Archives de Catégorie: Manger

Le King Kong des rizières

Huay Tueng Thao (อ่างเก็บน้ำห้วยตึงเฒ่า). C’est le nom d’une retenue d’eau aux pieds du Doi Suthep, située dans une zone militaire à Don Kaeo, dans le district de Mae Rim, à 14 km au nord de la ville de Chiang Mai. Ce lac n’a donc rien de naturel mais avec le Doi Suthep en toile de fond, le caractère bucolique de l’endroit le rend très populaire. Ainsi, pour échapper à la torpeur de la ville, ses habitants aiment à y passer d’agréables moments, notamment le dimanche après-midi où beaucoup pique-niquent. Les touristes ne s’y aventurent que rarement et c’est bien dommage car le site est l’endroit idéal pour se détendre et profiter du paysage. Les plus actifs pourront utiliser les pédalos et des kayaks ou bien encore pêcher. Et pourquoi ne pas profiter d’un massage thaïlandais ?C’est l’endroit rêvé pour faire du vélo ou encore du VTT (location sur place)… Plusieurs restaurants aux mets locaux vous permettront de vous sustenter (salade de papaye, riz gluant, poisson grillé évidemment, riz frit et nouilles, entre autres menus). Des vendeuses aux paniers colorés vous proposent des fruits frais et autres insectes. Des paillotes agrémentent le lieu où il est bien entendu possible de s’y baigner. Pour un peu, on se croirait à la mer ! L’on peut même y passer la nuit : il y a des hébergements (bungalows de paille à THB 600.- la nuit, appelez le 053 121 119 ou le 098 808 65 99), de même qu’une zone de camping.

Tel le monstre du Loch Ness, beaucoup vous diront avoir aperçu ces derniers jours une bête monstrueuse au cœur-même des rizières. Et vous pouvez les croire ! L’armée a en effet édifié un gorille de paille qui attire tous les curieux de la région (et les amateurs de selfies originaux). C’est une nouvelle attraction sise au lac Huay Tueng Thao offerte durant la saison verte (l’histoire ne dit pas encore comment le gorille réagira sous les fortes pluies de la région mais des observateurs sur le terrain ont signalé une grande bâche bleue qui le protège). Et le succès est au rendez-vous dès l’ouverture. Le géant mesure 4 mètres de haut et 2,30 mètres de large; il a coûté 70 000 bahts. Il a fallu 6 jours pour le créer, avec l’aide de bénévoles issus de l’Université de Technologie de Rajamangala. Une passerelle en bambou agrémente l’endroit.

La culture du riz n’est pas des plus rémunératrices. Cette attraction apportera un revenu complémentaire bienvenu aux agriculteurs. Et c’est l’occasion pour tous les visiteurs de découvrir non seulement un monstre de paille mais surtout de se frotter à la riziculture locale, les pieds dans la boue, sous le regard attendri des buffles d’eau. Une atmosphère des plus originales qui ravira les familles et les couples. Et une belle occasion d’admirer des rizières du plus bel effet (c’est le temps du repiquage en ce moment¹). Une seconde vidéo ici.

Avec ou sans ce « King Kong des rizières », le lac Huay Tueng Thao est un site que nous vous recommandons chaudement. Vous aurez ainsi une idée plus verte ce que peut être la (trop) polluée Rose du Nord durant votre séjour à Chiang Mai.


Le site lacustre est ouvert tous les jours (entrée payante de 8h à 17h: THB 50.- pour les étrangers et THB 20.- pour les locaux). A notre connaissance, aucun moyen de transport public ne s’y rend (sauf à s’arrêter sur la route 107 avec un song thaew jaune qui se rend à Mae Rim, exactement à ce carrefour (อุโมงค์ ดอนแก้ว กรมทางหลวง) mais alors il vous faudra encore marcher vers le lac, plus de 3 km (comptez 30 minutes) en direction de l’ouest; départ des song thaew au marché Warorot et la gare routière Chang Phueak). C’est donc la destination idéale pour qui se déplace en vélo (30 kilomètres aller-retour tout de même), en scooter ou motocycle, ou encore en voiture. Sans omettre les song thaew, les taxi/camionnettes rouges typiques de la ville, une fois négocié le prix avec le chauffeur (déplacement(s) et attente sur place).

Page Facebook du lac Huay Tueng Thao. Le site web officiel ne semble plus être mis à jour. Emplacement exact.

Huay Tueng Thao - King Kong - Tickets.jpeg


Si vous êtes motorisé, ne manquez pas d’autres sites touristiques tout proches qui ne sont pas dénués d’intérêt :

  • La base militaire où vous pourrez admirer des dizaines de chevaux broutant dans un grand parc (หมวดสัตบาลที่ 3, en bordure de la route 107). Du lac, comptez 30 minutes de marche à pied (plus de 3 km).
  • Le Khuang Phra Chao Lanna tout proche (ข่วงพระเจ้าล้านนา),  que l’on qualifiera d’apaisant parc bouddhique puisque vous pouvez y admirer des œuvres architecturo-religieuses typiques de cette région, le Lanna (mais ce n’est pas un temple).
  • Le parc Cowboy Army Riding Club, un site d’où s’envolent des montgolfières, et le parc Rama IX Lanna (สวนลานนา ร.9), avec son labyrinthe végétal qui ravira les jeunes enfants (mais l’entretien du lieu laisse à désirer). Ces deux adresses sont cependant un brin redondantes si vous avez passé précédemment du temps au lac Huay Tueng Thao.
  • Le Musée de la Banque de Thaïlande (Bank of Thailand Museum – North Region Office, ธนาคารแห่งประเทศไทย สำนักงานภาคเหนือ), divisé en deux sections : une première présentant l’histoire de la monnaie thaïlandaise et une seconde axée sur l’importance du textile.
  • Le Wat Pa Dara Phirom (วัดป่าดาราภิรมย์ พระอารามหลวง), un complexe bouddhiste peu connu et dont l’architecture vous enchantera. Situé dans un parc à la quiétude enveloppante. Y sont organisées des rencontres entre bouddhistes avec la pratique de la méditation. De même que le ravissant Palais Darabhirom voisin (พระตำหนักดาราภิรมย์), une très belle villa en bois transformée en musée. C’est là qu’habitait la princesse Dara Rasmi, une des épouses du roi siamois Chulalongkorn, grande défenseur des arts du Lanna (les Québécois écriront défenseuse).
  • Sans parler des attractions jusqu’à la pléthore offertes par la vallée de Mae Sa, plus au nord ! Petit clin d’œil cependant pour les coquins qui pourront compléter la journée en visitant le Jardin Érotique (Chiang Mai Erotic Garden), lui aussi au coeur des belles rizières de Mae Rim, à 15 km au nord du lac Huay Tueng Thao.

¹ l’article a été écrit début juin 2018. Mise à jour le 20.06.2018.

Source de l’image à la Une : © Facebook – เช็คอินเชียงใหม่ Checkin Chiangmai

Publicités

C2 – Champion du Som Tam

Amateurs de som tam (ส้มตำ, la rafraîchissante salade de papaye verte), cette adresse est pour vous : C2 by แชมป์ส้มตำ, soit C2 par Champ Som Tam. Un restaurant ouvert il y a trois mois à peine qui porte bien son nom puisque ce n’est pas moins de 17 salades de papaye différentes qui vous sont proposées là ! Du classique som tam thaïlandais au som tam laotien en passant par le som tam agrémenté de saucisse vietnamienne, sans oublier le somptueux som tam du chef (C2), il y a de quoi vous satisfaire. N’ayez crainte, sur la carte la langue anglaise est de la partie ! Le slogan du restaurant se traduit ainsi : « Champion du Som Tam – Gros pilon… intrépide » !

Ne manquez pas de commander le fameux riz gluant (ข้าวเหนียว, khao niao), ici bleuté à la fleur très évocatrice clitorie de ternate (อัญชัน) et servi dans des petits paniers en lattes de bambou tressées (กระติบ, kratip). D’autres mets thaïlandais agrémentent le menu – salades, soupes, viande frite comme grillée – de quoi satisfaire les plus difficiles d’entre vous. Tout cela servi en terrasse (on aime moins la salle intérieure), à l’avant comme à l’arrière (vous privilégierez cette dernière, surtout en soirée), dans un cadre plaisant (pas étonnant, le patron œuvre dans la construction). Cerise sur le gâteau : le café y est excellent (le fils du propriétaire, barista, vous le préparera).
En soirée, l’ambiance est plus survoltée avec des concerts. Un restaurant à l’hygiène irréprochable (y compris dans ses toilettes). En revanche, la connexion WiFi est exécrable. Seul point noir à relever.
Sise à Tonpao, c’est l’adresse idéale sur la route de Sankamphaeng ( route 1317 pour arriver aux sources chaudes par exemple), non loin de Borsang (le fameux village des ombrelles où un festival annuel est organisé).
Un restaurant de nourriture thaïlandaise que nous recommandons. Les familles désirant digérer leur repas pourront ensuite se rendre au minigolf à deux pas 😏
Ouvert tous les jours de 10h à 22h, jusqu’à 23h les vendredi, samedi et dimanche (le café, lui, est ouvert de 8h à 20h). Page Facebook et Google Maps. Bon appétit !

 

Fêter Noël à Chiang Mai

En guise d’entame, rappelons ici que Noël, initialement païenne, est une fête chrétienne et que la Thaïlande se caractérise par une écrasante majorité de bouddhistes. C’est dire qu’il ne faut pas venir en Thaïlande pour y fêter Noël, fête familiale par excellence, où moins de 1% de la population est chrétienne ! C’est donc là une date qui ne signifie pas grand-chose pour le Thaïlandais moyen. Les nombreuses communautés chrétiennes en profitent pour se montrer au grand jour. Et le consumérisme rampant a su rendre sympathique « Santa Claus », version américaine du Père Noël, dans ses diverses versions, ici féminine :

Si vous séjournez à Chiang Mai durant Noël, on peut résumer la fête en trois points : la célébration dans les communautés chrétiennes, les grands centres commerciaux aux décors joliment éclairés en soirée et les menus de fête dans les restaurants internationaux. A cela s’ajoutent quelques activités des plus originales dont nous vous parlons en fin d’article…

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que Noël se dit en langue thaïlandaise Khris̄t̒mās̄ (คริสต์มาส, translittération du terme anglais Christmas) et Joyeux Noël, S̄uk̄hs̄ạnt̒ wạn khris̄t̒mās̄ (สุขสันต์วันคริสต์มาส). La charmante Kruu Wee, qui enseigne le thaïlandais, vous le dit dans sa langue maternelle :


La messe de Noël et autres célébrations religieuses

Bien qu’en pays bouddhiste, le diocèse catholique de Chiang Mai dispose de sa cathédrale, la Cathédrale du Sacré-Cœur, sur la rive droite de la rivière Ping. Et c’est précisément là qu’est organisée la messe de minuit en la cathédrale de Chiang Mai. Dite messe aura lieu le dimanche 24 décembre, à 22h30, précédée d’un spectacle dès 22h. Nous ne savons pas si elle sera célébrée par Son Excellence Francis Xavier Vira Arpondratana, évêque de Chiang Mai. Mais y assister est gage d’exotisme, à commencer par la langue de la célébration eucharistique, le thaïlandais obvie. Avant la messe à proprement dite, s’y déroule généralement une animation théâtrale où les enfants sont transformés en ange. Et l’on vous laisse découvrir comment l’on reçoit la communion ou encore comment les membres de l’assemblée se saluent à la fin de la célébration. Une assemblée constituée d’une écrasante majorité de Thaïlandais, dont moult membres des diverses minorités ethniques, parmi lesquelles les églises s’enracinent durablement, notamment les Karens et les Akhas.

Les protestants se tourneront vers l’église ASCM – All Saints Chiang Mai, animée par le révérend Iain Baxter. Au programme dimanche 24 décembre : à 11h, culte hebdomadaire et à 23h30, culte de minuit. Le lendemain, lundi 25 décembre à 11h, soit le jour de Noël, réunion eucharistique des familles.

La communauté chrétienne américaine est très présente ici au nord de la Thaïlande. On devrait d’ailleurs écrire les communautés américaines chrétiennes. L’une d’entre elles, la Chiang Mai Community Church, installée de longue date et portée par le pasteur Simon Carey, est fort active. Pour Noël, elle a déjà organisé une célébration chantée (« carols » en américain); dite célébration aux chandelles s’est déroulée comme chaque année au Gymkhana Golf Club, le 15 décembre dernier. Une autre cérémonie chantée est au programme vendredi 22 décembre, à 10h au Bangkok Hospital. Dimanche 24 décembre, en leur église sise à côté du pont Nawarat, rive gauche de la rivière Ping, une fête familiale réunira les enfants à 15h45 et un service religieux, lui aussi aux chandelles, sera célébré à 23h (programme complet).

Notons encore que les chrétiens orthodoxes ne fêteront Noël que le 6 janvier. La nouvelle église orthodoxe Saint Vladimir sise à Chiang Mai, sous l’autorité du Patriarcat de Moscou, célébrera donc l’office habituel les 24 et 25 décembre.

Par manque de temps, difficile de vous parler ici des célébrations dans les autres communautés chrétiennes, à l’image de l’Eglise chrétienne chinoise. Une prochaine année peut-être…

Par ailleurs, vous pouvez vivre une veillée de Noël dans un village karen de la région (une ethnie minoritaire dont les membres sont souvent chrétiens). Et si le temps de vous y rendre vous manque, rendez-vous au Baan Kang Wat (บ้าน « ข้างวัด »), un « village d’artistes » où l’artisanat est roi. La Jeunesse Karenne y organise le Film Craft Fest, festival de films du 23 au 27 décembre (projections en plein air à 18h).

Et puisque l’on est dans la partie religieuse, sachez encore que le fameux défilé des 10’000 moines bouddhistes, un événement qui avait habituellement lieu à cette période ici à Chiang Mai, a été reporté (la date nous est inconnue à l’heure qu’il est).


La Cathédrale du Sacré Coeur sur le web et sur Facebook (Google Map).
Le diocèse de Chiang Mai sur le web et sur Facebook, un diocèse possédant sa propre chaîne YouTube !
Quant aux deux pages FB citées, dans les limbes, elles attendent une improbable résurrection… Alléluia !
L’église All Saints Chiang Mai sur le web et sur Facebook. Avec son programme de Noël (Merry Christmas).
L’église orthodoxe Saint Vladimir sur le web (et encore le site web de l’Eglise orthodoxe thaïlandaise).
La Chiang Mai Community Church sur le web et sur Facebook. Avec elle aussi son programme de Noël (Merry Christmas too).
Et l’on termine par la page Facebook de la communauté chrétienne en Thaïlande, Thais love God.

JésusTribusNord
© Chiang Mai Diocese

Les centres commerciaux, aimants illuminés de Noël

Noël en Thaïlande est abondamment exploité par les enseignes marchandes. Promenez-vous dans un centre commercial et vous verrez de quoi il en retourne. Il faut bien avouer que les décorations de Noël peuvent nous remémorer les soirées hivernales d’Occident. Avec cependant des températures plus clémentes et l’absence de neige. Les trois principaux centres commerciaux de la Rose du Nord s’en donnent à coeur joie. Et leur illuminations nocturnes sont ma foi des plus attractives. En Thaïlande, voilà souvent à quoi se résume Noël (ici le populaire centre commercial Central Airport Plaza) :

Honneur au Central Festival, navire amiral du groupe Central ici à Chiang Mai, le centre qui offre sans nul doute les plus belles décorations de Noël. Inaugurées par le gouverneur de la Province de Chiang Mai lui-même (quelques photos ici). Ces décorations se trouvent à l’extérieur, devant l’entrée principale. On ne vous dévoile pas tout afin que la surprise demeure ! Allez-y donc de nuit, après 18h, afin de profiter du spectacle lumineux. Notez que ce centre commercial organise un festival de jazz les 23 et 24 décembre, ce qui n’est pas pour nous plonger dans l’esprit de Noël… Retrouvez le Central Festival sur Facebook (emplacement).


Le centre commercial Promenada, le plus beau à nos yeux d’un point de vue architectural, a, quant à lui, invité Santa Claus, offrant deux jours d’animation les samedi 23 et dimanche 24 décembrede 13h à 19h (hall B). Tous les détails dans l’événement Facebook (en anglais). Vous pourrez y admirer un grand sapin de Noël à l’intérieur. Retrouvez Promenada sur Facebook (emplacement).

PromenadaAMomentWithSantaCoverFB.jpg


Quant à MAYA, pour un peu, son magnifique sapin de Noël illuminé, sis sur la place extérieure, là où se trouve la fontaine, pourrait nous faire croire que l’on est au pays du Père Noël. De nuit, sa façade illuminée est un enchantement à elle toute seule. C’est, avouons-le, notre centre commercial préféré. Retrouvez MAYA sur Facebook (emplacement).

Vous l’aurez constaté : ouverts tous les jours, les centres commerciaux en Thaïlande ne connaissent pas de pause dominicale, concept chrétien s’il en est !

Dans la même veine, vous aurez plaisir à admirer les illuminations du Carnaval nocturne organisé au zoo de Chiang Mai (Chiang Mai Carnival Zoo, tous les soirs jusqu’au 15 janvier 2018, de 18h à 21h)   Une parade qui en éblouira plus d’un… 

ChiangMaiZooCarnival2017Photo2.jpg

En vous promenant en ville et alentour, vous découvrirez des illuminations de Noël, souvent en guise de décoration à l’entrée des hôtels, comme ci-dessous au Rati Lanna (celles et ceux qui admireront les décorations du Four Season, un des hôtels les plus exclusifs de la Rose du Nord, seront moins nombreux).

RatiLannaPhoto1MarcoRugo.jpg


Menus de Noël dans les restaurants de la ville

Les enseignes marchandes profitent de l’événement avec des offres dédiées. Les Thaïlandais aiment à s’offrir des paniers garnis en fin d’année, notamment ceux contenant des produits revigorants.

Les restaurateurs accueillant les farang, les touristes étrangers, ne sont pas en reste. menus de circonstance dans moult restaurants de la ville – impossible de vous en dresser la liste complète ! Aucun ordre dans la liste ci-dessous, les restaurants « français » étant cités en premier (sans indication contraire, le repas se déroule le dimanche 24 décembre) :

  • Repas de Noël à La Fringale, de 19h à 22h, le nouveau resto tenu par le chef Patrick, une figure de Chiang Mai. Prix compressé et portion gargantuesque, c’est ce qui caractérise l’endroit.
  • Menu de Noël 2017 (en français dans le texte) au restaurant français La Fourchette, tenu par un Thaïlando-Suisse. Il y a aura du foie gras… Nous, on adore ce restaurant duquel nous ne sommes jamais ressorti déçus.
  • Le Bistrot de Chiang Mai, récemment repris, vous propose une carte à l’accent hexagonal : au menu de Noël, huîtres, foie gras et saumon. Repas de Noël servi dès 13h, tant le 24 que le 25 décembre, à midi comme le soir. De quoi aller à la rencontre du nouveau tenancier.
  • Un menu spécial de Noël également au restaurant français L’Eléphant qui avait naguère bonne presse (il a été rénové cette année).
  • A Michelin Christmas Eve on the Ping River (de 19h à 22h le 24.12) et A Michelin Christmas Day Lunch (de midi à 15h le 25.12) à l’Oxygen Dining Room du X2 Riverside. Là, on est dans la catégorie des menus gastronomiques concoctés par le chef français Nicolas Isnard, primé par le Guide Michelin (France).
  • Le Coq d’Or propose lui aussi ses menus de fête (tant le 24 que le 25.12), à midi comme en soirée. Dans une ambiance musicale au bord de la rivière Ping.
  • Son concurrent le plus direct, Le Crystal, lui aussi se réclamant d’une cuisine française, y va de son menu de Noël.
  • Christmas Outside the City. C’est un buffet de Noël avec échange de cadeaux (emmener le vôtre et repartez avec le cadeau d’autrui). Celles et ceux qui ne connaissent pas encore le somptueux buffet à volonté du restaurant allemand Auf der Au Garden en ville (la maison-mère se trouve à Sarapee) se réjouiront des mets proposés (le tout à seulement THB 270.-).
  • Triplets Christmas Party, le 24.12, de 19h à 22h. Une fête qui attirera naturellement les familles (buffet à volonté, spectacle de marionnettes et autres jeux).
  • Repas de Noël au feu de camp à la Ginger Farm. Voilà façon originale de fêter Noël ! Les enfants vont adorer, en grillant notamment des marshmallows. Il se dit que le Père Noël passera par là… Une fête qui se tient le samedi 23 décembre, de 17h30 à 21h30 (réservations obligatoires).
  • Un repas de Noël dans ce que nous qualifions de restaurant responsable vous tente-t-il ? C’est alors au Birds Nest Cafe qu’il vous faudra vous rendre, de 19h30 à 22h30. Vous soutiendrez les agriculteurs (bio) de la région et partagerez un repas convivial avec des convives venus du monde entier.
  • Rien que les photos donnent envie : le Japan Village organise lui aussi son Christmas Dinner, tant le 24 que le 25 décembre, de 18h à 23h.
  • Santa in Town! à The Imperial Mae Ping Hotel. Menu spécial de 5 plats, tant à pour le déjeuner (11h30) que le dîner (17h30), également lundi 25.12.
  • Le Dhara Dhevi, paragon du luxe à Chiang Mai, fête Noël à sa manière, dans la luxure donc : repas du réveillon, le 24 donc, à l’Akaligo ou au Le Grand Lanna (ici avec chandelles), deux de ses restaurants. Le lendemain 25 décembre, le menu spécial se prend au Farang Ses.
  • Christmas Festival au Shangri-La. Repas de circonstance avec animation au Kad Kafe, le restaurant maison. De midi à 15h et de 18h à 22h, tant le 24 que le 25 décembre. Pour ceux qui ne regardent pas à la dépense…
  • Les amateurs de buffet pourront se tourner vers le Holiday Inn qui propose un buffet dominical de Noël le midi (de 11h30 à 14h30) et le soir (de 18h30 à 22h30). Le lendemain, jour de Noël, rebelote de 11h30 à 14h30.
  • Un écrin qui sied aux amoureux, voilà ce qu’est le Maraya resort, au bord de la rivière Ping. Son restaurant se nomme The Pagoda et il vous servira un repas spécial de Noël en soirée, de 18h à 22h.
  • Les amateurs de jazz iront vers la boîte en vogue qu’est The Mellowship. Repas spécial servi dès 18h.

On vous rappelle que ce n’est là qu’un échantillon de ce que les restaurants de Chiang Mai vous proposent. Et cette année, l’adresse culinaire la plus originale pour un réveillon de Noël est sans doute le restaurant du complexe hôtelier Villa Mahabirom. Le Krua Mahabhirom vous servira un dîner thaïlandais « de Noël ». Au menu, une cuisine du nord faite de produits biologiques du Projet Royal. Pas moins de 6 plats pour titiller vos papilles.

VillaMahabiromMenu.jpg


Mais encore ?

TheChristmasConcert2017Une partie des événements liés à Noël ont lieu… avant Noël ! Ainsi du Concert de Noël du Collège de musique Duriyasilp (une faculté de l’Université Payap), qui a été donné le 2 décembre dernier. C’est une période où beaucoup d’événements caritatifs sont organisés. Comme la SKAL Christmas Party qui vient en aide à un orphelinat de Chiang Dao. Ou bien encore la Christmas Tree Lighting Party de l’hôtel Shangri La. Si vous les avez manqués, vous pourrez vous rattraper avec le Marché de Noël et la célébration de l’Avent de la Christliche Deutsche Schule Chiang Mai (CDSC), jeudi 21 décembre, de 16h à 20h.

Si l’hétérodoxie vous habite, vous vous tournerez alors vers des activités plus originales durant cette Fête de Noël en pays bouddhiste. A l’image du Sunday Morning Meditation, soit une méditation collective en plein air. Séance d’une heure le dimanche 24 décembre, de 10h30 à 11h30, au coeur du joli et fort apaisant parc Nong Buak Hard, dans le coin sud-ouest du fameux « carré ».

ChristmasEveDanceParty2017OneNimmanNote plus festive en soirée au One Nimman, nouveau complexe commercial qui se présente comme un espace culturel : sur sa fort attrayante place centrale y sera organisée la Christmas Eve Dance Party (dimanche 24 décembre, de 19h à 22h). Au programme : salsa-bachata-reggaeton avec comme thème « Rouge de Noël ». Et c’est gratuit 😄 Tout le monde se demande si le Père Noël y fera quelques pas de danse…

Et pour les sportifs, on signale encore que le 24 décembre est programmé le 12e marathon de Chiang Mai, au coeur de la ville. Départ dès 4h du matin en fonction des catégories.

Qui sait, peut-être que la cité de Chiang Mai sera des plus propres le jour de Noël 2017 (ou 2560 selon le calendrier bouddhiste thaïlandais)… Une action originale est en effet menée afin de faire briller la ville, ou du moins de la débarrasser de ses déchets. Cela s’appelle Chiang Mai Clean City เชียงใหม่เมืองสะอาด et cela se déroulera le samedi 23 décembre, de 9h à midi, partout dans la ville. Rendez-vous sur l’événement Facebook pour les détails de cette chouette opération, sans doute inspirée, si ce n’est initiée, par la fondation Trash Hero dont nous reparlerons un jour. C’est en tout cas là opération que nous vous invitons à intégrer, ceci dans l’esprit qui devrait être présent à Noël, celui du partage.

Et nul doute que cet esprit de partage sera présent dans une action que nous relevons, celle du nouveau restaurant La Fringale, dont nous vous avons parlé ci-dessus en raison de son menu spécial de Noël. 🎅 « Afin de retrouver le sourire, la joie et le bonheur dans la fraternité, La Fringale organise dimanche 24 au soir à partir de 22 h et jusqu’a 1 h du matin la « Soupe des Amis« , ceci afin de reunir le plus de personnes possible pour passer un moment chaleureux et de partage. Soupe à l’oignon gratuite pour tous. Joyeux Noël ! » Bravo La Fringale


Et les autres manifestations durant cette période noëlesque

Si vous êtes à Chiang Mai durant la période de Noël, n’omettez surtout pas les autres événements organisés au même moment. Il y en a quatre principaux.

RoyalProjectFair2017CoverFB.jpg
Du jeudi 21 au dimanche 24 décembre 
au CMU Convention Centre, la Foire du Projet Royal n’est à manquer sous aucun prétexte. En vous y rendant, vous verrez à quel point les membres des minorités ethniques apprécient cette fondation qui leur vient en aide, une fondation créée par le défunt roi Bhumibol le Grand. Nous prendrons un jour le temps de vous en dire plus sur ce fameux label Royal Project. En attendant, cette foire vous permettra de voir, goûter et acheter de très nombreux produits estampillés Royal Project (ils font même du fromage, délicieux). Et également d’admirer des spectacles folkloriques donnés par diverses ethnies, très nombreuses ici au nord.

PingFaiFestival2017CoverFB0recadréeSans nul doute le marché occasionnel le plus attendu de l’année : on parle bien sûr du Fin Market qui nous donne rendez-vous du jeudi 21 au samedi 30 décembre sur l’esplanade Prasert Land pour son désormais traditionnel Pingfai Festival. Une ambiance unique avec généralement un marché en deux parties : celle culinaire qui voit des stands fort originaux vous proposer une cuisine qui l’est tout autant et celle artisanale avec des produits que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Et le Pingfai ne serait pas le Pingfai sans ses nombreux jeunes embrochant des marshmallows pour les griller sur un feu de bois. Une de ces ambiances uniques qui vous fait apprécier la Rose du Nord.

Autre rendez-vous incontournable, Sawasdee Craft #3, un marché d’hiver qu’organise le Baan Kang Wat, « village d’artistes et d’artisans » que nous adorons. Un marché donc, mais avec d’autres activités (on vous a déjà parlé ci-dessus du festival de film en soirée), notamment de nombreux ateliers. Cela se déroule du samedi 23 au mercredi 27 décembre, de 10h à 21h. Et la découverte de ce quartier estudiantin aux pieds du Doi Suthep vous ravira de par la richesse des attractions.

Citons encore le Botanic Festival – Colourful Garden qu’organise comme chaque année le Jardin Botanique de la Reine Sirikit (QSBG – Queen Sirikit Botanic Garden). Une explosion de couleurs végétales dans un écrin de verdure qui durera du samedi 23 décembre 2017 au mardi 1er janvier 2018, de 7h30 à 18h.

Sans oublier bien entendu les trois fameux marchés, le Night Bazaar, tous les soirs de la semaine, et les deux marchés de nuit piétonniers « Walking Street« , celui du samedi à Wualai Road (avec sa cérémonie bouddhiste dès 20h au Temple d’Argent) et celui du dimanche, au coeur de la cité historique.


Et après ?

WinterFair2017EventsWeeklyPhoto2recadrée

Events Weekly

Si vous deviez n’arriver qu’après le 24 décembre ici à Chiang Mai, il se peut que vous regrettiez votre absence durant cette période de Noël riche en événements. Ne vous en faites pas, la suite est tout aussi fastueuse, avec le Chiang Mai CAD Festival 2017 dès le 28 décembre, la Foire d’Hiver de Chiang Mai qui commence le même jour et surtout celle de Muang Kaen Patana, notre préférée, dès le 25 décembre. Ou encore le Festival de l’Artisanat de Ban Tawai dès le 28 décembre. Sans parler du réveillon de fin d’année (ici appelé Countdown Festival en divers endroits de la Rose du Nord).


Les anglophones, dont Noël ne peut se passer de dinde, liront avec intérêt l’article « Your Essential Christmas Checklist for Chiang Mai » publié par le magazine Citylife. Et comme les Allemands ne faillissent pas à leur réputation de précision, vous pouvez également consulter la liste ô combien complète des événements en lien avec le réveillon de Noël que publie Chiang Mai Service; c’est en anglais.

Chiang Mai n’a pas fini de vous étonner et Chiang Mai De-ci De-là se fait un plaisir de vous informer. On vous rappelle ici notre article embrassant une période plus large, Ce que Chiang Mai nous réserve jusqu’au Nouvel An chinois, en février 2018.

In fine, on vous rend attentif à la Procession des Etoiles de Noël (la Christmas Star Procession 2018) qui se déroule en la Cathédrale de l’Archange Michel, à Ban Tha Rae. C’est en Issan, le Nord-Est de la Thaïlande, dans la province de Sakon Nakon, non loin du Laos. Près de 200 chars colorés vous feront vivre un réveillon de Noël des plus originaux.

Et notre clin d’oeil de fin :

NoëlAChiangMai(MarcoRugo)

Noël à Chiang Mai 😆

 

Article mis à jour le 30.12.2017

Le café, grain de folie à Chiang Mai !

Il est bien loin le temps où en arrivant à Chiang Mai l’on avait peine à trouver un café dans la Rose du Nord ! La plupart des touristes ne le savent pas mais le café envahit peu à peu le quotidien des Thaïlandais (même Nok Air a son « café truck »).NokCafé Cependant et pour l’heure, ils préfèrent encore largement le boire glacé ou encore frappé. Vous pouvez facilement en commander en disant simplement kāfæ (กาแฟ), r̂xn (soit rõn, ร้อน) pour chaud ou yĕn (เย็น) pour froid.

Nous vous parlerons un jour des caféiers du Doi Pui cultivés par des Hmongs et de ceux du Doi Inthanon appartenant à des Karens, cultures que l’on peut visiter (en cueillant les drupes et goûtant au café, obvie). Ce sont souvent les membres des minorités ethniques qui alimentent la filière du café en Thaïlande. D’ailleurs, n’hésitez pas à partir à leur rencontre à travers l’offre présentée en fin d’article. Mais en guise de mise en bouche et comme Chiang Mai fête le café ce week-end, voici déjà quelques éléments sur ce fruit dont la production locale augmente d’année en année.

Chiang Mai Coffee Festival 2017

La Lanna Expo 2017 a accueilli le Festival du Café en juin dernier; plus de 150 produits étaient présentés par de nombreux producteurs provenant des quatre provinces du Nord. Et ce week-end, l’odeur des Rubiacées planera sur le Jing Jai Market ! C’est en effet ce sympathique marché qui accueille du vendredi 8 au dimanche 10 décembre le Chiang Mai Coffee Festival 2017. Sous la houlette du Chiang Mai Barista Club, de 8h à 15h, ce ne sont pas moins de 50 cafés locaux qui se mobiliseront pour satisfaire les amateurs de petit noir. Que vous le préfériez acide, boisé, corsé, doux, fruité, étoffé, léger, moelleux, pointu, rémanent, riche, sauvage, velouté ou encore vineux 😏 En plus des dégustations de café, il y aura une scène où seront organisés des talk-shows.

ChiangMaiCoffeeFestival2017CoverFB

CHIANG MAI COFFEE FESTIVAL 2017 – DU 08 AU 10.12.2017, de 8h à 15h au JJ Market
Page Facebook / Evénement FB / Groupe FB Chiang Mai Barista Club


Les amateurs de café auront fort à faire ce week-end avec une autre manifestation, The Coffee Calling « ปี่ชง น้องจิม » : Market Fair. Un marché au café où de nombreux acteurs seront présents, organisant des ateliers (le café est au final encore peu connu de la plupart des Thaïlandais). Cet événement-ci sera l’occasion pour vous tous d’admirer un nouveau centre culturo-commercial, le One Nimman; on vous laisse donc découvrir ce lieu. Non sans vous rappeler l’autre manifestation-phare du moment, incontournable, *nap, dans la rue attenante (Nimman soi 1).

TheCoffeeCalling2017.12CoverOneNimman.jpg

THE COFFEE CALLING « ปี่ชง น้องจิม » : MARKET FAIR. Du 7 au 11 décembre, de 9h à 20h au One Nimman.
Page Facebook de la manifestation / Evénements FB / Site web / Page Facebook du One Nimman

Si vous n’avez pas eu l’occasion de profiter de ces deux manifestations réunissant la crème des amateurs et professionnels du café ici à Chiang Mai, vous pourrez toujours vous rabattre sur la Thailand Coffee Fest qui se tiendra à Bangkok du 8 au 11 mars 2018. Manifestation nationale organisée par SCATH, l’Association des Spécialités Caféières de Thaïlande. Un événement qui se destine plus aux professionnels – ou celles et ceux qui ont vocation à le devenir, mais les dilettantes y seront bienvenus : page Facebook de la manifestation et site web.

ThailandCoffeeFest201803Bangkok


Le barista champion du monde se trouve à Chiang Mai !

Ristr8toMontage

© Facebook

☕️ Il semble que le café devienne une véritable passion pour certains ici en Thaïlande. On vous a parlé ci-dessus du Chiang Mai Barista Club, un groupe Facebook qui regroupe plus de 20’000 membres ! Mais connaissez-vous le Ristr8to – specialty coffee crafters, un café dans le quartier branché de Chiang Mai, Nimmanhaemin Road ? Le patron, Khun Tong, est détenteur du titre de champion du monde 2017 « Art du latte » ! Bravo à lui 👏🏼 C’est là une raison de plus pour lui rendre visite et profiter de son art, qui se déguste autant par les yeux que par la bouche 😋
Vous en saurez plus sur cette compétition sur ThaiVisa (en français) ou encore sur Khaosod (en anglais).  La version originale de l’article a été publiée sur Sprudgelive. Et pour vous faire saliver, une vidéo du maestro à l’oeuvre :

☕️ La page Facebook de Khun Arnon Thitiprasert (c’est là le vrai nom de Tong)

Si d’aventure vous deviez être intéressé(e) à suivre un cours de barista, n’hésitez pas à le faire ici à Chiang Mai, immersion assurée. Beaucoup d’endroits permettent d’en bénéficier mais les cours sont donnés le plus souvent en langue thaïlandaise uniquement. Voici une adresse où vous pourrez tout savoir des nombreux secrets des barista thaïlandais : le tenancier du StartUp Café, ouvert 24 heures sur 24, prodiguent des cours en anglais, du niveau basique à l’expert en « Latte Art ». Plus d’informations en cliquant ici.
StartUpCaféCoffeeCourse

Où boire du café à Chiang Mai ?

CafeAroundMeCoverFB
Vous l’aurez constaté, la cafémania s’est emparée de la Rose du Nord ! CafearoundMe est une source inépuisable pour connaître les meilleurs cafés de Chiang Mai. Vous pouvez retrouver ce blog sur Facebook et sur Instagram (@torthanit).

Découvrez avec ce blogueur les nouveaux cafés qui fleurissent par ici. A tester au hasard de vos pérégrinations : son guide illustré en 2 parties, ici la première et là la seconde.

Autre source intarissable, Wongnai, le site de référence culinaire ici en Thaïlande. Il vous livre une liste de plus de 20 autres cafés (c’est bien sûr en langue thaïlandaise mais le nom est en caractère latin; avec un peu d’effort, vous serez fier de trouver l’adresse par vous-même) ! Signalons encore ce groupe Facebook qui rassemble les amateurs de café ici à Chiang Mai : Chiang Mai Coffee Lover.


Du café en chaînes

Avouons que l’on trouve un choix très riche pour goûter un excellent café ici à Chiang Mai. On vous livre ici quelques (gros) producteurs locaux, parmi lesquels certains ont lancé leur chaîne de cafés :
⦿ Mingmitr : site website web et page Facebook.
⦿ Wawee : site web et page FB Wawee Coffee Thailand.
⦿ Akha Ama : site web et page Facebook.
⦿ กาแฟปางขอน – Pangkhoncoffee : page Facebook.
⦿ Doi Chiang Coffee, né d’une initiative canadienne : site web et page Facebook.
⦿ Roastniyom coffee : page Facebook.
⦿ Lanna Coffee, une compagnie qui soutient le développement économique des minorités ethniques impliquées dans la production du café ici au nord de la Thaïlande. Site web et page Facebook.
⦿ Metal Drum Coffee : site web et page Facebook.
Il y en a bien entendu beaucoup d’autres ! Voici encore quelques autres adresses indispensables en lien avec le café ici à Chiang Mai : trois des plus importants fournisseurs de la place.
⦿ Hillkoff, la référence (une belle réussite locale il est vrai). Site web, page Facebook I Love Hillkoff et leur tout nouveau centre de formation, Hillkoff Learning Space.
⦿ Aroma. Site web et page Facebook de la succursale Aroma Shop Chiangmai.

Le café en Thaïlande du Nord, une industrie en devenir

NTAALogoRecadréUn centre de compétence caféière promeut la culture du café ici au nord, le Lanna (Thai) Coffee Hub (site web et page Facebook; cf. la vidéo ci-dessous). Il réunit l’université, le gouvernement, le secteur privé et les  agriculteurs locaux. Par ailleurs, les producteurs de café arabica du nord se sont regroupés en association, NTAAcoffee (c’est elle qui a oeuvré au Festival du Café de la dernière Lanna Expo). La Thai Coffee Association, quant à elle, est l’association faîtière nationale.

Ça tombe bien puisqu’une « super-étude » universitaire menée par l’Université de Catane a récemment confirmé que la consommation de café a quelques excellentes vertus pour la santé, notamment en diminuant le risque de cancer (lisez donc l’article du journal Le Temps). Et pour celles et ceux désirant approfondir le sujet, il sera intéressant de s’atteler à la lecture d’un ouvrage qui fait autorité, écrit par la directrice de recherche à l’Inserm : Café et santé : Tout sur les multiples vertus de ce breuvage.

En Thaïlande, c’est sous l’impulsion du défunt roi Bhumibol le Grand, Rama IX, qu’a été introduite la culture du café en 1947. Ainsi, Ban Nong Lom est la première des plantations de café au royaume. Le roi pressentait, à juste titre, que l’endroit se prêtait à cette culture. Fort intelligemment, il a amélioré le quotidien des communautés montagnardes en leur distribuant des graines afin qu’ils les plantent et produisent eux-mêmes du café, améliorant de la sorte leur revenu. C’est une des facettes plus que positive de la Fondation du Projet Royal, créée pour soutenir cette idée. Dans cet article en langue thaïlandaise, l’on retrouve les plantations de Ban Nong Lom. Une autre success story dans le domaine caféier est contée en français par Jean de la Mainate sur son blog Merveilleuse Chiang Mai, celle de Preecha Pongcharoenkul, qui a créé la société Nacha Coffee, une société devenue prospère et dont le café a gagné naguère des prix internationaux d’excellence. Ceci dit, la résidence d’art qu’il a créée – et dont l’article est le sujet – semble ne plus être des plus actives… Pour celles et ceux désirant en savoir plus sur ce sujet, lisez donc cet article (en anglais) de Bryan Feil : Discover the History of Thailand Coffee.

Si vous vous rendez dans tout endroit ami du café ici au nord, il y a de forte chance que vous tombiez sur un magazine distribué gratuitement, Coffee Traveler (présent sur Facebook). CoffeeTravelerMagazineBien qu’il soit écrit en langue thaïlandaise, vous y trouverez également des articles en anglais. Ainsi du numéro en cours, consacré à la région de Mae Hong Son, à l’ouest de Chiang Mai, aux portes de la Birmanie. Une région qui se prête particulièrement à la production de café, se substituant ainsi à une autre production plus sulfureuse, celle du pavot !

Et comme le café est une boisson qui se boit plus qu’elle ne se lit, on termine avec le guide des amateurs de café ici à Chiang Mai (une production en anglais de Sprudge.com). Et enfin un guide essentiel à tout amateur de café, également en anglais : Chiang Mai’s Coffee Culture’s Review.


ThailandCoffeeAdventure2018Recadrée
Souhaitez-vous aller à la rencontre des peuples produisant le café ici au nord de la Thaïlande ? Un circuit vous le propose durant la plus belle des saisons, celle de la cueillette des drupes, fruit charnu à noyau très mince, appelées également « cerise« , d’où l’on tire le petit noir au goût exquis. Cela se déroule de fin décembre à début février. Au programme : visite d’exploitations de café gérées par des minorités ethniques, les Yao et les Akha, détente dans des sources chaudes et au parc Singha, avec dégustation de café, obvie; le tout dans la région de Chiang Rai. Toto, la gérante thaïlandaise francophone du Swiss-Lanna Lodge/Tour sis à Chiang Mai, vous donnera tous les détails. Appelez-la donc au +66 83 566 2333 ou écrivez-lui (info@swisslannalodge) pour plus d’informations.


Cadeau-bonus, une chouette vidéo de ce qu’offre Chiang Mai en matière de cafés 🙂

Crédit photographique de l’image à la une : Facebook. Mise à jour de l’article : 09.03.2018

Loy Kratong à Chiang Mai – Les restos… et une adresse de derrière les fagots !

Vous savez que durant la Fête des Lumières, Chiang Mai scintille de mille feux, celui des kratongs, frêles embarcations déposées sur les cours d’eau, et celui des lanternes célestes lancées au ciel. Pour participer au Loy Kratong le jour principal, soit la soirée du vendredi 3 novembre ici à Chiang Mai, vous avez grosso modo trois choix possibles : vous laisser porter par la féérie ambiante au coeur de la ville, participer à un lâcher géant de lanternes célestes (organisé par des entités privées, avec buffet et shows folkloriques) ou profiter d’un repas de circonstances dans un bon restaurant. Si c’est cette dernière option que vous avez choisie, voici notre sélection d’adresses.

On commence par le restaurant qui est au centre des festivités, le River Market (un des restaurants du Duke’s Restaurant Group). Beaucoup d’arguments en sa faveur : il offre un vaste choix culinaire, que ce soit de la nourriture thaïlandaise, Lanna (cuisine du nord) ou bien encore occidentale. Le bâtiment est superbe, avec des éléments architecturaux typiques de la région. Mais surtout, il se trouve au bord de la rivière Ping, en plein coeur de la Fête des Lumières. De là, vous verrez des centaines de kratongs voguer sur la rivière et pas moins de lanternes célestes être lancées depuis l’Iron Bridge, le Pont de Fer, une des icônes de la Rose du Nord. Seul reproche qu’on peut lui faire – mais cela sera valable pour toutes les adresses de restaurant : vous serez entre touristes. L’entrée est à THB 2’500.- par personne, la moitié pour les enfants. A vous de voir si la vidéo de l’événement vous donne envie d’y aller. La question est de savoir si vous trouverez encore de la place…

Evénement FB / Page Facebook / Site web

TheRiverMarket.JPG


On enchaîne avec des adresses exclusives, à l’extérieur de Chiang Mai. En omettant volontairement l’offre du Four Seasons, à Mae Rim, qui inclut obligatoirement 3 nuits d’hôtel. Honneur donc à l’un des complexes hôteliers parmi les plus luxueux, le Dhara Dhevi, qui accueille gens d’exception, et son restaurant thaïlandais Le Grand Lanna, parmi les meilleurs restaurants de Chiang Mai. Qualité et exclusivité sont au programme. Pour sa soirée du Loy Kratong, il vous propose un buffet, une cuisine authentique du nord thaïlandais. Le cadre est enchanteur et la décoration à l’avenant. THB 2’600.- pour les adultes et THB 1’500.- pour les enfants de 6 à 12 ans.

Evénement FB / Page Facebook du Dhara Dhevi / Site web

DharaDheviPhoto1.jpg

Autre perle culinaire, un brin guindée, Le Coq d’Or, un restaurant français où les gens fortunés aiment à y venir. Fruits de mer au menu. Dans le même registre, il faut mentionner Le Crystal, lui aussi se définissant comme un restaurant français. Les kratongs se déposeront naturellement sur les eaux de la rivière Ping. Menu à THB 2’200.- par personne. Non que l’on apprécie pas ces deux adresses mais les choisir pour le repas du Loy Kratong c’est un peu oublier l’esprit de cette fête !

Site web du Coq d’Or / Sa page Facebook n’est plus animée depuis 2013…
Page Facebook Le Crystal / Site web


On continue avec des adresses qui nous semblent plus adaptées à cette fête. Le Holiday Inn. Il fut un temps où cet établissement était très prisé de la communauté expatriée qui y venait pour son buffet. Mais ce n’est plus vraiment le cas. Quoi qu’il en soit, il reste très bien placé au bord de la rivière Ping. Dépôt de kratongs sur la rivière, ‘Kom Loy’ (soit le lancer de lanterne céleste) et show au programme, avec un buffet international, le tout sur la pelouse bordant la rivière et pour THB 1’999.-. Attention, le repas est organisé le samedi 4 novembre (et non pas le 3 novembre comme les autres adresses dont on parle ici). On revient le 3 novembre avec le buffet du Rati Lanna qui offre généralement une cuisine appréciée. Peu ou prou les mêmes prestations. Le prix est de THB 2’999.- pour les adultes et THB 1’500.- pour les enfants de 6 à 12 ans. Dans la même veine, le Sala Lanna peut lui aussi être recommandé. Il se trouve en amont du pont Nawarat; vous serez donc aux premières loges pour admirer le spectacle de cette fête, surtout depuis le Rooftop Bar. Soirée BBQ au forfait de THB 2’000.-. Et enfin, si l’envie de manger du homard devait se faire sentir, c’est le Kad Kafe, un des restaurants du Shangri-La qui répondra le mieux à votre attente. Son buffet « Lanna Thai » en proposera. Animation également avec un mini-marché traditionnel ‘kad mua’, un kratong et une lanterne. Au prix de THB 1’988.- par personne.

Holiday Inn : Evénement FB / Page Facebook / Site web
Rati Lanna : Evénement FB / Page Facebook / Site web
Sala Lanna : Evénement FB / Page Facebook / Site web
Shangri-La : Evénement FB / Page Facebook / Site web

HolidayInnRatiLannaShangriLaMontage.jpeg


Venons-en à notre adresse de derrière les fagots 😏 Bon, avouons d’emblée que ce n’est en rien un restaurant (on n’y mange qu’un snack). Mais dans le cadre du Loy Kratong c’est, à notre humble avis, l’activité que vous devriez absolument réaliser. Il s’agit d’un atelier-découverte de la culture du Lanna. Il a lieu en journée (tous les détails sur l’affiche et le lien ci-dessous). Vous en apprendrez plus sur la Fête des Lumières célébrée à Chiang Mai, vous composerez non seulement votre kratong (à déposer ensuite sur un cours d’eau) mais aussi votre chandelle (prang prateep). Et vous repartirez avec un snack local. Non sans avoir eu le plaisir de découvrir un bijou architectural, la Rice Barn, sise dans le berceau originel de la ville de Chiang, au Wiang Khum Kam, une cité abandonnée par le roi en raison de nombreuses inondations; il se déplaça dans ce qui est actuellement la cité historique (« le carré » que tout le monde appelle erronément « la vieille ville »). Cette activité coûte THB 900.-, se déroule les 2, 3 et 4 novembre. Et nous vous la recommandons chaudement.

Evénement Facebook

RiceBarn.jpg

Si vous aimez l’originalité et que vous disposez de votre propre moyen de transport, rendez-vous alors au  Phufinn (ภูฟิน). Ce sont des paillotes disposées autour d’un plan d’eau avec, comme originalité, des surfaces cordelées vous permettant d’être au-dessus de l’eau. Manière originale de déposer votre kratong (que vous n’aurez pas manqué de réaliser vous-même). On vous l’accorde : l’adresse est excentrée. Mais Chiang Mai est belle lorsqu’on découvre justement ses environs.


Si d’aventure vous deviez décider de fréquenter un centre commercial le jour du Loy Kratong, sachez que chez Promenada l’après-midi du 3 novembre sera parée des couleurs de la Fête des Lumières avec des ateliers vous permettant de faire votre kratong et un show folklorique là aussi.

Page Facebook

PromenadaMontage.jpeg

Ce n’est là qu’une sélection d’adresses. En vous promenant à Chiang Mai et aux alentours, vous en découvrirez bien d’autres. Preuve que la Rose du Nord à tant à vous offrir. Bon Loy Kratong à vous tous !

Festival Végétarien (sino-thaï) 2017

Du vendredi 20 octobre au samedi 28 octobre, toute la Thaïlande voit se dérouler le Festival Végétarien 2017 (วันกินเจ).

De nombreuses activités sont organisées autour du végétarisme. Vous en saurez plus sur ce festival organisé par la communauté sino-thaïlandais grâce à Chiang Mai Best (en anglais).

VegetarianFestival2017

Découvrez ici (toujours en anglais) 9 sanctuaires où est célébré le festival (Bangkok, Samutsakorn et Phuket); cela date de l’année dernière mais reste toujours d’actualité.

Son expression la plus extrême est célébrée à Phuket (programme complet). Destination Siam nous en dit plus sur les origines de ce festival (et c’est en français). On termine avec des photos-choc publiées par le Huffington Post.
L’abstinence de 9 jours ne se limite pas seulement à l’absence de viande mais aussi d’alcool et de sexe !

VegetarianFestival2017PungTaoKongMontage.jpeg

Festival Végétarien 2017 à Chiang Mai…

Cette année comme l’année dernière, aucune parade au temple Upakut ne sera organisée en raison du deuil en mémoire de feu Sa Majesté le Roi Bhumibol le Grand, Rama IX, qui sera incinéré le 26 octobre prochain. A Chiang Mai, l’épicentre du festival se situe dans le quartier du marché Warorot, autour du temple chinois Pung Tao Kong (เชียงใหม่, 清邁老本頭古廟). Une distribution gratuite de nourriture végétarienne est ainsi organisée tous les jours de 11h à 13h et de 16h à 17h. On vous invite également à faire un tour du côté des autres lieux de culte chinois, plus animés qu’à l’accoutumée, où des stands de nourriture végétarienne vous attendent, notamment : la pagode chinoise presque en face du Hard Rock Cafe sur la route Loy Kroh (มูลนิธิเชียงใหม่สามัคคีการกุศล), la pagode accolée au restaurant Krua Chanthabur (ครัวจันทบูร), ou encore le temple chinois de la fondation Ariyasathan Haeng Panya (reconaissable à sa grande statue de Guan Yin, มูลนิธิอริยสถานธรรมแห่งปัญญา), à l’extérieur de la ville.

VegetarianFestival2017CentralCoverCarréLe groupe Central ne manque jamais l’occasion de marquer l’événement. Ainsi cette année le Central Festival (étage G) vous propose 10 menus végétariens élaborés par la Fondation Royal Project.

VegetarianFestival2017TVALogoToutes ces manifestations ne sont pas pour déplaire à l’Association végétarienne de Chiang Mai (TVA – Thai Vegetarian Association, สมาคมมังสวิรัติไทย สาขาเชียงใหม่) : page Facebook et événement Facebook.

On termine en vous incitant à vous rendre auprès des très nombreux restaurants végétariens de la Rose du Nord. Le site Luxurious Chiang Mai nous dévoile bien à propos quelques adresses où vous pourrez manger végétarien (bien que les restaurants cités ne soient bien souvent pas exclusivement végétariens). Happy Cow répertorie quant à lui plus de 100 adresses. Même travail de bénédictin pour Chiang Mai Vegetarian. Ajoutons à cela le guide ô combien complet d’une blogueuse nommée Dee et habitant Chiang Mai, Vegan and Vegetarian in Chiang Mai. Les mordus pourront s’abonner au groupe Facebook Vegetarian & Vegan Chiang Mai.

… et en Thaïlande

L’Office du Tourisme Thaïlandais (ONT/TAT) nous donne quelques précisions sur les divers événements à travers toute la Thaïlande. In fine, d’intéressantes explications de cet office (que nous remercions ici) :
Tradition surtout suivie par les communautés sino-thaïes, le festival végétarien est destiné à purifier le corps et l’esprit. Il dure 9 jours, les premiers jours du neuvième mois lunaire, durant lesquels les pratiquants doivent s’habiller de blanc, méditer, ne manger aucune nourriture d’origine animale et s’astreindre à un comportement exemplaire (pas d’alcool, de sexe, de tabac et de mauvaises pensées). Les visiteurs sont les bienvenus et l’ambiance est généralement très chaleureuse dans les Saljao (temples chinois). Si les célébrations et festivités sont très marquées à Bangkok (Yaowarat Road), Samut Sakhon, Chon Buri (Sawang Boriboon Foundation, Na Klua district), Nakhon Ratchasima (Korat), Chumphon, Hat Yai (Tong Sia Siang Tueng Park), Krabi, Trang et Phang Nga, c’est à Phuket, où il est né, qu’elles sont les plus spectaculaires. Des rituels sacrés sont accomplis lors de défilés impressionnants : insertion d’objets tranchants et pointus sur différentes parties du corps et du visage, marches pieds nus sur des charbons ardents… Ames sensibles s’abstenir. Le premier festival s’est déroulé en 1825 lorsque, d’après la légende, les membres d’une troupe d’opéra originaire de Chine, alors en tournée sur l’île, tombèrent gravement malades et furent guéris après avoir suivi un régime spécial.
Pour conclure, on ne résiste pas à partager  10 recettes de plats végétariens que vous trouverez dans ces divers endroits (bien que le tout soit en langue thaïlandaise, merci Wongnai).
La vidéo du journal Kapook en lien avec cet événement.