait bâtir leurs maisons le long du fleuve. Aujourd’hui encore, des ambassades, des hôtels cinq étoiles et des sociétés en occupent les berges.
Bangkok s’est développée comme un réseau de canaux (khlongs) et les résidents locaux ont habité des bateaux ou des maisons sur pilotis au-dessus des eaux. Dans les années 1840, environ 90 % des habitants de la ville vivaient sur les canaux. Les théâtres, les magasins et les restaurants étaient des bateaux et les gens naviguaient de l’un à l’autre en petits canots à rame. De ce mode de vie aquatique, Bangkok a hérité le surnom de « Venise de l’Orient ».
De nos jours, le fleuve est toujours en pleine effervescence. Edifié sur les quais de l’ancienne East Asiatic Company, « Asiatique The Riverfront » est le lieu de shopping le plus populaire de ces dernières années. Il fourmille de visiteurs locaux et internationaux venus faire des courses, manger et profiter de l’atmosphère du bord du fleuve. Autre lieu, le Yodpiman River Walk , centre commercial créé dans un style colonial, restitue la gloire de l’ancien Siam. C’est l’endroit idéal pour observer le fleuve en tant que communauté. Le Chao Phraya c’est aussi le paisible petit parc de Suan Nagaraphirom près du Wat Pho, idéal pour réfléchir et se détendre, et même assister à la fête de Loi Kratong durant laquelle vous pouvez admirer les processions de bateaux illuminés.
Par dessous tout, le Chao Phraya est un fleuve royal. Il est le théâtre de l’un des plus beaux spectacles de la culture thaïlandaise : la cérémonie des barges royales. Plus de cinquante barges dorées sont manœuvrées majestueusement à la rame par 2 200 marins de la Marine royale thaïlandaise. Elles transportent des membres de la famille royale lors d’événements spéciaux comme la fin du carême bouddhique (Ok Phansa) où de nouvelles robes sont offertes aux moines. Il est très rare de pouvoir assister à ce merveilleux spectacle mais il suffit d’être un peu chanceux pour être à Bangkok s’il a lieu. Sinon, une visite au Musée des barges royales permet d’admirer ces superbes bateaux, pièces étonnantes de l’artisanat thaïlandais. Les barges royales furent commandées par le roi Rama I le Grand et les plus impressionnantes sont décorées de figures de proue tirées de la mythologie thaïlandaise.

A l’écart de Bangkok il existe de nombreuses communautés liées à l’eau. Les célèbres marchés flottants de Thaïlande restent populaires et sont une excellente façon d’interagir avec la population locale, de goûter la cuisine traditionnelle et de s’imprégner d’une atmosphère sans pareille. Certains marchés flottants, comme Amphawa dans la province de Samut Songkgram, encouragent les artistes et les artisans locaux à venir montrer leurs créations qui sont autant de souvenirs originaux à acheter tout en aidant à financer diverses organisations locales.

Les cours d’eau de Thaïlande sont vitaux pour tous, des rois aux roturiers, à toute personne d’autres conditions. Ils coulent à travers l’histoire du pays et ont nourri sa culture et ses traditions. Les touristes en quête de réelle thaïtude (thainess) doivent découvrir l’eau, l’âme véritable de la nation.

Ceci est l’histoire des voies navigables de Thaïlande, mais il y en a des milliers d’autres. Les touristes et voyageurs du monde entier sont invités à venir découvrir les nombreuses histoires étonnantes de l’Amazing Thailand.

Source : Office National du Tourisme de Thaïlande

Maintenant que vous en savez un peu plus sur Songkran, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une Bonne Année (สวัสดีปีใหม่ en thaïlandais, sawat dee pee mai) et une bonne journée de Songkran (สุขสันต์วันสงกรานต์, s̄uk̄hs̄ạnt̒ wạn s̄ngkrānt̒) 😄

Mise à jour : découvrez ce qu’a finalement été le Songkran 2018 en lisant notre article Bonne Année (thaïlandaise) ! Retour sur les festivités du Songkran 2018 à Chiang Mai.

HappySongkranCoverFB


Crédit de la photo à la Une : inconnu. Source : Thai Rat.
Mise à jour de l’article : 01.05.2018.

 

 

 

 

 

Comment rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai (et ne pas confondre ces deux villes)

A pied, en vélo, en bus, en voiture, en moto ou en scooter, en train ou encore en avion, et pourquoi pas en bateau (via Thaton), on vous dit tout de la meilleure façon de rejoindre Chiang Rai (เชียงราย) depuis Chiang Mai (เชียงใหม่), deux villes historiquement liées séparées par 190 km et qui parfois sont confondues. Nos conseils pratiques seront utiles, que vous fassiez l’aller-retour la même journée – folie de votre part à notre humble avis – où que vous séjourniez à Chiang Rai, capitale de la province éponyme, à une heure de route du sulfureux Triangle d’Or. Si tout le monde ou presque a déjà entendu parlé du fameux Temple Blanc, destination qui est souvent la justification d’un déplacement vers Chiang Rai, cet article sera l’occasion de vous convaincre de passer par Phayao, petite ville endormie au bord d’un très beau lac artificiel.

Chiang Rai - Phayao Montage photo

Wat Rong Khun à Chiang Rai – le fameux Temple Blanc – et lac de Phayao © Facebook (TAT Photograph Section) & Chiang Mai Deci-Delà


Liaison directe en train

La gare de Chiang Mai est la gare terminus de la ligne ferroviaire nord (venant de Bangkok donc). Pour le dire autrement, il n’y a aucun train qui se rend plus au nord ! Impossible par conséquent d’utiliser le rail pour rejoindre Chiang Rai (où il n’y a du reste aucune gare ferroviaire) !


Liaison routière en bus public

GreenBus LogoC’est là le moyen de transport le plus usité et GreenBus (กรีนบัส) sera votre amie. Cette compagnie a racheté tous ses concurrents de sorte qu’elle détient le monopole sur cette liaison. Ne vous inquiétez pas, elle obtient les faveurs de sa nombreuse clientèle, ravie. À Chiang Mai, vous devrez donc vous rendre au terminal 3 de la gare routière Arcade (Arcade Bus Terminal 3 en anglais, สถานีขนส่งผู้โดยสารเชียงใหม่ แห่งที่ ๓ en langue thaïlandaise) qui se trouve ici. Ne manquez pas de visiter le sanctuaire Pikanet tout proche (infos ci-dessous). Vous pouvez rejoindre le terminal 3 en tuk-tuk ou en songthaew (les fameux minibus rouges, théoriquement THB 20.- en version partagée ou selon ce que vous aurez négocié en version privatisée), et pourquoi pas en vélo partagé Mobike. Les lignes de bus B1, B2 et B3 s’y rendent également; l’arrêt se trouve face à l’entrée principale. Nouveau : la ligne des grands bus bleus R1 passent aussi par là (plan des liaisons par bus). Les guichets de vente GreenBus se trouvent sur la gauche, une fois passée l’entrée principale (facile à les reconnaître, tout est vert, d’où le nom de la compagnie).

GreenBus - Chiang Rai direct - Récapitulatif CMDCDL

Tableau en version PDF

Selon la classe choisie, le trajet de 176 km dure entre 3h10 et 3h40 et le prix oscille entre THB 129.- et 258.- par personne. Prix inférieur pour les enfants jusqu’à 130 cm et gratuité pour les gosses jusqu’à 3 ans qui n’auront évidemment pas un siège pour eux (le rabais enfant est aléatoire, nous avons obtenu plusieurs informations contradictoires à ce sujet). En principe, les bagages sont limités à 20 kg. En fonction du jour, il y a jusqu’à 25 bus quotidiennement, le premier à 6h45 le dernier à 18h (et même 19h les vendredi et dimanche). Le terminus de la ligne directe GreenBus no 166 est l’ancienne gare routière (Chiang Rai bus station 1), située au cœur de Chiang Rai. Mais peu avant, un arrêt se fait également à la grande gare routière de Chiang Rai (Chiang Rai bus station 2, สถานีขนส่งเชียงรายแห่งที่ ๒, à l’extérieur de la ville; voir ci-dessous)¹. Voici les horaires valable en 08.2018 :

GreenBus - Chiang Rai direct

Horaires en version PDF

Si on y ajoute la liaison jusqu’à Mae Sai (ligne 619) et celle vers Chiang Khong (ligne 1663), toutes les deux s’arrêtant au préalable aux deux gares routières de Chiang Rai, vous pouvez théoriquement prendre, en fonction du jour, jusqu’à 37 bus pour rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai ! Mais dans ces deux derniers cas, vous devrez alors payer le prix complet du billet, même en vous arrêtant à Chiang Rai.

GreenBus Chiang Rai puis Mae Sai:Chiang Khong

Horaires des deux lignes alternatives Chiang Mai-Mae Sai (619) et Chiang Mai-Chiang Khon (1663) qui vous permettent, elles aussi, de vous arrêter à Chiang Rai si d’aventure les bus de la liaison directe devait être complets, ce qui est plutôt rare !

Chiang Rai - Temple Blanc - Montage.jpeg

Comme le bus passe devant le fameux Temple Blanc (le Wat Rong Khun, วัดร่องขุ่น) peu avant son arrivée à la gare routière de Chiang Rai, vous pouvez demander de vous y arrêter. Vous rejoindrez sans autres la ville de Chiang Rai – à 8 km de – en hélant un song thaew ou un tuk-tuk. Après le tremblement de terre de 2014 qui a vu le bâtiment être endommagé, l’entrée est devenue payante pour les étrangers. Il s’agit de constituer un fonds pour les rénovations. Vous devrez donc vous acquitter d’un prix d’entrée de THB 50.- par personne. Et vous débrouiller avec un commerçant pour lui laisser vos affaires (pas de consigne officielle au temple). Le Temple Blanc est généralement ouvert tous les jours de 8h à 17h. Notez qu’y aller en fin de journée vous permet d’admirer le temple auréolé d’un magnifique coucher de soleil. La page Facebook officielle du Temple Blanc vous permet déjà de rêver…


GreenBus Photo 1

GreenBus – Quid des différentes catégories ?

GreenBus, compagnie de transport multi-primée, offre trois classes différentes sur cette liaison, à savoir :

  • La classe VIP (V) que privilégieront les personnes exigeantes. Il s’agit de bus de 30 places, avec climatisation et WC, qui mettent 3h10 pour rejoindre les deux villes. C’est bien évidemment la classe au prix le plus élevé, THB 258.-/personne.
  • La 1ère classe (X) offre des bus de 38 places, avec là aussi climatisation et WC. Le trajet dure 3h35 et il vous sera demandé THB 166.-/personne.
  • Et enfin la classe Standard (A). Les bus sont climatisés mais il n’y a pas de WC; ils mettent 3h40 pour rejoindre Chiang Rai au prix de seulement THB 129.-/personne.

Lorsque 2 classes sont indiquées simultanément (VIP (V)/1ère (X)), il n’y a qu’un seul bus avec une répartition différente des places en fonction du prix payé. Quelle que soit la classe que vous choisirez, sachez que le rapport qualité-prix de cette compagnie est imbattable. Vous n’avez d’ailleurs pas le choix, c’est la seule qui opère sur ces lignes ! On récapitule les horaires de la liaison directe par classe :

GreenBus - Chiang Rai direct - Horaire par classe

Tableau en version PDF


12Go Asia Chiang Mai à Chiang Rai

Faut-il acheter son billet à l’avance ?

Notre réponse est nuancée. Avec autant de liaisons journalières, nous ne le préconisons pas. Cependant, plusieurs raisons peuvent justifier un achat anticipé :

  • si vous avez une obligation horaire;
  • si vous êtes nombreux, une famille par exemple;
  • selon la saison (les transports sont pris d’assaut à certaines périodes comme Noël/Nouvel An, le Nouvel An chinois (généralement en février), Songkran (le Nouvel An thaïlandais du 13 au 15 avril), ou encore Loy Kratong, la Fête des Lumières, en novembre);
  • en fonction de vos préférences (départ en matinée, vers midi ou en soirée);
  • si vous êtes du genre anxieux (les Occidentaux ont tendance à tout prévoir, mode de fonctionner étranger aux autochtones).

Comment acquérir votre billet GreenBus ?

GreenBus Photo 2Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour l’achat de vos billets :

  • au guichet de la gare routière Arcade. Attention, il y a deux terminaux, le terminal 2 et le terminal 3. GreenBus se trouve dans ce dernier terminal, le no 3 donc; vous trouverez leurs guichets sur la gauche (où tout est vert), une fois passée l’entrée principale.
  • aux autres guichets GreenBus en ville (le dernier est théoriquement ouvert jusqu’à 22h, ce sont pour la plupart des revendeurs):
    • proche de la porte Tha Pae (กรีนบัส ราชภาคินัย), dans la cité historique (« le carré »), précisément ici. Il est ouvert tous les jours de 8h à 17h, ✆ + 66 93 125 7118;
    • non loin de la gare routière Chang Phuak (Terminal 1, กรีนบัส หน้าม.ราชภัฏ), précisément ici, ouvert tous les jours, de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 9h à 19h les samedi et dimanche, ✆ +66 53 412 187 et +66 89 700 1524;
    • à l’est de la porte Suan Dok (กรีนบัส สวนดอก), précisément ici, ouvert tous les jours de 10h à 21h, ✆ +66 53 276 160;
    • au cœur de la cité historique, à deux pas du Wat Phra Singh (กรีนบัส วัดพระสิงห์วรมหาวิหาร), vers , ouvert tous les jours de 8h à 20h, ✆ +66 85 694 0430 et +66 53 416 244;
    • à la porte Chiang Mai, au sud du « carré » (กรีนบัส ประตูเชียงใหม่). Il s’agit en fait du Bombay Restaurant, ici, ouvert tous les jours de 10h à 22h, ✆ +66 89 637 3033, qui fait office de guichet.
    • au sud du Night Bazaar, ici, le bureau Amporn Tour vend lui aussi les billets de GreenBus. Ouvert du lundi au samedi, de 8h30 à 21h, ✆ +66 53 820 348 et 9 ou encore +66 89 999 5677.
    • Il y a beaucoup d’autres guichets en périphérie de la ville (et ailleurs au nord de la Thaïlande) : liste complète (les données sur la page en anglais de la compagnie sont plutôt aléatoires).
  • sur le web, si vous ne souhaitez pas vous déplacer. Attention, le site est principalement en langue thaïlandaise, avec quelques parties traduites en anglais (et pas vraiment mise à jour avec, de plus, un switch entre les langues qui n’est pas toujours effectif). Il est préférable d’utiliser votre carte de débit/crédit Visa ou Mastercard, où aucun frais n’est prélevé, mais vous pouvez également payer en espèces auprès d’un « counter service », soit à la caisse d’une supérette (7 Eleven ou point de vente « เคอน์เตอร์ เซอร์วิส » (Counter Service, logo d’une lune sur fond bleu foncé)), auquel cas THB 25.- de frais seront ajoutés. Vous devrez alors le faire dans les 2 heures qui suivent votre commande ! Attention : sur le web, impossible d’obtenir un prix enfant et impossible également d’acheter des billets à plus de 60 jours.
  • sur le site web 12Go Asia. Si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue anglaise, ce site vous sera d’un grand secours puisque tout est en français.

⚠️ ATTENTION ⚠️

  • Sur le site web de GreenBus, les horaires de la page an anglais ne sont pas systématiquement mis à jour (contrairement à la page en langue thaï) ! Les horaires des tableaux ci-dessus ont été vérifiés en août 2018.
  • Par ailleurs, ni 12Go Asia ni le site web de GreenBus n’offrent la possibilité de réserver tous les bus ! Ainsi, vous aurez plus de choix en vous rendant à un guichet GreenBus (ou alors directement à la gare routière Arcade).

12Go Asia Billets GreenBus


GreenBus Photo Montage

◉ GreenBus (กรีนบัส), compagnie de bus
✆ Call center +66 53 266 480
Site web, page Facebook, Messenger, Line, applications iOS/Android.

◉ Gare routière Arcade. Il y a ici deux terminaux, le 2 et le 3, GreenBus est situé dans le terminal no 3, d’où partent ses bus vers Chiang Rai (Arcade Bus Terminal 3, สถานีขนส่งผู้โดยสารเชียงใหม่ แห่งที่ ๓).
✆ +66 53 242 664
Pas de site web, ni page Facebook, ni applications iOS/Android à notre connaissance.

Pikanet

On profite ici de vous parler du sanctuaire dédié à Ganesh, le dieu-éléphant hindou, que les Thaïlandais appellent Pikanet (ศาลพระพิฆเนศ อาเขตเชียงใหม่). Il serait fort dommage de vous rendre à la gare routière Arcade sans faire une courte visite à ce lieu de culte qui a su rallier les bouddhistes. Le bâtiment est accolé au terminal 2 de la gare, exactement ici. Les diverses statues – ici pas de Bouddha – que les adeptes adorent rituellement, vous impressionneront, plus encore si votre visite a lieu durant une des nombreuses cérémonies organisées, généralement en soirée.

La grande gare routière de Chiang Rai (Chiang Rai bus station 2, สถานีขนส่งเชียงรายแห่งที่ ๒) précède la ville de 6 km, au sud. De là, vous pouvez rejoindre le centre-ville (voir le paragraphe suivant). La compagnie de bus fort appréciée Nakhonchai Air (สถานีเดินรถนครชัยแอร์ เชียงราย) dispose de son propre terminal, à 1 km de là, vers la ville. Une autre gare routière (Chiang Rai bus station 1) est située au cœur de Chiang Rai; elle dessert des destinations plus proches, comme par exemple Chiang Khong, à la frontière du Laos, ou encore Mae Sai, à la frontière du Myanmar (l’ex-Birmanie).


Booking.com - Chiang Rai.JPG

Comment rejoindre le centre-ville de Chiang Rai depuis la gare routière no 2 (soit la nouvelle grande gare à l’extérieur de la ville)

La liaison de la grande gare routière de Chiang Rai (Chiang Rai bus station 2, สถานีขนส่งเชียงรายแห่งที่ ๒) vers le centre-ville (à 6 km de là) est assurée par des minibus locaux – les fameux song thaew (minibus ouverts à deux bancs), tous les jours de 7h à 17h. Il vous en coûtera THB 20.-/personne. Comptez 20 minutes de trajet.

Vous pouvez bien entendu privatiser un tel minibus, ou bien encore prendre un tuk-tuk, ce qui réduira le trajet à 10 minutes maximum. Prix à négocier (entre THB 120.- et THB 220.-, en fonction de la demande et de l’heure).

Ceci dit, si votre intention est de rallier le centre-ville de Chiang Rai directement depuis Chiang Mai, restez sans autres dans le bus GreenBus qui, après un premier arrêt à cette gare routière no 2, rejoint l’ancienne gare routière (Chiang Rai bus station 1) qui est donc située au cœur de Chiang Rai.

NOUVEAU ! Nouvelle ligne de bus flambant neufs. C’est en septembre 2018 que la compagnie qui exploite une nouvelle ligne de bus a reçu ses véhicules flambant neufs. Ils sont modernes, climatisés et offrent une connexion Wi-Fi. Le tout pour THB 20.- le trajet, de 6h à 23h20. Très utile pour ceux qui arriveront à Chiang Mai depuis l’aéroport. La ligne relie l’aéroport à la grande gare routière no 2 (en passant par la petite gare routière no 1, et donc le centre-ville). Page Facebook @CRcityBus.


Liaison aérienne

La défunte Kan Air, une petite compagnie d’aviation basée à Chiang Mai et que nous appréciions, assurait la liaison aérienne Chiang Mai/CNX – Chiang Rai/CEI le samedi. La nouvelle compagnie Wisdom, qui devait reprendre les vols de feu Kan Air, fanfaronnait en octobre dernier, promettant d’en reprendre toutes les lignes. Mais nous sommes comme sœur Anne, nous ne voyons rien venir ! A ce jour (août 2018), il n’est donc plus possible de rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai en avion de ligne. Sauf à payer le prix fort en affrétant un vol privé avec la compagnie Budget Lines (site web et page Facebook).

Booking.com - Chiang Rai


Quid du bateau ? Thaton, vous avez dit Thaton ?

L’autoroute entre Chiang Mai et Chiang Rai qu’empruntent maintenant les bus a pratiquement rendu caduque cette option fluviale. L’itinéraire reste néanmoins prisé des aventuriers, des routards purs et durs et des touristes disposant de temps. Mais la rivière Ping (แม่น้ำปิง) coulant à Chiang Mai n’est pas la rivière Kok (แม่น้ำกก) qui coule, elle, à Chiang Rai ! Sans parler du Mékong, la mer des eaux (mae nam khong, แม่น้ำโขง), qui ne coule ni à Chiang Mai ni à Chiang Rai. La solution s’appelle Thaton.

L’on peut en effet rejoindre Chiang Rai en naviguant sur la rivière Kok depuis la ville de Thaton (ท่าตอน), située au nord, dans un district à la lisière du Myanmar. Il s’agit donc, dans un premier temps, de rejoindre cette ville depuis Chiang Mai. Cela se réalise facilement en bus depuis la gare routière de Chang Phuak (สถานีขนส่งช้างเผือก, à Chiang Mai donc correspondant au Terminal 1). Sept liaisons quotidiennes : départ à 5h30, 7h20, 9h, 10h20, 11h30, 13h30 et 15h30. Les bus de la compagnie Yanyon Nakorn Chiang Mai (บริษัท ยานยนต์นครเชียงใหม่ จำกัด, site web, ✆ +66 53 215 604) parcourent les 200 km séparant ces deux villes en 4 à 5 heures ! Les billets, au prix de THB 90.-, s’achètent au guichet sur place (il est possible de s’y rendre à l’avance).

Bus de Chiang Mai à Thaton

Horaires en version PDF

À Thaton, une embarcation publique part à 12h30, naviguant jusqu’à Chiang Rai sur la rivière Kok. Il vous en coûtera THB 400.-. Quatre heures de navigation paisible qui permet d’admirer la vie quotidienne des habitants au bord de la rivière. Ce sont souvent des membres des minorités ethniques. C’est dire que si vous désirez arriver le jour-même, vous devrez vous lever tôt et prendre le bus de 5h30 (ou celui de 7h20 au maximum, sans garantie d’arriver à l’heure toutefois). Sur place, vous pouvez également privatiser une barque (6 places) et partir quand bon vous semblera; le coût est à négocier, plus ou moins THB 2’200.- pour la barque entière. En résumé :

  • Étape 1 : Chiang Mai-Thaton en bus (en partant au maximum à 7h20, THB 90.-) puis
  • Étape 2 : Thaton-Chiang Rai en bateau (navette publique à 12h30 avec une arrivée à Chiang Rai aux alentours de 16h30, THB 400.-).

Notez que c’est une liaison fluviale qui peut être empruntée toute l’année, indépendamment du niveau de la rivière; en été cependant (soit la saison sèche de mars à début juin), le trajet prendre plus de temps (il va de soi que l’itinéraire inverse, à savoir Chiang Rai – Tha Ton, peut bien entendu être lui aussi effectué; départ de la navette depuis Chiang Rai à 10h30, au même prix de THB 400.-). La coopérative des bateaux est joignable par téléphone au + 66 53 053 727 (mais nous ne vous garantissons pas que l’anglais soit pratiqué). L’embarcadère (ท่าเรือสาธารณะบ้านท่าตอน) se trouve juste à côté de l’arrêt de bus, en aval, très exactement ici.

Si d’aventure vous deviez avoir manqué le bus de 7h20, une solution de repli s’offre à vous : partir vers Fang de cette même gare routière de Chang Phuak. Une liaison assurée tant par des bus que par des minivans (il s’agit de la même compagnie qui assure la liaison vers Thaton, à savoir Yanyon Nakorn Chiang Mai, บริษัท ยานยนต์นครเชียงใหม่ จำกัด, site web, ✆ +66 53 215 604). Une fois à Fang, vous pourrez rejoindre Thaton en taxi local que vous trouverez au  marché Fang Kallaya (ตลาดฝางกัลยา). Comptez encore une demi-heure de route (30 km).
⦿ Horaires des bus pour Fang (depuis Chang Phuak au prix de THB 90.-) : 5h30, 6h, 6h30, 7h, 8h, 8h30, 9h30, 10h, 11h, 12h, 13h, 14h, 15h,16h30, 17h, 17h30 et 19h30.
⦿ Horaires des minivans pour Fang (depuis Chang Phuak au prix de THB 120.-, et THB 150.- en version VIP) : 7h, 8h, 9h, 10h, 11h, 12h, 13h, 14h, 15h, 16h et 17h.

Thaton - Montage FB.jpeg

© Facebook – Wat Tha Ton (source; crédit : Atipan Khantalee) et navette fluviale (Tha Ton Boat Trip)

Il peut être agréable de faire étape à Thaton (ortographiée également Tha Ton), une ville endormie qui offre peu de distractions (mais l’endroit est propice à la rencontre des minorités ethniques, principalement les Akhas qui peuplent des villages de montagne alentour). La visite du Wat Tha Ton (Phra Aram Luang, วัดท่าตอน, พระอารามหลวง) sera alors une étape indispensable. La montée vers le temple se fait par des stations offrant de belles œuvres statuaires. Une fois au sommet de la colline, la vue sur la vallée est splendide ! Comme hébergement, les plus exigeants choisiront le Maekok River Village, un resort luxueux (comptez THB 3’000.-/nuit, réservez-le sur Booking.com); plus apprécié encore (et moins dispendieux), la Saranya River House vous accueille pour THB 1’350.-/nuit avec une (petite) piscine. Réservez-le lui aussi sur Booking.com. Il y a bien entendu d’autres hébergement meilleur marché sur place, de type guesthouse bon marché et d’autres hôtels (Booking.com vous en propose plusieurs). Que vous dormiez ou non à Thaton, allez donc boire un verre chez Jack’s Coffee, le café y est bon.

Et comme le bus passe par Mae Taeng, pourquoi ne pas faire halte (sur la route 107) pour visiter ce qui est devenu sans doute le plus beau complexe bouddhique du nord de la Thaïlande, le Wat Ban Den (วัดบ้านเด่น), qui se trouve précisément ici ? Vous pourrez reprendre le bus suivant vers Thaton pour y passer la nuit et repartir le lendemain vers Chiang Rai en bateau (navette à 12h30 donc).


Y aller par ses propres moyens

On ne vous parlera pas ici des 5 jours de marche qu’il faut compter pour rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai, 182 kilomètres à pied donc ! En revanche, en y allant en voiture, qu’elle soit louée (dès THB 1’200.-/jour grosso modo) ou que vous disposiez d’un chauffeur, les 186 km qui séparent les deux villes du nord se parcourent en 3h30, sans compter les arrêts. En choisissant Grab – service de VTC (voiture de transport avec chauffeur), il vous en coûtera THB 2’500.- au minimum. La route est belle et de bonne qualité (carte du trajet). On vous déconseille l’auto-stop, fort aléatoire dans cette région.

Vous pouvez bien entendu effectuer ce trajet en ligne directe sans arrêt aucun mais ce serait bien dommage en raison des étapes qui le composent. C’est là un des avantages, non négligeable, du voyage indépendant avec son propre véhicule. Voici quelques arrêts – non exhaustifs – que nous vous recommandons vivement, en fonction de vos intérêts :

  • Depuis le Wat Sirattana Mongkol (วัดศรีรัตนมงคล), un temple donc, situé peu avant la petite ville de Wiang Pa Pao, vous profiterez d’une magnifique vue sur toute la vallée.
  • Au bas de la colline, faites donc une pause-café aux sources chaudes de Mae Kachan (น้ำพุร้อนแม่ขะจาน เชียงราย). Impossible de rater leurs deux geysers dégageant une odeur de soufre ! Vos pieds pourront y faire trempette (les Thaïlandais, eux, utilisent l’eau bouillante pour cuire… des œufs).
  • Un peu plus loin, vous verrez une très belle mosquée (มัสยิดแม่ขะจาน) à la coupole dorée. Mais c’est à un sanctuaire du Vénérable Kruba Sriwichai, le moine le plus vénéré ici au nord de la Thaïlande, qu’il faut vous arrêter (immense statue sombre sur votre gauche).

Les mordus désirant effectuer l’itinéraire en vélo – c’est donc que vous disposez de bien plus de temps – se tourneront vers des sites spécialisés afin d’emprunter des routes plus agréables que les autoroutes dont il est question ici.


Et pourquoi pas par Phayao, notre liaison préférée ?

Phayao rizières Marco Rugo

© Chiang Mai Deci-Delà

Si l’écrasante majorité des touristes privilégient la voie la plus directe entre Chiang Mai et Chiang Rai, à savoir l’autoroute no 118 (et ses 190 km), nous vous conseillons de notre côté une voie détournée, celle passant par Phayao, une ville fort accueillante loin du tumulte touristique. Pourquoi donc ? Pour trois raisons essentielles : en premier lieu pour l’intérêt des étapes intermédiaires, ensuite pour la joliesse de la route (soit 250 km en tout) mais surtout pour la splendeur de son lac ! Qui découvre pour la première fois la Riviera de Phayao au coucher du soleil n’a de cesse de vouloir y revenir. C’est bien sûr durant la saison verte, de juillet à octobre, que le paysage est le plus enchanteur; le contraste entre le bleu du lac et les vertes rizières est saisissant, avec un ciel azur en toile de fond.

Nous vous reparlerons de cette destination ô combien envoûtante en vous conseillant bien entendu d’y dormir au moins une nuit. Mais l’objet du présent article est de rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai. Si donc vous décidez d’effectuer ce détour par Phayao, un détour qui occasionne 60 km supplémentaires – et croyez-nous, ce sont 60 km de plus qui en valent vraiment la peine.

En bus public, depuis Chiang Mai, Phayao se rejoint facilement en 3 heures de (belle) route. En fonction du jour, pas moins de 8 liaisons quotidiennes sont assurées par l’excellente compagnie GreenBus déjà évoquée ci-dessus. Vous serez délesté d’une somme entre THB 111.- et 221.- en fonction de la classe choisie. On vous conseille de prendre le bus de 8h si vous désirez avoir le temps de vous balader un brin au bord du lac et rallier Chiang Rai en fin de journée.

GreenBus Phayao direct

12Go Asia Billet jusqu'à Phayao

Depuis la gare routière, la rive du lac se rejoint aisément à pied, en moins de 10 minutes. Vous pourrez sans autres laisser vos bagages au bureau Green Bus sis à la gare routière. Une fois à Phayao, si vous désirez rejoindre Chiang Rai la même journée, vous n’aurez pratiquement que le temps de manger dans un des restaurants au bord du lac – le poisson y est roi – et de visiter, en son milieu, le Wat Tilok Aram (วัดติโลกอาราม), un temple érigé il y a plus de 500 ans. Il se rejoint en 15 minutes de bateau à rame par un embarcadère (ท่าเรือกว๊านพะเยา, วัดติโลกอาราม, ✆ 089 433 7311, ouvert de 8h à 17h) au prix de THB 30.- par personne (le rameur vous racontera l’histoire du temple… en langue thaï et avec le sourire). Comptez une heure pour la visite (30 minutes) et l’aller-retour en bateau.

Phayao Montage 1

Lac de Phayao (© Chiang Mai Deci-Delà) et Wat Tilok Aram (© Facebook – แอ่วเหนือ)

Une fois la Riviera visitée (et le très bon poisson de Phayao goûté au bord du lac), les 90 kilomètres vous séparant encore de Chiang Rai se parcourront en approximativement 1h30 via l’autoroute no 1. Plusieurs compagnies assurent le trajet depuis la gare routière de la ville, que ce soit en bus (deux catégories, à THB 69.- et THB 88.- le billet) ou en minivan.

Mais l’idéal est d’effectuer le trajet Chiang Mai-Phayao-Chiang Rai avec votre propre véhicule, que vous le louiez ou que vous choisissiez l’option d’un/e voiture/minivan avec chauffeur. Vous profiterez ainsi à fond des divers arrêts possibles : à ceux indiqués dans le paragraphe précédent, ajoutez-y

  • la cascade Thaan Thoong (น้ำตกธารทอง), sympathique arrêt (des gargotes vous proposent de quoi vous sustenter, heures d’ouverture aléatoires);
  • le superbe point de vue (จุดชมทิวทัศน์กว๊านพะเยา) qui vous donne à admirer le lac de Phayao, 30 km avant la ville;
  • le Wat Analayo Thipphayaram (วัดอนาลโย), un temple de la forêt fort original, avec son grand bouddha blanc, son immense bouddha doré, ses chédis à l’architecture moderne et son grand bouddha noir sur la colline au loin, derrière. Le temple offre lui aussi un panorama presque identique et s’y rendre en saison verte est un éblouissement assuré par les nombreuses rizières;
  • et bien entendu la visite du Wat Tilok Aram (วัดติโลกอาราม), temple submergé au milieu du lac de Phayao.

Les motards – on parle ici de grosse cylindrée – apprécieront particulièrement cet itinéraire car en quittant la route 118 pour emprunter la route 120 et ses très nombreux lacets, vous jouirez là d’un des plus beaux tronçons routiers du nord de la Thaïlande. En scooter, le plaisir sera moindre mais plaisir il y aura.

Vous quitterez Phayao par l’autoroute no 1 et arriverez à Chiang Rai 1h30 après. Avouons que ce dernier trajet, presque rectiligne, n’est pas le plus intéressant (les motards choisiront de rejoindre Chiang Rai avec un nouveau détour de 10 km, empruntant les routes 1190 puis 1020, en quittant l’autoroute 1 à hauteur de Mueang Phan par la route 1126 sur votre droite; mieux encore, en empruntant la route 1202 depuis Phayao – elle rejoint elle aussi la route 1020 – ce qui nous permettra de voir des paysages inondés par les rizières). Notez que le fameux Temple Blanc (Wat Rong Khun, วัดร่องขุ่น) se trouve 12 km avant le centre-ville de Chiang Rai, sur votre gauche (en optant pour les deux détours décrits, il vous faudra revenir quelques kilomètres). A vous de voir si vous aurez assez de temps pour le visiter le jour même – en fonction de vos arrêts précédents.

Nous consacrerons un jour un article plus complet à Phayao… De même à Chiang Rai qui mérite bien plus qu’un aller-retour à la journée !


Quid de l’aller-retour Chiang Mai-Chiang Rai à la journée en minivan ?

Il s’agit donc de circuits d’un jour, en groupe, assurés par des minivans climatisés, avec chauffeur et guide anglophone. C’est là une option prisée des routards car on visite l’essentiel à très bon marché. Avouons que nous abhorrons ces circuits où la consommation effrénée empêche tout contact avec la population – le tourisme dans toute son horreur ! Ils permettent de visiter à la journée Chiang Rai avec un retour dans la Rose du Nord en soirée. Vous partez tôt (généralement vers 7h) et revenez tard (aux environs de 21h), exténué. Différentes variantes vous sont proposées dès THB 1’000.- seulement; la plus courte se contente de la seule visite du Temple Blanc et de la Maison Noire. Certaines permettent même de « monter » jusqu’au Triangle d’Or – dont l’aura est quelque peu usurpée – avec, sainte horreur, la visite des femmes-girafes dans ce qui est un village touristique semblable à un zoo. À fuir !

Au final, on peut comprendre l’attrait de ces circuits organisés vers Chiang Rai pour qui a peu de temps et un budget limité. Jetez donc un œil à l’offre d’Amporn Tour résumée ici en français. De notre côté, nous préconisons de passer au minimum une nuit à Chiang Rai.

Booking.com - Chiang Rai

Autre possibilité, affréter un minivan pour vous tout seul (places limitées au nombre de siège du véhicule). Comptez THB 3’500.- pour un aller-simple et THB 4’500.- pour un aller-retour, voire THB 5’000.- si vous incluez le Triangle d’Or (véhicule, chauffeur et essence). La société de transport Aya Service assure le transfert Chiang Mai-Chiang Rai en minivan pour THB 350.-/personne (mais alors impossible de s’arrêter au Temple Blanc plus de 10 minutes !).


En conclusion, vous l’aurez compris, le plus simple pour rejoindre Chiang Rai est d’emprunter un bus de la compagnie fort appréciée GreenBus, en dormant sur place. Et si vous avez plus de temps, de faire le détour par Phayao et sa Riviera, idéalement en moto. Bon voyage à vous 😄

12Go Asia Bus Thaïlande


S’agissant d’un article pratique, les données peuvent varier au fil du temps (prix, horaires…). N’hésitez pas à nous signaler toute modification en laissant un commentaire. Merci.

¹ On remercie ici Mike Thailandee qui nous a fort utilement rectifié deux erreurs commises dans notre article initial.

Sources des images à la Une (montage) : © Facebook (แอ่วเหนือ & TAT Photograph Section)
Mise à jour le 13.10.2018

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Hanoï. Nouvelle liaison aérienne directe depuis l’aéroport de Chiang Mai

L’aéroport de Chiang Mai vous ouvre les portes de l’Asie ! Bangkok Airways lancera le 25 mars prochain une nouvelle liaison aérienne entre Chiang Mai et Hanoï, capitale du Vietnam.
Cette compagnie aérienne qui vise la qualité – elle se définit comme une Boutique Airline obtenant régulièrement des prix d’excellence – offrira un vol quotidien assuré par un ATR72 de 70 places (rappelons qu’il s’agit d’avions européens). Vol aller PG995 au départ de l’aéroport international de Chiang Mai (CNX) à 9h55 arrivant à Hanoï à midi (HAN – aéroport international Noi Bai). Retour par le vol PG996 (départ à 12h45 et arrivée à 14h50).
C’est donc une nouvelle liaison quotidienne de l’aéroport de Chiang Mai, pour l’heure sans concurrence, la neuvième dans la ville du nord de la Thaïlande pour Bangkok Airways.

Fly BangkokAir – Retrouvez Bangkok Air sur le web et sur Facebook. Vous pouvez jeter un œil sur leur mini-guide du Vietnam (Hanoï).

Ce que Chiang Mai nous réserve pour fin 2017-début 2018

Ca y est, les lumières de la Fête éponyme se sont éteintes. Nous voilà au début de la haute saison touristique au Pays du Sourire. Mais que nous réserve la Rose du Nord d’ici la fin de cette année 2017, voire le début de l’année prochaine ? Vaut-ce la peine de réserver votre hôtel à des dates particulières en fonction des événements festifs programmés ? Chiang Mai De-ci De-Là vous dévoile les grands rendez-vous culturels et les marchés occasionnels des prochaines semaines (mise à jour le 20.11.2017).

Musique classique, danse et art contemporain

On commence par un événement de portée internationale déjà entamé, le Chiang Mai Ginastera International Music Festival, jusqu’au samedi 18 novembre. Vous l’aurez compris, on parle ici de classique et Chiang Mai souhaite devenir le porte-étendard de cette musique en Thaïlande. Le grand public devrait apprécier le concert du dernier soir, celui de Tre Voci, trois jeunes ténors. Ramakien201711CoverRecadréeMais la Thaïlande excelle surtout dans la danse classique qui met en scène le Ramakien, pendant siamois du Ramayana, et ses fameux masques khon. Le dimanche 26 novembre verra donc une représentation de cet art ancestral au Kad Theater du centre commercial Kad Suan Kaew. Ce même week-end, est organisé la 2e édition du Festival Unfolding Kafka les 24 et 25 novembre. Produit biennal d’une coopération internationale visant à promouvoir l’art contemporain et permettant à des artistes exceptionnels de se produire. Après Bangkok, il aura lieu au MAIIAM, nouveau musée d’art contemporain de portée mondiale, sis à Sankamphaeng. Dans le même registre, fruit de la coopération culturelle française en Thaïlande, Olivier Grossetête, artiste plasticien jouant avec les formes, les volumes et les matières, invitera les habitants de Chiang Mai à participer à la construction d’une Ville Ephémère en cartons. Cela se passera à la Porte Tha Pae, épicentre touristique, du 1er au 10 décembre (une des nombreuses manifestations du Chiang Mai Design Week; voir ci-dessous).

 

ChiangmaiInternationalButohDanceFestival2017LogoAutre événement d’envergure internationale, le Chiangmai International Butoh Dance Festival. Le butō est une danse d’avant-garde venue du Japon. Pour qui n’en a encore jamais vue, c’est une occasion unique de le faire à Chiang Mai (qui connait déjà aura forcément envie d’en revoir). Cela se passe au Kad Studio du centre commercial Kad Suan Kaewdu 2 au 7 décembre. Plus loin dans le temps, la 7e édition du Chiangmai Jazz Festival se déroulera au centre commercial Promenada le 20 janvier 2018.


CMDW17CoverFBChiang Mai Design Week et son marché POP

#CMDW17. C’était l’événement qui a marqué culturellement la fin de l’année dernière et les organisateurs remettent la compresse du 6 au 10 décembre 2017. On parle bien sûr du Chiang Mai Design Week. Que vous vous intéressiez au design a finalement peu d’importance car c’est un concept que vous côtoyez quotidiennement sans même vous en rendre compte. Et donc les nombreuses manifestations organisées à l’occasion de cette Semaine du Design ne pourront que vous émouvoir. Elles sont dispatchées en de nombreux endroits de la ville. Riche est le programme et Chiang Mai De-Ci De-Là ne manquera pas de vous en parler, obvie. Partie intégrante de cette manifestation d’importance, le POP Market, aux mêmes dates (du 6 au 10 décembre), vous enchantera de par l’originalité de ses stands. Une ambiance unique qui nous fait aimer Chiang Mai. Il faut dire que l’écrin qui accueille ce marché (le terrain autour de la Glass House) a tout pour vous émerveiller (notamment des anciennes maisons de type Lanna).

POPmarketPhoto1

nap18thCover

*nap ! C’est un peu l’âme de Nimmanhaemin, le quartier branché de Chiang Mai, qui est convoquée lorsque l’on prononce le mot *nap. Il s’agit de la Nimmanhaemin Art & Design Promenade qui donne à voir une partie de la riche créativité dont fait preuve la Rose du Nord. Une ambiance qu’on adore avec de l’originalité à tous les stands. Animation musicale et nourriture locale dans cette rue qui devient piétonne le temps de la manifestation. C’est au soi 1 de la route Nimmanhaemin et c’est un rendez-vous qu’aucun(e) d’entre vous ne doit manquer s’il ou si elle se trouve à Chiang Mai du 5 au 11 décembre. Croyez-nous sur parole ! Un événement qui précède donc le Chiang Mai Design Week et son marché POP.

Best20PhotographsBestPhotographersPhotosExhibitionJantira

Les amateurs de design sont aussi amateurs du beau et donc amateurs de la photographie ! Une de leur plus brillantes représentantes, Ya (de son nom thaïlandais Jantira Namwong), organise avec ses amis photographes l’exposition photo Best 20 Photographs Best Photographers, du 1er au 30 décembre 2017, à la galerie d’art Sangdee. De quoi lui faire changer les idées, elle qui compose des photos coquines à travers son Boudoir Photography By Ya. Une expo en complément qui enrichit les deux manifestations précédentes.


Chiangmai CAD Festival 2017

CAD pour Culture – Art – Design. C’est sans doute l’événement-phare de cette fin d’année ! Organisé par Huang Fu Long, une maison de thé et galerie d’art chinoise, et soutenu par l’autorité nationale du tourisme, ce festival occupe une immense surface à Mae Rim, au nord de Chiang Mai, qui s’édifie au fil des semaines sur le terrain du club équestre de l’armée. Il devrait attirer des milliers de touristes, en majorité chinois. Nous ne connaissons point encore le programme définitif mais nous nous sommes laissé dire que le programme comprend un lâcher géant de lanternes célestes le 31 décembre… C’est la splendeur d’antan du Lanna qui sera ici célébrée ! Au programme : « Pooja » (un spectacle son & lumière), un autre spectacle folklorique réunissant plusieurs dizaines d’artistes, danseurs et percussionnistes traditionnels, les fameux tambours du Lanna (2 séances quotidiennes), de même qu’un défilé de mode. Et également une reconstitution historique avec combats et un sermon psalmodié par d’authentiques moines bouddhistes. Un village de type Lanna sera reconstitué, de même qu’un marché à l’ancienne. C’est dire que la nourriture locale y occupera une place prépondérante, comme souvent. On ne peut que vous conseiller d’inscrire le Chiang Mai CAD Festival 2017 dans votre agenda, du 28 décembre 2017 au 7 janvier 2018.

ChiangMaiCADFestival2017CoverMainBrown


Les expos d’art

TracesOfALostKingdomCoverL’effervescence culturelle est palpable ici dans la Rose du Nord. Et nombreuses sont les galeries d’art  à faire la promotion des artistes locaux, nationaux et internationaux. On vous rend ici attentifs à deux expositions qui durent jusqu’au mois de février. Tout d’abord une exposition chère à notre coeur (qui bat pour le Lanna) : Traces d’un royaume perdu. Elle vous donnera à admirer les peintures murales des temples du Lanna. Chiang Mai De-ci De-là vous en a déjà tout dit ici. C’est à notre avis un passage obligé lors de votre venue cet hiver, d’autant qu’elle se déroule au coeur de la cité historique, au Tamarind Villagejusqu’au 28 février 2018. L’entrée du lieu, parsemé de bambous, est une invitation à l’évasion dans l’ailleurs. Autre exposition d’envergure, Patani Semasa au MAIIAM , un nouveau musée d’art contemporain de rang mondial, sis à Sankhampaeng, à l’est de Chiang Mai. Une exposition sur l’art contemporain de la ‘péninsule dorée’ (Golden Peninsula). Provenant de différentes époques, ces œuvres d’art de la «région de Patani» sont le fruit de 27 artistes locaux ou ayant un lien avec la région en question. Exposition visible jusqu’au 14 février 2018. Et comme le bâtiment est superbe et qu’y sont organisées d’autres expos (cf. plus haut) vous ne regretterez nullement votre déplacement.


Winter Fair – Les Foires d’Hiver

MuangKaenWinterFair 2017CoverFB

Pour les Occidentaux, évoquer « l’hiver » en Thaïlande peut paraître quelque peu saugrenu. Toujours est-il qu’à Chiang Mai, les températures nocturnes peuvent être fraîches (on relève habituellement 5 degrés au sommet du Doi Inthanon, plus haute montagne siamoise). Et c’est durant cette période que la fête bat son plein dans les villes et surtout les villages où sont organisées des foires d’hiver, semblables aux kermesses d’antan en Europe. La plus rapprochée est la 10e Foire Agricole de Pong Yaeng, qui aura lieu les 23 et 24 novembre à Pong Yaeng, aux pieds du Doi Suthep. Ne manquez pas la parade où l’agriculture est reine. Mais à nos yeux, la plus belle d’entre elles se déroule à Muang Kaen Pattana (Mae Taeng, au nord de Chiang Mai).

WinterFair2017EventsWeeklyPhoto2recadrée

Events Weekly

Difficile de profiter d’une foire plus locale que celle-ci (les étrangers y sont denrée rare). Celles et ceux qui recherchent l’authenticité du Lanna mettront cette foire à leur agenda : la 8e édition aura lieu du 25 décembre 2017 au 3 janvier 2018. Un accueil des plus souriants dans une ambiance agreste dépaysante ! Des immenses champs de fleurs vous accueilleront et vous permettront de prendre les plus belles photos. Une tout aussi authentique foire d’hiver est programmée du 1er au 10 décembre au stade de Lamphun, plus ancienne ville du Lanna, jadis appelé Haripunchai. Allez donc au Festival de la Reine Chamadevi & Lamphun Winter Red Cross Fair. Dépaysement assuré. Moult autres villes et villages en organisent : Chiang Mai bien sûr (du 28 décembre 2017 au 8 janvier 2018, à l’Hôtel de Ville) ou encore San Kamphaeng (du 6 au 10 décembre). Une des premières d’entre elles, et non la moins intéressante, aura lieu à Pong Yaeng, aux pieds du Doi Suthep, les 23 et 24 novembre. Une manifestation rurale des plus authentiques avec une parade fleurie qui en est à sa 10e édition. Vous aurez tous les détails de ces foires sur notre page Facebook.


Noël et Nouvel An

Rappelons ici que Noël, initialement païenne, est fête chrétienne et que la Thaïlande se caractérise par une écrasante majorité de bouddhistes. C’est dire qu’il ne faut pas venir en Thaïlande pour y fêter Noël ! C’est là une date qui ne signifie pas grand-chose pour le Thaïlandais moyen. Mais il y a l’argent et son corollaire, la consommation (acheter ce dont on a besoin), en l’espèce le consumérisme (acheter au-delà de nos besoins). Noël est par conséquent abondamment exploité par les enseignes marchandes et les restaurants accueillant les farang, les touristes étrangers. Promenez-vous dans un centre commercial et vous verrez de quoi il en retourne. Est-ce bien là ce que vous êtes venu chercher en Thaïlande ? Dans ce cas, visez les grandes tables et les restaurants des grands hôtels : ils organisent tous leur soirée de gala le 24 ou le 25 décembre au soir. Vous l’aurez compris, cette fête ne se greffe au Pays du Sourire que pour des raisons commerciales. Mais si l’hétérodoxie vous habite, alors vous vous tournerez vers des activités plus originales. Par exemple suivre la messe (catholique) de minuit à la cathédrale de Chiang Mai. Dite messe a lieu le 24 décembre à 22h à la Cathédrale du Sacré-Cœur. Ou alors vivre la veillée dans un village karen de la région (une ethnie minoritaire dont les membres sont souvent chrétiens). Si le temps vous manque, rendez-vous au Baan Kang Wat (บ้าน « ข้างวัด »), un « village d’artistes » où l’artisanat est roi. La Jeunesse Karenne y organise le Film Craft Fest du 23 au 27 décembre. Avec un marché, des ateliers, des jeux et la projection d’un film en plein air en soirée. Plus bas, on vous parle encore d’un marché qui se veut proche de l’esprit de Noël, le Be Blessed… On signale encore que le 24 décembre est programmé le 12e marathon de Chiang Mai, au coeur de la ville.

Même topo pour le Nouvel An, qui est fête occidentale (rappelons que la Thaïlande célèbre son propre Nouvel An, le Songkran, à mi-avril) ! Mais les Thaïlandais aimant bien faire la fête, ils se la sont par conséquent appropriés. Et comme toute ville siamoise qui se respecte, Chiang Mai organise son Countdown Festival le 31 décembre à la porte Thapae (l’on passera à l’année bouddhiste 2561). L’activité la plus sympathique qu’offre la Rose du Nord est de se promener dans le centre historique en attendant l’inévitable feu d’artifice à minuit. C’est généralement la rue Thapae qui est la plus animée, illuminée par des milliers de lampions jusqu’au pont Nawarat. Selon les informations recueillies, la fête aura également lieu cette année sur la place des Trois Rois, les 31 décembre et 1er janvier.


Le Festival des Ombrelles précédé de celui des… Lanternes (bis)

MissGrand2017UmbrellaPhoto6

Facebook – Miss Grand Thailand

Les ombrelles… Elles sont une composante majeure de la culture du Lanna. On en voit dans les marchés bien sûr mais aussi dans les temples et les maisons. Sans parler des danses traditionnelles les utilisant. Le village de Bor Sang, non loin de Chiang Mai, est réputé mondialement dans cet art ancestral; quelques ateliers artisanaux y excellent. Ses habitants célèbrent l’ombrelle sous la forme d’un festival haut en couleur, avec défilé de Miss Ombrelle, danses folkloriques et parade fleurie. C’est un événement, au même titre que la Fête des Fleurs, qu’il faut impérativement voir si vous venez dans la Rose du Nord le 3e week-end du mois de janvier. C’est ainsi que le Festival des Ombrelles (et du papier ‘sa’ qui la compose) est agendé du 19 au 21 janvier 2018. Vous pourrez conjuguer l’événement avec une visite des sources chaudes de Sankamphaeng non loin.

LampFestivalTonpao2017LogoOyez, oyez! Et voiez le ciel à nouveau rempli de lanternes célestes ! Moins connu que le Yee Peng de Chiang Mai (qui se confond maintenant avec la Fête des Lumières, le fameux Loy Kratong), le Lamp Festival permet un rattrapage à toutes celles et tous ceux désirant lâcher une lanterne céleste au ciel, lanterne contenant vos voeux les plus secrets. Cela se passe à Ton Pao (plus précisément au village de Nong Khong), du 24 au 26 novembre. L’ambiance locale est assurée, on vous reçoit avec bonheur et étonnement, seuls quelques expatriés s’y aventurant. On y boit, on y danse sans oublier de lâcher sa lanterne. Parade le 1er soir.


La Fête des Fleurs et autres festivals floraux

« L’hiver » en Thaïlande est synonyme d’explosion florale. A Chiang Mai également, une région – comme tout le nord de la Thaïlande – qui se caractérise par des températures plus fraîches, surtout durant la nuit. Il faut donc profiter d’admirer la beauté des fleurs (vous savez déjà que l’orchidée est l’un des symboles de la Thaïlande). Ainsi, les deux grands parcs que sont le jardin botanique de la Reine Sirikit (au nord) et le parc royal Rajapruek (au sud-ouest) célèbrent naturellement la beauté florale.

ChiangRaiASEANFlowerFestival2016Photo2.png

Le Flora Festival du parc royal Rajapruek (appelé également Royal Flora) déploie ses fastes jusqu’au 29 février 2018. Ainsi, le pavillon royal est entourée des mille et une fleurs plus belles les unes que les autres (ne manquez pas la serre aux orchidées). Nombreuses animations au programme. Autre lieu où les fleurs sont choyées, le QSBG. C’est bien sûr le jardin botanique de la Reine Sirikit, à Mae Rim dans la vallée de Mae Sa. Une institution qui organise elle aussi une manifestation mettant en avant les fleurs (habituellement appelée Flora of the Queen; on vous en dira plus une fois le programme établi. Pour l’heure, seule la date est connue : du 23 décembre 2017 au 2 janvier 2018).

Mais l’apothéose en matière de fleurs est atteinte durant la Fête des Fleurs, l’une des trois fêtes – avec celle des Lumières et le Nouvel An – où Chiang Mai se doit d’être visitée, impérativement. Cette année, elle illuminera la ville du vendredi 2 au dimanche 4 février 2018. Au programme notamment, un cortège fleuri, obvie; l’épicentre en est comme d’habitude le très beau et reposant parc Nong Buak Hard, à l’intérieur des douves. Réservez vos chambres dès maintenant car l’événement attire du beau monde (notamment Miss Chiang Mai 😏). On vous dévoilera le programme complet le moment venu. Et si vous êtes dans le nord durant cette période, sachez encore que la 14e édition du fabuleux Chiang Rai Flower Festival se tient du 28 décembre 2017 au 31 janvier 2018. Avec une animation musicale (Music in the Park) du 30 décembre 2017 au 17 février 2018. Là aussi, fête très colorée et parade fleurie 🌸


Le Nouvel An chinois

Ces nombreuses manifestations nous amèneront petit à petit au Nouvel An chinois L’année du Chien de Terre se fêtera le 16 février 2018. Elle verra le quartier chinois du marché Warorot s’animer au rythme de la danse du dragon.


Et encore tous les marchés occasionnels…
Manger! Manger! Kin Kao!

On ne parle par ici des fameux marchés piétonniers des samedi et dimanche soir (« Walking Street« ), ils continueront à être organisés comme à l’accoutumée. Sachez cependant qu’il est question de ne proposer que des produits provenant du Lanna le dimanche soir – ce qui fait grincer les dents de certains commerçants. On murmure également la création d’un nouveau marché « Akha » le vendredi soir mais Soeur Anne ne voit toujours rien venir…

IMG_432FDD3B86B2-1.jpeg

Honneur au rendez-vous le plus rapproché, le WONGNAI Food Festival, du 17 au 19 novembre, au centre commercial Central Festival. Une cinquantaine de restaurateurs de la région, certains des plus créatifs, vous feront aimer leur cuisine puisqu’il s’agit là d’un festival culinaire. Au même moment, le centre commercial (et concurrent) MAYA organise son RAW CAMP in Town, un marché à l’extérieur, autour de sa fontaine, dans une ambiance camping (mais sans feu). Le marché lèvera le camp le 23 novembre 😏 Autre rendez-vous incontournable, un des marchés d’hiver qu’organise le Baan Kang Wat (« village d’artistes » dont nous vous avons parlé plus haut) : que ce soit son marché aux puces (Yard sale : Winter Season les samedi 18 et dimanche 19 novembre, ainsi que les samedi 9 et dimanche 10 décembre) ou son marché du dimanche matin (Morning Market de 8h à 13h). Le tout organisé sous l’égide du Sawasdeecraft Chiangmai. Allez-y, le lieu vous ravira ! Le Jing Jai Market n’est pas en reste, lui qui organise notamment le Farmer’s Market, un marché animé par des fermiers de la région, ou encore le Rustic Market. Prochaine date de ce dernier : dimanche 19 novembre. L’endroit, prisé notamment pour ses bars en soirée, est vierge de touristes.

Chiang Mai doit être le paradis des marchés ! Difficile de vous dire ce que nous pensons du Oops Market, c’est un nouveau marché sis à l’ICON Park. On vous donne rendez-vous du 24 au 26 novembre, date de sa première édition. Aux mêmes dates se tiendra l’AGtrace Market, un marché de produits bio organisé par la Faculté d’agriculture de la CMU, l’Université de Chiang Mai. C’est le Central Festival qui accueillera l’événement, du 24 au 26 novembre donc (étage G, soit le rez-de-chaussée). Les étudiants de la faculté des Beaux-Arts de la CMU sont très dynamiques (auraient-ils le don d’ubiquité ?). Ils organisent un nouveau marché de l’art, SPACE Art Fair, en deux temps : d’abord du 25 novembre au 5 décembre au Rumpueng Community Art Space et simultanément du 1er au 5 décembre au Baan Kang Wat, non loin. Et du 1er au 8 décembre, le centre commercial Central Plaza Airport (imaginez-le non loin de l’aéroport CNX) accueille comme chaque année le Chiang Mai Food Festival qui réunit les restaurateurs de la ville (c’est leur association qui l’organise). Nous en sommes à la 29e édition; un signe qui trahit des mets de qualité. Animation quotidienne avec concerts et, le 3 décembre, élection de Miss Food Festival (les Thaïlandais raffolent des concours de beauté). Du 2 au 3 décembre, ce sera au tour de l’Himma Market Festival de briller de mille feux. Indépendamment des stands habituels à ce genre d’événement, un chapiteau accueillera un cirque. C’est bien sûr l’occasion pour le projet immobilier Himma Prestige Living d’attirer du monde en son sein ! Face au centre commercial MAYA, le Think Park est un petit centre commercial adorable avec ses nombreuses petites boutiques aux produits originaux. L’année dernière, le Think Park avait transformé son espace en place enneigée et c’était magique (ne manquait que le froid). Cette année, sans savoir si la décoration sera identique, sachez que s’y déroulera du 5 au 10 décembre, l’ART SCENE Creative market. Soit un marché avec des objets artisanaux originaux.  The Coffee Calling. Nous ne savons pas trop de quoi il s’agit. Néanmoins, de nombreux ateliers sont organisés autour du café du 7 au 12 décembre, ateliers où se retrouvent les agriculteurs produisant du café, les torréfacteurs, les professionnels du milieu et les amateurs de café, toujours curieux d’en apprendre plus sur ce breuvage qui séduit peu à peu la Thaïlande. Et c’est l’occasion de découvrir un centre commercial d’un nouveau type, « à l’italienne » (c’est du moins ce que nous évoque son architecture avec ses hautes arcades). Son nom ? Le One Nimman. SriprakadLogoUn scintillement architectural qu’a perdu depuis belle lurette le Sriprakard, un ancien hôtel tout en bois, une sorte de caravansérail qui a fait les beaux jours de Chiang Mai. Une communauté, notamment des Japonais, soutient sa rénovation. En attendant, un marché du nom de « Be Blessed » y est organisé du 10 au 12 décembre, marché qui se veut proche de l’esprit de Noël d’antan… En y allant, vous pourrez admirer un des ponts les plus photogéniques de la ville, où se donne rendez-vous la jeunesse du coin, l’Iron Bridge, le Pont de Fer. PingFaiFestival2017CoverFB0recadréeOn termine cette série des marchés occasionnels avec le plus attendu d’entre eux. Le Fin Market nous donne rendez-vous du 21 au 30 décembre sur l’esplanade Prasert Land pour son désormais traditionnel Pingfai Festival. Une ambiance unique avec généralement un marché en deux parties : celle culinaire qui voit des stands fort originaux vous proposer une cuisine qui l’est tout autant et celle artisanal avec des produits que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Et le Pingfai ne serait pas le Pingfai sans ses nombreux jeunes embrochant des marshmallows pour les griller sur un feu de bois. Une de ces ambiances uniques qui vous fait apprécier la Rose du Nord.


Et de quelques autres manifestations…

Tout un chacun est invité à la Foire des Gemmes et Bijoux (Chiang Mai Gems & Jewelry Manufacturing Expo 2017) bien qu’elle soit en priorité destinée aux professionnels. Elle se tient au CMECC du 17 au 20 novembre (soit le Chiang Mai International Exhibition and Convention Centre) .

Chiang Mai recèle un site que nous apprécions : le Musée des Maisons Traditionnelles du Lanna. Y sont organisées régulièrement d’intéressantes manifestations culturelles (nous gardons encore en mémoire le magnifique festival des marionnettes). A l’image du Musée Vivant du Lanna, du 22 au 24 novembre, où le lieu sera animé par des artistes du Lanna qui vous transmettront un peu de leur sagesse et de leur savoir artisanal. Vous aurez l’occasion de vous initier à moult ateliers et démonstration en lien avec la culture du Lanna, du nom de l’ancien royaume ici au nord de la Thaïlande. Une culture riche qui est heureusement préservée. D’autres manifestations de ce genre devrait suivre en décembre et janvier, notamment avec les membres d’une ethnie à qui nous avons déclaré notre amour, les Tai Lüe.

Capture d’écran 2017-11-17 à 17.07.58.jpg

Festival original que celui de la coiffure ! Le samedi 25 novembre, allez donc voir si l’on rase gratis au Chiang Mai Barber Festival, sis au Central Festival. Une foire annuelle qui se tient à la route Thung Hotel, fief de la Chambre du Commerce et de l’IndustrieGift Fair 2017 – ou Foire des Cadeaux, du 1er au 10 décembre. Tout est fait pour pousser aux achats… La région du Lanna est très prisée pour la qualité de ses textiles, que ce soit de la soi ou du coton. C’est donc tout naturellement que ceux-ci s’exposent dans le cadre de la 12e Fai Gaem Mai’s Lanna du 8 au 11 décembre, de 10h à 20h, au CMU Convention Centre. Au programme, entre autres, exposition de textiles provenant de 7 minorités ethniques, défilés de mode quotidien et marché. Quant aux amateurs de grosses cylindrées, ils ne manqueront pour rien au monde le Chiang Mai Bike Week 2017, avec un concert rock à la clef. Cela se passe au CMECC (Chiang Mai International Exhibition and Convention Centre) le samedi 9 décembre.

RoyalProjectFair2017CoverFB.jpg
Du 21 au 24 décembre 
au CMU Convention Centre, la Foire du Projet Royal n’est à manquer sous aucun prétexte. En vous y rendant, vous verrez à quel point les membres des minorités ethniques apprécient cette fondation qui leur vient en aide, une fondation créée par le défunt roi Bhumibol le Grand. Nous prendrons un jour le temps de vous en dire plus sur ce fameux label Royal Project. En attendant, cette foire vous permettra de voir, goûter et acheter de très nombreux produits estampillés Royal Project (ils font même du fromage, délicieux). Et également d’admirer des spectacles folkloriques donnés par diverses ethnies, très nombreuses ici au nord.

Avez-vous déjà goûté à la fameuse saucisse épicée sai oua ? Si ce n’est pas le cas, vous trouverez les meilleurs bouchers de cette spécialité du nord au Festival Ping Hang & Sai Ua 2017. Cela se passe du 27 au 31 décembre à U Mong, au bord de la rivière Ping Hang (un bras de la rivière Ping dans la province voisine de Lamphun à quelque 20 minutes de Chiang Mai). Animation typique qui enchantera tout amateur du Lanna. Il se murmure que le marché flottant initié l’année dernière sera reconduit… Autre spécialité reconnue aux artisans locaux, celle de la sculpture sur bois. Ainsi, du 28 décembre au 2 janvier, les artisans seront à l’honneur dans ce qui est le berceau de l’artisanat ici au nord, le Baan Tawai Creative Village Festival 2018. Autre foire à mettre à l’agenda, la Fête de la Fraise à Samoeng. Deux jours de festivités agrestes avec comme thème central… la fraise (si, si, elle se cultive par ici). Cela se passera du 9 au 11 février 2018, dans la montagne, un village où diverses minorités ethniques descendent pour y vendre leur produits.


Quid de l’aumône aux 10’000 moines ?

C’est l’un des événements les plus marquants que vous puissiez vivre ici à Chiang Mai, tout organisé soit-il par un mouvement bouddhiste sectaire (Ruam Jai Thai Lanna Club) : l’aumône à 10’000 moines bouddhistes. Elle se fait aux aurores sur des centaines de mètres (bien que nous n’ayons jamais compté le nombre de moines recevant les aumônes) et y participent nombre de Thaïlandais désirant acquérir des mérites (un geste d’une grande importance pour eux, dont les conséquence vont bien au-delà de leur existence actuelle). Ce devait être le 13e défilé en ce mois de décembre mais selon nos informations, il n’aura pas lieu à ce moment-là (sans doute reporté) 😔

10000MoinesAumôneCMrecadrée.jpg

DMC.TV (pra.in.th)

On se renseigne encore sur les dates de quelques autres manifestations, notamment la Foire Agricole de Mae Jo ou encore le Festival International de Montgolfières. Auquel cas, le présent article sera mis à jour.

Précisons tout de même que le programme évoqué ci-dessus n’est en rien complet et qu’il est bien entendu sujet à changements. Pour les festivités au jour le jour et le détail de tous les événements énumérés, nous vous invitons à suivre (et donc à aimer) notre page Facebook Chiang Mai De-ci De-Là, la source d’information sur Chiang Mai la plus riche en langue française. Une richesse qui se retrouve dans le nombre d’événements qui se déroulent à Chiang Mai, ce qui explique aussi pourquoi la Rose du Nord attire bon nombre de touristes et d’expatriés. Bonne Fête à vous tous 😄


Calendrier des manifestations (jusqu’au 16.02.2018)

Cela en fait des manifestations ! Il n’est donc pas inutile de résumer le tout et Chiang Mai De-Ci De-là s’est attelée à cette tâche :

Jusqu’au 14.02.2018 – Expo d’art contemporain Patani Semasa au MAIIAM, sis à Sankhampaeng,
01.09 au 28.02.2018 – Expo photo Traces d’un royaume perdu au Tamarind Village
01.11 au 29.022018 – Flora Festival au parc royal Rajapruek
12.11 au 18.11.2017 – Chiang Mai Ginastera International Music Festival
17.11 au 19.11.2017 – WONGNAI Food Festival au Central Festival
17.11 au 20.11.2017 – Foire des Gemmes et Bijoux au CMECC
17.11 au 23.11.2017 – marché RAW CAMP in Town à MAYA
18.11 & 19.11.2017 – marché Yard sale : Winter Season à Baan Kang Wat
19.11.2017 – marché Rustic Market au Jing Jai Market
22.11 au 24.11.2017 – Musée Vivant du Lanna (Lan Suang Kwang Silp 2017, soit des ateliers au Musée des Maisons Traditionnelles du Lannaici)
23.11 & 24.11.2017 –  10e Foire Agricole de Pong Yaeng, à Pong Yaeng donc
24.11 & 25.11.2017 – Festival Unfolding Kafka au MAIIAM sis à Sankamphaeng
24.11 au 26.11.2017 – Lamp Festival à Ton Pao (Nong Khong)
24.11 au 26.11.2017 – Oops Market à l’ICON Park
24.11 au 26.11.2017 – AGtrace Market (marché bio) au Central Festival
25.11.2017 – Chiang Mai Barber Festival au Central Festival
25.11 au 05.12.2017 – foire de l’art SPACE Art Fair au Rumpueng Community Art Space
26.11.2017 : représentation du Ramakien au Kad Theater du centre commercial Kad Suan Kaew
01.12 au 05.12.2017 – marché de l’art SPACE Art Fair au Baan Kang Wat
01.12 au 08.12.2017 – Chiang Mai Food Festival au Central Plaza Airport
01.12 au 10.12.2017 – Ville Ephémère (Olivier Grossetête) à la Porte Tha Pae
01.12 au 10.12.2017 – Festival de la Reine Chamadevi & Lamphun Winter Fair à Lamphun
01.12 au 10.122017 –  foire commerciale Gift Fair 2017 à la Chambre du Commerce et de l’Industrie (Thung Hotel Rd)
01.12 au 30.12.2017 – exposition photo Best 20 Photographs Best Photographers à la galerie d’art Sangdee
02.12 au 03.12.2017 – Himma Market Festival à l’Himma Prestige Living
02.12 au 07.12.2017 – Chiangmai International Butoh Dance Festival au Kad Studio du centre commercial Kad Suan Kaew
05.12 au 10.12.2017 – ART SCENE Creative market au Think Park
05.12 au 11.12.2017 – *nap (Nimmanhaemin Art & Design Promenade) au soi 1 de la route Nimmanhaemin
06.12 au 10.12.2017 – Chiang Mai Design Week un peu partout en ville et son marché POP Market autour de la Glass House
06.12 au 10.12.2017 – Foire d’Hiver de San Kamphaeng
07.12 au 12.12.2017 –  The Coffee Calling, ateliers café au One Nimman
08.12 au 11.12.2017 – Fai Gaem Mai’s Lanna, exposition de textiles au Chiang Mai University Convention Centre
09.12.2017 – Chiang Mai Bike Week 2017 au CMECC
09.12 & 10.12.2017 – marché Yard sale : Winter Season à Baan Kang Wat
10.12 au 12.12.2017 – marché de Noël « Be Blessed » au Sriprakard
21.12 au 24.12.2017 – Foire du Projet Royal au CMU Convention Centre
21.12 au 30.12.2017 – Pingfai Festival (Fin Market) sur l’esplanade Prasert Land
23.12 au 27.12.2017 – Film Craft Fest au Baan Kang Wat
23.12 au 02.01.2018 – Flora of the Queen au QSBG – jardin botanique de la Reine Sirikit (à Mae Rim dans la vallée de Mae Sa)
24.12.2017 – 12e marathon de Chiang Mai
24.12.2017 à 22h – Messe de Noël en la Cathédrale du Sacré-Cœur, Chiang Mai
25.12 au 03.01.2018 – Foire d’Hiver de Muang Kaen Pattana (à Mae Taeng)
27.12 au 31.12.2017 – Festival Ping Hang & Sai Ua 2017, avec marché flottant, à U Mong (Lamphun)
28.12 au 02.01.2018 – Baan Tawai Creative Village Festival 2018
28.12 au 07.01.2018 – Chiang Mai CAD Festival 2017 sur une immense surface à Mae Rim
28.12 au 08.01.2018 – Foire d’Hiver de Chiang Mai à l’Hôtel de Ville
31.12.2017 – Countdown Festival à la porte Thapae avec une fête sur la place des Trois Rois, les 31 décembre et 1er janvier
19.01 au 21.01.2018 – Festival des Ombrelles (et du papier ‘sa’) à Bor Sang
20.01.2018 – Chiangmai Jazz Festival à Promenada
02.02 au 04.02.2018 – Fête des Fleurs au parc Nong Buak Hard
09.02 au 11.02.2018 – Fête de la Fraise à Samoeng
16.02.2018 – Nouvel An chinois dans le quartier chinois du marché Warorot

Si le temps nous le permet, une version pdf suivra…

 

 

Loy Kratong / Yi Peng Festival 2017 à Chiang Mai – LE PROGRAMME

Cette année à Chiang Mai, le Loy Kratong sera célébré vendredi 3 novembre. Les festivités auront lieu du 2 au 4 novembre. Les kratongs déposés sur la rivière Ping et les lanternes célestes lâchées au vent illumineront la Rose du Nord qui scintillera de mille feux.

 

LoyKratong2017PhotoKratongCompass

Facebook (Compass)

AU PROGRAMME – Jeudi 02.11
18h30 : Danse traditionnelle par 300 danseuses du Lanna (place des Trois Rois)
19h : Cérémonie officielle d’ouverture (musée Lanna Folklife)
19h à 21h : Spectacles folkloriques lanna (aux 4 coins de la cité historique, « le carré », et Tha Pae)

 

Vendredi  03.11
18h : Cérémonie du lâcher de lanternes au Wat Pan Tao. A NE PAS MANQUER !
19h à 21h : Spectacles folkloriques lanna (aux quatre coins de la cité historique, « le carré »)
19h à 22h : Dépôt officiel des kratongs le long de la rivière Ping

Samedi 04.11
19h à 23h Grande parade des kratongs (de la Porte Tha Phae au bâtiment municipal)
19h30 Feux d’artifice en l’honneur de Sa Majesté le Roi Rama X (pont Nawarat) + 21h30

Durant tout le festival
Fête à l’Ancient House, au bord de la rivière Ping, et sur la place des Trois Rois avec, entre autres, l’élection de Miss et Mister Yi Peng, sans oublier la porte Tha Pae.
Rituels bouddhistes (avec adoration) dans de nombreux temples, notamment au Wat Lok Molee (de 16h à 20h), au Wat Jed Lin (de 16h à 20h aussi) et au Wat Upakut (Chang Mai Buddhists’ Society, de 10h à 23h).

Ambiance féérique dans toute la ville !

Attention! Ne confondez pas le Festival du Loy Kratong, gratuit, avec les cérémonies payantes de lâchers géants de lanternes organisées par des entités privées, notamment une secte bouddhiste à Mae Jo, au nord de la ville (sold out).

Par ailleurs, les lâchers de lanternes pourront avoir lieu en ville vendredi et samedi, de 19h à 1h du matin.


A NE PAS MANQUER :


 

LoyKratongPhotoKKDayShutterstockIndépendant de la féérie présente en ville, vous pouvez bien sûr aussi envisager de participer à un des 8 lâchers géants de lanternes célestes. Ou encore profiter de la fête pour faire un bon repas auprès des restaurants qui organisent une soirée Loy Kratong.

Loy Kratong 2017 Google Maps.jpg

Mais de notre point de vue, la plus belle des Fêtes de la Lumière se déroule au coeur-même de la ville, cette année entre le pont Nawarat (4) et le parc du monument Phra Chao Kawila Monument (6) avec, au centre, le fameux Iron Bridge (ou Pont de Fer, no 5). C’est là que les kratongs sont déposés sur la rivière Ping (officiellement vendredi de 19h à 22h) et que les lanternes célestes sont lancées (officiellement vendredi et samedi, de 19h à 1h du matin). On vous invite par conséquent à y déambuler (vous ne serez de loin pas seul), sans omettre de vous rendre au Wat Upakhut, soit le temple de la Société Bouddhiste à côté de la Maison du Gouverneur, où des cérémonies se déroulent.

Cette année, pour profiter des festivités, deux autres endroits doivent impérativement figurer à votre programme : la place des Trois Rois (1), magnifiquement décorées. Et l’Ancient House (2), au bord de la rivière Ping.

La place des Trois Rois (1) tout d’abord, avec le Musée Lanna Folklife qui lui fait face. S’y déroulera jeudi une danse traditionnelle du Lanna réunissant pas moins de 300 danseuses. Suivra la cérémonie d’ouverture avec, là auss, un show folklorique. Profitez des divers stands où des ateliers gratuits sont organisés : création de votre kratong et d’un sapao (un bâteau), entre autres ateliers.

Quant à l’Ancient House (2), ce sera là que vous vous imprégnerez le mieux de la riche culture du Lanna. Le bâtiment vient d’ailleurs d’être restauré. De nombreuses animations avec un marché de style traditionnel (kad mua) vous accueilleront.

A ces deux endroits immanquables, vous ajouterez la porte Tae Phae (3), épicentre du tourisme chiangmaien, où auront lieu là aussi les spectacles folkloriques que nous apprécions tant (de même que dans les 4 coins de la cité historique).

Mais le Loy Kratong, qui s’inscrit dans un contexte religieux, est aussi l’occasion de visiter les temples bouddhistes, superbement décorés pour l’occasion. Le temple immanquable est bien entendu le Wat Phan Tao (7), où a lieu un très joli lâcher de lanternes célestes effectué par de jeunes moinillons vendredi à 18h (on peut regretter la présence trop nombreuse des photographes mais qui n’est pas photographe de nos jours 😏). D’autres temples où des cérémonies se déroulent : le Wat Lok Moli (8) et Wat Chedlin (9), de même que le Wat Inthakin, sur la place des Trois Rois (1).


En conclusion, on vous recommande de vous plonger dans la culture du Lanna. Comment ? En participant à un atelier-découverte. Il a lieu en journée (tous les détails sur l’affiche ci-dessous). Vous en apprendrez plus sur la Fête des Lumières célébrée à Chiang Mai, vous composerez non seulement votre kratong (à déposer ensuite sur un cours d’eau) mais aussi votre chandelle (prang prateep). Et vous repartirez avec un snack local. Non sans avoir eu le plaisir de découvrir un bijou architectural, la Lanna Rice Barn, sise dans le berceau originel de la ville de Chiang, au Wiang Khum Kam, une cité abandonnée par le roi en raison de nombreuses inondations; il se déplaça dans ce qui est actuellement la cité historique (« le carré » que tout le monde appelle erronément « la vieille ville »). Cette activité coûte THB 900.-, se déroule les 2, 3 et 4 novembre. Et nous vous la recommandons chaudement. Evénement Facebook.

RiceBarn.jpg


Voilà. Vous savez maintenant où il faut être pour profiter pleinement du festival Yi Peng/Loy Kratong ici à Chiang Mai. Peut-être serez vous en chemin ou avez-vous l’intention de célébrer cette fête ailleurs. A Lamphun ou Lampang, et même au sud de la Chine, dans la préfecture du Xishuangbanna, pourquoi pas.

 

Joyeux Yi Peng/Loy Kratong à vous toutes et tous !

Loy Kratong - Programme 2017.jpg

 

Inondations en Thaïlande : Facebook a enclenché sa page de crise

Comme chaque année en pareille période, les inondations viennent clore la saison des pluies ! Averses abondantes, tempêtes et mauvaise gestion des cours d’eau se conjuguent pour faire déborder fleuves et rivières. La situation est souvent critique au nord et s’aggrave à mesure que l’on descend vers le sud du royaume (l’eau des cours d’eau se déversant dans le golfe de Thaïlande). Nous n’en sommes heureusement pas à la situation de 2011, catastrophique, qui avait vu Bangkok inondée, faisant des centaines de mort. Néanmoins, les avaries des dernières semaines ont déjà causé leur premières victimes humaines, sans parler des dégâts matériels.

Les autorités sont en alertes (le sud s’attend d’ailleurs à une tempête tropicale pour le 2 novembre). C’est dans ce contexte que Facebook a enclenché sa page de crise. Ainsi, toutes les personnes habitant les zones potentiellement touchées peuvent se signaler en sécurité, ce qui permet de rassurer leur proches (ou au contraire en danger). Celles et ceux pouvant apporter de l’aide (ou qui en ont besoin) peuvent l’indiquer sur la page en question.

FACEBOOK Crisis Response – The Flooding in Central & Northern Thailand

Inondations201710Montage1.jpeg

Facebook/Citylife Chiang Mai

Relevons tout de même que les inondations sont plutôt localisées; il n’y a donc pas lieu de se faire trop de souci. Pour l’heure, les touristes sont peu touchés par cette situation. Aucun incident majeur n’est encore signalé. Mais la situation peut brusquement se dégrader. Du jour au lendemain, l’eau qui déborde d’une rivière peut causer d’importants dégâts, comme ici dans la région de Chom Thong (vidéo เชียงใหม่ นิวส์ Chiang Mai News):

A Chiang Mai, les voyageurs adorent effectuer des treks dans la jungle, se baignant dans les nombreuses cascades de la région. Mais durant la saison des pluies, la prudence est de rigueur. Faites confiance à votre guide local et respectez ses consignes. Jugez-en par vous-même avec le spectacle que donne à voir cette cascade-ci (toujours à Chom Thong) :

 

Sur les 77 provinces que compte le pays, déjà 22 sont touchées par des inondations plus ou moins graves. Une situation qui perdure encore dans 17 provinces. On ne peut que vous rappeler de suivre les consignes des autorités locales, habituées au phénomène (mais bien malheureusement, souvent impuissantes pour le contrer). Quant aux habitants, ils ne se départiront point de leur sourire, tout tristes soient-il, un sourire qui ne peut qu’illuminer votre quotidien.

 

 


Pour aller plus loin

« Entrées précédentes