Archives des étiquettes : bouddhisme

Poy Sang Long – Le très scintillant Festival des Enfants de Cristal

En mars ici au nord de la Thaïlande, nous entrons dans la période des festivités du poy sang long – le Festival des Enfants de Cristal (en thaïlandais : ประเพณีปอยส่างลอง). Ce sont des cérémonies religieuses qui voient de jeunes garçons Shan se faire ordonner moines. Un événement haut en couleurs à ne pas manquer. Difficile de croire que vous êtes encore en Thaïlande : tant l’ambiance, les habits que les faciès vous renvoient au Myanmar voisin. Vous serez sans doute conviés à partager un repas dans l’enceinte du temple. Concert, danses et marché en soirée.

Les Enfants de Cristal

PoySangLongFestival@WatKuTao2017

© Flickr – Alongkot S.

Le Poy Sang Long ou le Festival des Enfants de Cristal est un rite de passage cher au peuple shan, minorité ethnique à cheval entre le Myanmar et le le nord de la Thaïlande (eux-mêmes se nomment les « Tai Yai » dans leur propre langue). Il s’agit d’une cérémonie d’ordination de novices qui réunit toute la famille au sens large, venue parfois de fort loin. Une fois les voeux monastiques prononcés, les jeunes – des garçons de 7 à 14 ans – se doivent de participer à la vie monacale pour une période qui varie, d’une semaine à une vie entière. En général, les ordinations («samanera» ou noviciat bouddhiste) se font pour un grand groupe de garçons simultanément. Ici en Thaïlande, où les immigrés shans ont apporté leur traditions du Myanmar, la cérémonie dure trois jours. Les jeunes garçons sont habillés de manière princière, en souvenir de Gautama Siddharta, qui était lui-même un prince avant d’effectuer sa quête spirituelle et de devenir l’Eveillé, le Bouddha historique. D’autres versions font référence au fils du Bouddha, le prince Rahula, qui a suivi les pas de son père en devenant moine. La cérémonie culmine avec l’entrée dans le noviciat le 3e jour.

PoySanLongPhotosSiraTuang

© Facebook – Sıra Tuang

Le Wat Pa Pao, ici à Chiang Mai, a été un pionnier dans la préservation de cette activité religieuse en l’organisant annuellement depuis 23 ans maintenant. En 2016, les disciples de la fondation religieuse Aram Pakruay Chompoo (มูลนิธิส่งเสริมการศึกษา ศิลปและวัฒนธรรม วัดป่าเป้า), dans le district de Saraphi, ont proposé la création d’un nouveau temple. L’abbé supérieur du Wat Pa Pao, Phrakru Amarawirakhun, a été ravi de cette proposition. Ce temple à Chompoo est donc devenu une branche secondaire du Wat Pa Pao. En guise d’inauguration, la cérémonie du poy sang long s’est donc déroulée dans ce nouveau temple à titre exceptionnel l’année dernière. Elle est à nouveau organisée au siège du Wat Pa Pao, ici à Chiang Mai, dès cette année. Sur décision de l’abbé, 2019 devrait être la dernière année où ces festivités auront lieu au Wat Pa Pao. Ce qui correspondra aux 25 ans de cette manifestation religieuse. Plusieurs autres temples ont depuis repris le flambeau et maintiennent cette tradition shan. Jetez un oeil à ces photos de l’année 1980 prise à Mae Hong Son d’où est extrait le cliché noir-blanc reproduit ci-contre.

Déroulement des festivités : 3 jours de liesse

A noter que la ville de Mae Hong Son, capitale de la province voisine éponyme et berceau du peuple shan en Thaïlande, organise ses propres festivités à d’autres dates. Elles varient bien entendu d’un temple à l’autre. Ainsi, le poy sang long du Wat Pang Lo (วัดปางล้อ), à Mae Hong Son, se déroule de la sorte :
❂ Le premier jour, « Sang Long », correspond au jour de la réception des novices à qui on rase la tête. Revêtus d’habits de cérémonie multicolores, ils sont également maquillés et ornés de bijou.
❂ Le second jour, « Krua Lu », comporte une parade très rythmée (les novices, portés par leur aînés ou à dos de cheval, ne doivent pas toucher terre). Des offrandes aux moines complètent le tableau.
❂ Le troisième jour, « Kam Sang », c’est la cérémonie d’ordination à proprement parlé, donnant lieu à un défilé coloré vers le temple.

 

Le défunt magazine Paris-Phuket avait consacré un article à cette fête dans son édition de mars 2016 (pages 34 à 38) : « Les enfants de cristal ». De même le vétéran des magazines francophones en Thaïlande, Gavroche : « Poï Sang Long : un rite d’initiation unique ». Une page Facebook est animée par cette minorité ethnique.

PoySangLongFestival2017PhotoMR

© M. Rugo

Quel que soit le temple où vous irez, vous serez cordialement invité à participer aux cérémonies. On vous en livre quelques-unes ci-dessous avec leur programme respectif. A Chiang Mai, c’est celle du Wat Pa Pao que vous devez impérativement mettre à votre agenda, avec une belle parade jeudi 5 avril. Sans omettre de vous signaler qu’il y a grande fête au temple en soirée, de 20h à minuit, avec bien souvent des concours de beauté et des spectacles folkloriques vous permettant par exemple de voir des danses traditionnelles. Les cahutes éphémères surmontées de banderoles numérotées, avec la photo du novice, réunissent sa famille au sens large, souvent venue de loin (il n’est pas rare d’y côtoyer de vieux Shans habitant le Myanmar).


PoySangLongFestival@WatKuTao2016CoverRecadrée

Wat Ku Tao à Chiang Mai – Du 22 au 25 mars 2018

  • Jeudi 22 mars à 16h : cérémonie de la coupe des cheveux;
  • vendredi 23 et samedi 24 mars, à 7h et 13h : parade autour du temple;
  • dimanche 25 mars : ordination des novices avec aumône aux moines.
Et donc fête au temple en soirée avec marché, animation musicale et spectacle folklorique (généralement de 20h à minuit).

Le Wat Ku Tao (วัดกู่เต้า ou Wat Welu Wanaram, วัดเวฬุวนาราม) se trouve derrière le stade municipal de Chiang Mai. Son entrée principale est située au bout du soi 6 de la route de Chang Phuak (le soi 6 est le second soi au nord de la gare routière de Chang Phuak). Caché comme il est, presque aucun touriste ne s’y aventure; c’est d’ailleurs ce qui en fait aussi son charme puisque les dévôts présents seront étonnés de votre présence.

Le Wat Ku Tao sur Facebook, sur le web, emplacement, téléphone : 053 211 842.

PoySanLong2018WatKuManMongkolChaiCoverMontage

Wat Ku Man Mongkol Chai, en périphérie – Du 22 au 25 mars 2018

  • Jeudi 22 mars à 16h : cérémonie de la coupe des cheveux;
  • vendredi 23 mars, vers 15h : arrivée des novices au temple (défilant depuis la municipalité);
  • samedi 24 mars, à 8h et 14h : parade autour du temple;
  • dimanche 25 mars : ordination des novices avec aumône aux moines.
Et donc fête au temple en soirée avec marché, animation musicale et spectacle folklorique (généralement de 20h à minuit).
Le Wat Ku Man Mongkol Chai (วัดกู่ม่านมงคลชัย) est un temple flambant neuf – enfin, disons qu’il reste quelques travaux inachevés 😏, construit à l’est de Chiang Mai, en périphérie, qui réunit la communauté Shan, laborieuse.
Le Wat Ku Man Mongkol Chai sur Facebook (pas de site web à notre connaissance), emplacement, téléphone : 086 341 5750.

Wat Mae Ead à Chiang Dao – Du 27 au 30 mars 2018

PoySanLong2018WatMaeEadChiangDaoCoverPhotoProgramme identique aux autres cérémonies, à savoir une cérémonie de coupe de cheveux suivie, un jour plus tard, d’une parade autour du temple et de l’ordination des novices avec aumône aux moines. Sans oublier, obvie, la fête au temple en soirée avec marché, animation musicale et spectacle folklorique (généralement de 20h à minuit).

Ici, la probabilité que vous soyez la seule personne occidentale à participer à la fête est grande ! A part la minorité Shan qui s’adonne à cette fête religieuse importante pour elle, Chiang Dao est l’occasion de croiser les membres d’autres minorités ethniques de la région, notamment les Lisus. Ne manquez surtout pas le marché du mardi matin (de 6h à midi), point de chute des vendeuses et vendeurs descendant des montagnes environnantes.

Le Wat Mae Ead (วัดแม่อีด ปากทางถ้ำเชียงดาว) sur Facebook, pas de page web à notre connaissance, emplacement, téléphone : 095 242 8558.


PoySangLong2018WatPhraBuddhabartTakPhaLamphunCover

Wat Phra Buddhabart Tak Pha à Lamphun – Les 29 et 30 mars 2018

En dehors des dates mentionnées en exergue, nous ne connaissons pas le programme précis des festivités (notez que ce festival-ci ne dure que deux seuls jours). Ceci dit, se rendre dans la province voisine de Lamphun est gage d’authenticité, loin des circuits touristiques attirant les farangs (le nom que les Thaïlandais donnent aux Occidentaux). On vous livre quelques photos qui vous permettront de vous rendre compte de l’ambiance : ici, ci (elles sont superbes),  , et encore (photos tout aussi superbes).

Si vous avez la bonne idée de vous rendre à cette fête, vous en profiterez pour visiter Lamphun-même, capitale de la province. C’est la plus ancienne ville du Lanna, appelée jadis Haripunchai. Ne manquez pour rien au monde la visite de son temple principal, le Wat Phra That Haripunchai Woramahawihan, au coeur de la ville, et de la statue géante de Kruba Srivichai, non loin, au Wat Doi Ti. Nous vous reparlerons un jour de manière plus précise de cette ville et de ses diverses attractions, sise dans une province que nous apprécions, beaucoup.

Le Wat Phra Buddhabart Tak Pha (วัดพระพุทธบาทตากผ้า) sur Facebook, sur le web, emplacement, téléphone : 053 005 200.


PoySanLong2018MaeHongSonCover1

Wat Klang Thung, à Mae Hong Son – Du 2 au 6 avril 2018

  • Lundi 2 avril à 17h : cérémonie de la coupe des cheveux;
  • mardi 3 avril, à 16h : défilé (de la municipalité au temple);
  • mercredi 4 avril, dès 19h : festivités en soirée avec spectacle folklorique Tai Yai
  • jeudi 5 avril,  à 8h et 14h : parade autour du temple;
  • vendredi 6 avril : ordination des novices avec aumône aux moines.
Le Wat Klang Thung (วัดกลางทุ่ง) se trouve en ville de Mae Hong Son. A notre connaissance, aucune page Facebook ni site web, emplacement, téléphones : 081 034 82 08 et 086 439 03 68. Les festivités à Mae Hong Son, c’est ça ! A noter que cette année, les cérémonies ne sont donc pas organisées au Wat Pang Lo comme l’année dernière.

Wat Pa Pao, à Chiang Mai – Du 4 au 8 avril 2018 – IMMANQUABLE

  • Mercredi 4 avril, à 8h : parade autour du temple (3 circumambulations);
  • jeudi 5 avril, à 9h09 : cérémonie d’ouverture sang long avec grand défilé de la place Tha Phae Gate vers le Wat Pa Pao en passant par la porte Chang Phuak. A NE PAS MANQUER !
  • vendredi 6 et samedi 7 avril : cérémonie de « kathin » au temple (on vous a déjà parlé d’une telle cérémonie ici et );
  • dimanche 8 avril : à 9h09 offrande de tissus (sang long) et à 13h ordination des novices avec aumône aux moines.
Et donc fête au temple en soirée avec marché, animation musicale et spectacle folklorique (généralement de 20h à minuit).
L’abbé du Wat Pa Pao (un nom facile à retenir, วัดป่าเป้า) est celui qui a fait renaître cette ancienne tradition bouddhiste shan ici en ville de Chiang Mai.
Le Wat Pa Pao sur Facebook, sur le web, emplacement, téléphone : 053 418 046.
PoySangLongFestival@WatKuTao2017recadrée

Fondation Aram Pakruay, à Chompoo

Contrairement à l’année dernière (2017), le temple de cette fondation religieuse, petite soeur du Wat Pa Pao à Chiang Mai, ne devrait organiser aucune cérémonie de poy sang long.

La Fondation religieuse Aram Pakruay (มูลนิธิส่งเสริมการศึกษา ศิลปและวัฒนธรรม วัดป่าเป้า) se trouve à Chompoo, dans le district de Saraphi, au sud de Chiang Mai donc.


PoySanLong2018WatPaPuMaeHongSonScheduleRecadrée1

Wat Pa Pu, hors la ville de Mae Hong Son – Du 6 au 9 avril 2018

  • Vendredi 6 avril, à 9h : défilés au village;
  • samedi 7 avril, à 8h : défilés dans les villages alentour suivis de spectacles Tai Yai;
  • dimanche 8 avril : parades en matinée (dès 8h30), déjeuner au temple à midi et spectacles en soirée (dès 20h);
  • lundi 9 avril : les festivités commencent à 7h, l’ordination des novices a lieu à 11h, avec offrandes aux moines, et un repas commun est servi à midi.

 

 

PoySanLong2018WatPaPuMaeHongSonScheduleRecadrée2Le programme complet ici (mais en langue thaïlandaise – et non shan). Vous vous approchez là de la frontière birmane. Difficile de croire que vous êtes en pays siamois tant la présence Shan est prégnante dans la région (et toute la province septentrionale de Mae Hong Song). Et la tranquillité propre à cette province sera mise à rude épreuve durant les présentes festivités.

Le Wat Pa Pu sur Facebook, pas de page web à notre connaissance, emplacement, téléphone : 053 686 014.


Source photographique de l’image à la Une : © TourOnThai.com

Mise à jour le 01.04.2018

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Ce 1er mars c’est Makha Bucha, importante célébration bouddhiste en Thaïlande

Ce jeudi 1er mars 2018 est un jour férié en Thaïlande. La pleine lune de ce troisième mois lunaire sera l’occasion de célébrer Makha Bucha, jour qui marque deux événements distincts de la vie du Bouddha historique :

  • un sermon fait à 1250 disciples au temple de Weluwan Mahawiharn, en Inde, et, 45 ans plus tard
  • ses derniers enseignements, avant que Gautama Sakayamuni n’abandonne son écorce terrestre et n’atteigne le Nirvana.

Au-delà de ces deux événements, Makha Bucha est une importante fête bouddhiste qui célèbre l’enseignement de l’Eveillé, le Dharma, l’un des Trois Joyaux du bouddhisme (les deux autres étant le Bouddha historique Shakyamuni lui-même et le Sangha, la communauté bouddhiste). Etymologiquement, Makha Bucha ou Wan-makha-bootcha (มาฆบูชา), vient du mois hindou Magha et du mot sanskrit pooja signifiant célébration du culte.

Ne fais rien de non vertueux,
Accomplis abondamment les actions vertueuses,
Dompte complètement ton esprit.
Voici les enseignements du Bouddha.

On raconte que neuf mois après son illumination, sans se concerter, 1250 arhats (อรหันต์) – que l’on pourrait traduire par saints – rejoignirent le Bouddha pour lui rendre hommage la nuit de la pleine lune au jardin Weluwan. Le Tathagata leur rappela alors trois principes qui résument sa philosophie : faire le Bien (ทำความดีทั้งทางกาย วาจา และใจ), éviter le Mal (ไม่ทำความชั่ว) et garder la pureté de l’âme (ทำจิตใจให้บริสุทธิ์).

MakhaBucha2018PhotoCanvasOfLight1

© – Facebook – Canvas of Light

Vous avez ici l’histoire de cet événement résumée en vidéo (attention, c’est là une réalisation produite par DMC, le média d’une branche sectaire du bouddhisme thaïlandais, qui aime à promouvoir ses spectaculaires cérémonies) :

 


Cérémonies religieuses

Les fidèles observent aujourd’hui un certain nombre de règles. Les rituels donnent lieu à des moments émouvants pour tout touriste qui prendra la peine de les observer.

Aux aurores, les Thaïlandais vont au temple acquérir des mérites; ils font Tak Bard (ou Tak Baat, ตักบาตร), apportant des offrandes de nourriture aux moines.

En journée, les fidèles participent aux activités du temple, font des donations et écoutent les sermons des moines. Belle occasion de faire Tham Boun (ทำบุญ, faire le bien pour acquérir des mérites dans le cycle des réincarnations) : ce jour-là, beaucoup d’oiseaux vendus dans des cages retrouvent par exemple la liberté et les poissons dans les bassins des temples reçoivent plus de nourriture qu’à l’accoutumée.

Dès la tombée de la nuit, de spectaculaires processions enluminent les temples de cette nuit de pleine lune. Les fidèles effectuent trois circumambulations autour du bot du temple en tenant une bougie, trois bâtons d’encens et des fleurs : un tour en l’honneur du Bouddha, un deuxième pour son enseignement (le Dharma) et un dernier pour ses disciples (la Sangha). Ce sont là les Trois Joyaux précédemment évoqués. Après le troisième tour, chacun dépose la bougie devant le sanctuaire. Ce rituel est appelé Vien Tien (ou Wian Tiam, เวียนเทียน), Vien signifiant cercle et Tien bougie.

Découvrez ici les joyeusetés de cette fête annuelle :

Les Thaïlandais (bouddhistes) tâcheront d’observer les 5 préceptes de base (เบญจศีล ou ศีลห้า) afin de progresser sur la voie de la délivrance : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas tromper son conjoint ou sa conjointe, ne pas mentir, ne pas boire d’alcool.

En Thaïlande, la vente d’alcool est prohibée depuis le jour précédent, à midi. S’agissant d’un jour férié, les banques et les administrations seront fermées, de même que de nombreuses entreprises ou encore la plupart des musées.


A Chiang Mai

โปสเตอร์มาฆบูชาVous l’aurez compris, en ce jour de Makha Bucha, ce sera l’effervescence dans les temples du royaume. En plus des cérémonies religieuses et autres sermons en journée, ne manquez pas les deux temps forts de cette fête bouddhiste :

  • les offrandes matutinales de nourriture aux moines, toujours spectaculaires (et émouvantes) avec le défilé de dizaines de moines, et
  • les processions illuminées en soirée.

Ainsi et à titre d’exemple, sur la route culturelle de l’Université de Chiang Mai (CMU) qui mène au Wat Fai In (วัดฝายหิน), des dizaines de moines recevront les offrandes des fidèles dès 6h45 ce jeudi 1er mars. La ronde nocturne autour du temple aura lieu, elle, à 19h.

Aussi, nous vous conseillons vivement de vous rendre dans les temples à la tombée du jour en ce jeudi 1er mars. La lueur de la pleine lune conjuguée à celle des bougies et autres lampions vous feront vivre une soirée mémorable. Voici les temples qui ont notre préférence :
– le Wat Chedi Luang (วัดเจดีย์หลวง, dont l’entrée est être gratuite à cette occasion); c’est là que vous retrouverez une ambiance authentique empreinte de religiosité.
– le Wat Phan Tao (วัดพันเตา), non loin; y est organisée dès 19h une très belle cérémonie avec de jeunes moines au pied du Bouddha, illuminés par des centaines de lampions.
– le Wat Phra Singh Woramahawihan (วัดพระสิงห์วรมหาวิหาร), au coeur de la cité historique; c’est sans doute le temple le plus vénéré de la ville.
– le Wat Phra That Doi Suthep (วัดพระธาตุดอยสุเทพ), sur la montagne tutélaire de la ville;
– le Wat Lok Moli (วัดโลกโมฬี);
– ou encore le Wat Suan Dok (วัดสวนดอก พระอารามหลวง) qui abrite les mausolées royaux.

Canvas of Light vous permet d’admirer la magie des lieux en cette fête de Makha Bucha.

MakhaBucha2018PhotoCanvasOfLight2

© Facebook – Canvas of Light


Faire le bien et acquérir des mérites

Cette fête religieuse dynamise le prosélytisme bouddhique. Ainsi, le 26 février dernier, s’est ouverte la Semaine des missionnaires bouddhistes, occasion de répandre les enseignements du Bouddha (cet événement, organisée par le Bureau Provincial du Bouddhisme, dure jusqu’au 2 mars). Parmi les activités proposées : un Grand Nettoyage en journée (Big Cleaning Day) autour du Wat Phra Singh, au cœur de la cité historique, une compétition de questions/réponses sur le Dharma, l’écoute de sermons et la récitation de prières, de même qu’une méditation marché à la bougie.

MakhaBucha2018DonSangCover

En Thaïlande, faire Tham Boun c’est faire le bien pour acquérir des mérites dans le cycle des réincarnations. Cette acquisition des mérites, un concept cher aux Thaïlandais, passe également par des bonnes actions comme le don de sang. Ainsi, durant la fête de Makha Bucha 2018, les habitants de Chiang Mai sont invités à donner leur sang du 1er au 3 mars 2018 au centre de récolte sanguine de la Croix-Rouge (ภาคบริการโลหิตแห่งชาติที่ 10 จังหวัดเชียงใหม่, Red Cross Blood Donations).

On vous souhaite la plus belle des fêtes de Makha Bucha en espérant que vous aussi, à cette occasion, vous fassiez le Bien, évitiez le Mal et gardiez la pureté de votre âme 😌

MakhaBucha1

© DMC

Mise à jour le 07.03.2018

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les apparitions nocturnes de Phra Upakut

Celles et ceux qui traîneront dans les rues de Chiang Mai ce soir après 22h risquent d’être quelque peu surpris : une cérémonie d’offrandes nocturnes aux moines réunira des centaines de pratiquants bouddhistes en l’honneur de Phra Upakut (พระอุปคุต en thaïlandais). Les dévots seront tout de blanc vêtus face aux moines et leur robe orange. Phra Upakut est souvent représenté dans les temples du nord de la Thaïlande, assis en position méditative, les mains sur son bol d’aumônes, coiffé de sa feuille de lotus, le visage souriant, légèrement renversé. Mais qui donc était ce saint homme ?

IMG_2500

Son existence relève plus de la légende que de l’histoire. Mais histoire et légende se confondent bien souvent en Asie. Phra Upakut (en sanskrit, Upagupta Thera) était un sarvāstivādin, un moine bouddhiste de la forêt (un courant dont nous vous parlerons un jour). Il vécut au nord de l’Inde au IIIe siècle avant J.-C. sous le règne de l’empereur Aśokas, grand protecteur du bouddhisme. Notez qu’Upagupta Thera n’est jamais mentionné dans le canon pāḷi. Ici en Thaïlande, sa légende est incluse dans le Phra Paṭhamasambodhikathā, un récit populaire jātaka (mot sanscrit qui décrit les histoires des naissances antérieures du Bouddha). On le retrouve également dans d’autres manuscrits du Lanna – le nord de la Thaïlande et au-delà.

Un moine né du liquide séminal du Bouddha

Histoire et légende

PhraUpakut201801WatUpakutPhotoRetenons deux légendes à son sujet. La première, la plus troublante, a trait à sa naissance miraculeuse : il serait ainsi le fils du Bouddha historique et d’une sirène. Connu sous le nom de Bua Khem, nom signifiant aiguille tranchante en référence à la tige de la feuille de lotus qui recouvre sa tête sur toutes les statues qui le représente. Selon cette légende, il a été conçu quand une sirène a ingurgité accidentellement du liquide séminal du Bouddha qui s’est détaché pendant qu’elle lavait ses robes dans une rivière.

Autre légende sanskrite ayant trait à ses vies passées, il aurait été le fils d’un parfumeur et l’un des premiers adeptes du Bouddha. Un arhat – un saint – doté de grands pouvoirs magiques. Avant que le Bouddha n’entre dans le nirvana, il demanda à Phra Upakut de rester en vie jusqu’à ce que l’Eveillé devienne Maitreya, la seconde venue historique du Bouddha. Ayant pour mission de protéger le sangha – la communauté bouddhiste – et le dharma – l’enseignement du Bouddha. Aussi, les Thaïlandais croient que Phra Upakut est toujours vivant, résidant dans un palais en crystal du Grand Océan (ce qu’un chrétien appellerait le Paradis), flanqué de sa coiffe de Lotus.

Et c’est précisément cette seconde légende qui explique la cérémonie de ce soir, semblable à l’angélophanie chrétienne. Ainsi, Phra Upakut, à la neuvième pleine lune de l’année, arpenterait les rues de Chiang Mai en tant que moine cherchant l’aumône. Le premier dévot à faire une offrande sera béni de sa bonne fortune.

Cérémonie religieuse nocturne

En cette nuit de pleine lune du mardi 30 au mercredi 31 janvier 2018 sont organisées des cérémonies bouddhistes en divers lieux de la ville. Chants, sermons et autres prières débuteront à 22h et les offrandes de nourriture à des dizaines de moines à même la rue se font après minuit (il y avait pas moins de 300 moines lors de la cérémonie de novembre 2015, appelé Tak Bat Peng Pud ou Tak Bat Thiang Kuen). C’est là une tradition typique du Lanna que l’on vous invite vivement à découvrir.

Le lieu emblématique où se rendre est bien entendu le temple bouddhiste éponyme, soit le Wat Upakut, qui se trouve sur Tha Phae Road, après le pont Nawarat, à gauche en allant vers la Cité Historique (« le carré »), et donc au nord du fameux Night Bazaar. Ce temple, fondé au XIVe siècle, accueillera la cérémonie la plus importante (emplacement et page Facebook).
Parmi d’autres temples, le Wat Suan Do, là où sont érigés les tombeaux royaux du Lanna, organise lui aussi cette cérémonie nocturne. Attention ! Ici ls cérémonie débutera à 20h et les offrandes aux moines se font à minuit une (emplacement et page Facebook).

Si vous deviez manquer ce rituel nocturne, sachez encore que deux autres dates vous permettront de le revivre : mardi 26 juin 2018 et mardi 23 octobre 2018.

Un moine très vénéré dans tout le Lanna

Phra Upakut est une figure importante en Birmanie, au nord de la Thaïlande et au Laos, soit la région de ce qui était jadis le royaume du Lanna. Divinité bienveillante possédant de grands pouvoirs magiques, il protège contre tous les maux et les dommages physiques; ses auspices sont censés attirer la richesse.

La Thaïlande étant le pays des amulettes, vous comprendrez dès lors que Phra Upakut est souvent représenté sur celles-ci, objets sacrés à qui la population attribue des pouvoirs magiques. Le bouddhisme siamois, qui s’inscrit dans l’école du bouddhisme Theravāda, s’accommode de cette particularité… hérétique s’il en est !

Qui sait, peut-être qu’en plus de voir les nombreuses représentations de Phra Upakut dans les temples du nord de la Thaïlande, vous rencontrerez ce saint homme ce soir, transformé en moine mendiant…

Sources bibliographiques : Thai Buddhist Amulets et The not so innocents abroad.

Cérémonies « Thod Kathin » à Chiang Mai

Processed with VSCO with a6 presetOn vous a déjà parlé de la période des offrandes des nouvelles robes aux moines, Kathina, qui donne lieu à des cérémonies religieuses des plus orangées. Si vous avez l’occasion d’en vivre une, n’hésitez pas ! Vous verrez alors comment s’animent les temples bouddhistes de la région 🙏🏼

On vous communique ici quelques cérémonies « Kathina » qui se déroulent à Chiang Mai et alentour.


❂ Samedi 14 octobre @ Wat Santitham, Chiang Mai.
DétailsPage Facebook

ThodKathin2017WatSantithamCover


❂ Dimanche 15 octobre @ Wat Nong Kai, Mae Taeng.
DétailsSite web

ThodKathin2017WatNongKaiCover.jpg


❂ Dimanche 15 octobre @ Wat Doi Tan Prapha Luang, San Sai.
Détails

ThodKathin2017WatDoiTanpraphaLuangCover.jpg


❂ Dimanche 15 octobre @ Wat Phra That Sri Chom Tong, Chom Tong. Une cérémonie conduite par un dignitaire d’Etat au nom de S.M. Rama X.
DétailsPage Facebook

ThodKathin2017WatPhraThatSriChomTongA.jpg



❂ Vendredi 20 octobre @ Wat Phrathat Doi Suthep, Chiang Mai.
Aucun détail disponible si ce n’est que là aussi, un émissaire royal sera présent durant la cérémonie / Site web (non mis à jour) / Page Facebook (non mise à jour).


❂ Samedi 21 octobre @ Wat Fai Hin, Chiang Mai (CMU).
Détails : cérémonie dès 13h30 ou 14h / Page Facebook

ThodKathin2017WatFaiHinCMUCover


❂ Dimanche 22 octobre @ Wat Inthakin, Chiang Mai.
Détails : préparation dès 10h, parade à 13h à la place des Trois Rois. Pas de site web ni page Facebook à notre connaissance.


❂ Dimanche 22 octobre @ Wat Chiang Yuen, Chiang Mai.
Détails : début de la cérémonie en matinée, de 9h à midi, avec offrande de nourriture aux moines, suivie d’un repas en commun avec une parade à 13h. Pas de site web ni page Facebook à notre connaissance.


❂ Dimanche 29 octobre @ Wat Ban Den, Mae Taeng.
DétailsPage Facebook

ThodKathin2017WatBanDenCover


❂ Mardi matin, le 31 octobre @ Wat Jed Yod. Avec un fabuleux spectacle de danse khon en soirée, le lundi 30 octobre, dès 19h. A ne pas manquer s’agissant d’un spectacle culturel thaï exceptionnel ! Les détails ici.

ThodKathin2017WatJedYodCover


❂ Vendredi 3 novembre @ Wat Thung Pa Ket, San Sai.
DétailsPage Facebook

ThodKathin2017WatThungPaKetCover.jpg


❂ Vendredi 3 novembre @ Wat Thung O Luang, Hang Dong.
Détails

ThodKathin2017WatThungOLuangCover.jpg

Crédit photographique : DMC TV

‘Thod Khatin’ – L’offrande de nouvelles robes aux moines

Dès aujourd’hui 6 octobre 2017 en Thaïlande, au lendemain de la fin du carême bouddhique (Ok Pansa, hier donc) commence la période de ‘Thod Khatin’. Elle dure un mois, jusqu’au Loy Kratong, au début du mois de novembre.
Thod Kathin est une cérémonie d’offrande de nouvelles robes aux moines; vous pourrez donc assister à des processions de moines bouddhistes, toujours émouvantes et spectaculaires (les dates des cérémonies dépendent de chaque temple).
Consultez notre page Facebook pour connaître les dates des cérémonies qu’organiseront les temples de Chiang Mai et alentours tout au long du mois d’octobre. Exemple aujourd’hui-même à Mae Chaem où les cérémonies Thod Kathin sont organisées du 6 au 8 octobre. Programme complet (hélas, tout est en langue thaïlandaise).
ThodKathin2017PhotoDMCTV

Crédit photographique : DMC TV

En savoir plus sur cette célébration
・avec Thaizer Thailand (en anglais);

・avec Wikipedia (en français).

Crédit photographique : Facebook

Cérémonie ‘Tak Bat Thewo’ à Chiang Mai et alentours

Vendredi 6 octobre aux aurores aura lieu une spectaculaire cérémonie bouddhiste ‘Tak Bat Thewo’, avec offrandes matutinales à des centaines de moines 🙏🏼
Cette fête commémore une histoire légendaire où le Bouddha historique, après trois mois passés à prêcher dans le monde des dévatas, redescend sur terre (dans la ville de Sangkassa) par le triple escalier d’or, d’argent et de diamant.
A Chiang Mai et alentours, vous aurez le choix car plusieurs cérémonies hautes en couleur s’y déroulent (aux mêmes heures). Attention, à 8h tout sera déjà fini ! On vous recommande particulièrement trois endroits :
  • le plus proche et dans un magnifique écrin, au parc royal Rajapruek, au sud-ouest de la ville (no 5);
  • le plus original, le temple de Doi Saket, facile à reconnaître sur sa colline : les moines descendent un grand escalier accompagnant une statue de Bouddha (no 2);
  • le plus authentique (localement parlant), le Wat Chetawan ou Wat Nong Mu à Lamphun (no 6).

Il y a de fortes probabilités que vous soyez les seuls touristes présents à ces deux derniers événements 😌

 

TakBatThewo2017Montage1


Voici donc les meilleures adresses pour participer à cette fête religieuse


1. A 6h au Wat Fai Hin (วัดฝายหิน) au sein du campus de l’Université de Chiang Mai (CMU). En savoir plus.

TakBatThewo2017CMU


 

2. A 7h au Wat Phra That Doi Saket (temple de Doi Saket, เชิงบันไดนาควัดพระธาตุดอยสะเก็ด). Page Facebook.

TakBatThewo2017DoiSaketMontage

 



3
. A 6h au Lanna Dhutanka (à Mae Jo, au nord de Chiang Mai, ธุดงคสถานล้านนา). Nous déconseillons cet endroit, l’événement étant organisé par le Dhammakaya, une secte bouddhiste décriée…


4
. A 7h au centre commercial Central Festival, avec la présence de 99 moines. Comme quoi les affaires se marient bien au bouddhisme ! En savoir plus.
TakBatThewo2017CentralFestivalCover1


 

5. A 6h au Parc Royal Rajapruek, au sud-ouest de la ville. En savoir plus.

TakBatThewo2017RajapruekMontage.jpeg

 


De même qu’à Lamphun, à 30 minutes de route au sud de Chiang Mai, une ville dont on apprécie l’ambiance typique du Lanna :

6. A 7h au Wat Chetawan (ou Wat Nong Mu). En savoir plus.

TakBatThewo2017LamphunWatNongMuMontage.jpeg

 


7. A 6h au Wat Phra Phut Tha Bat Tak Pha (วัดพระพุทธบาทตากผ้า). Page Facebook.

TakBatThewo2017LamphunWatPhraphutthabatTakPhaCover.jpg

 


 

Wikipedia nous parle (un peu et en anglais seulement) de cette célébration.
Et sachez enfin que la cérémonie la plus spectaculaire se déroule à Uthai Thani. Jetez un oeil sur le reportage de Richard Barrow in Thailand.
Crédits photographiques : Facebook (pages des organisateurs).