Miss Universe Thailand 2019 (#MUT) a été couronnée

Au Pays du Sourire, les Miss se suivent et se ressemblent, avec quelques nuances toutefois. Alors que Miss Thailand avait été abandonnée – une compétition qui renaîtra de ses cendres cette année-même et dont on vous reparle en fin d’article – les deux principaux concours de beauté thaïlandais restent pour l’heure Miss Grand Thailand (MGT) et Miss Universe Thailand (MUT). Et c’est justement la finale de cette dernière, 20e édition du nom, qui s’est déroulée à l’Impact de Bangkok le samedi 29 juin dernier. Un show haut en couleur avec son traditionnel défilé des Miss en costume de bain.

Les candidates en maillot de bain
Photos officielles
Reportage-photo
Vidéo officielle
Top 10 en vidéo (avec Plaifah, Miss Chiang Mai 2019, qui ouvre le feu)

Nous aimons à suivre ces joutes télévisuelles car réputée est la beauté des filles du royaume de Thaïlande – et avec elles celles provenant du Lanna, l’ancien royaume du nord thaïlandais. Durant ces concours nationaux, ce sont les miss de toutes les provinces thaïlandaises – et il y en a 77 – qui concourent (rapide présentation vidéo des candidates). Qui donc a été sacrée Miss Universe Thailand 2019, succédant ainsi à Ning, Miss Universe Thailand 2018 ?

Il y a deux ans, en 2017 donc, nous avions eu le plaisir de recevoir ici à Chiang Mai toutes les candidates. Elles ont embelli les lieux emblématiques de la ville dont le très sacré temple du Doi Suthep. Le plaisir ne s’est pas renouvelé cette année puisque la team MUT 2019 ne s’est déplacée qu’à Phuket et Chonburi. De quoi donner leur donner un petit air marin…

Découvrons déjà en vidéo le Top 10 des candidates en tenue de soirée :


Les dauphines

Elles étaient quatre l’année dernière et seulement deux cette année… Avant de vous dévoiler l’heureuse élue, faisons connaissance avec les deux dauphines au joli minois de Miss Universe Thailand 2019…

MissUniverseThailand2019WinnersDauphinesMontage

Les deux dauphines de Miss Universe Thailand 2019

C’est Mlle Thanatchaphon Boonsang (ร่าเริง เข้ากับคนง่าย มีเป้าชัดเจน, candidate no 3, à droite ci-dessus), de son surnom Bella, qui est arrivée en troisième position. Elle est radieuse. Peut-être parce qu’elle ne repartira pas les mains vides puisqu’elle a été élue Miss Photogénique du concours, ce qui lui vaut une récompense de THB 300’000 en espèces. Retrouvez-là sur sa page Facebook et sur le site web officiel (une page qui disparaîtra sous peu cependant).

Quant à Mlle Miriam Sornprommas (Nook, candidate no 31, à gauche ci-dessus), elle a de quoi nourrir des regrets : c’est elle la première dauphine de Miss Universe Thailand 2019. Pour le dire autrement, elle est arrivée sur la seconde place du podium. Ayant décroché le titre de Miss Beauté Éclatante, de même que Miss Développement durable (Centara), c’est THB 700’000 en espèces qu’elle a empochés. Petit clin d’œil : elle vient de Chiang Mai. On ne dira pas qu’elle ressemble au tout-venant féminin siamois… Jugez-en sur sa page Facebook et le site web officiel (où elle est présentée encore quelque temps).


MissUniverseThailand2019WinnersCoverFB

And the winner is…

Sachant que votre patience a des limites, dévoilons enfin le nom de Miss Universe Thailand 2019 qui arborait le numéro de candidate 19 (MUT19 donc) ! Elle a 26 ans, mesure 181 cm, habite la capitale et s’appelle Mlle Paweensuda Drouin. Elle est diplômée de l’université de Calgary, au Canada. C’est donc elle qui succède à Ning, Miss Universe Thailand 2018.

Décrite comme une femme ordinaire qui n’est pas différente des autres personnes, elle est adepte de la street food et l’on peut la croiser dans le BTS (le métro aérien de Bangkok). Elle ne se sent pas plus belle que les autres, estimant que chaque personne est singulière. Jennifer Paweensuda Saetan-Drouin, de son nom complet, plus connue sous son surnom thaïlandais Fahsai, est une luk krung, à savoir une métisse canado-thaïlandaise (elle a même des origines chinoises). On s’est laissé dire qu’elle parlait aussi français (ayant vécu à Québec)… Élevée au Canada, Paweensuda a déménagé en Thaïlande pour travailler comme mannequin et DJ. Et cela lui a plutôt bien réussi !

MissUniverseThailand2019WinnersGagnanteFahsai2Il aura fallu attendre sa seconde tentative à ce concours pour la voir ravir le titre de  Miss Universe Thaïlande 2019 (ici son couronnement en vidéo). Sa première tentative, il y a deux ans, lui a valu le titre de Miss Earth Thailand 2017. À noter encore qu’elle était la première dauphine de Miss Thailand 2013 (un concours qui renaît, voir ci-dessous). Nos félicitations l’accompagnent, de même que nos meilleurs vœux, Fahsai représentant tout naturellement la Thaïlande au prochain concours international Miss Univers 2019. Rappelons qu’il s’agit d’un concours de beauté d’origine américaine qui fait partie des quatre plus grandes compétitions mondiales, avec Miss World, Miss International et Miss Earth. La finale se déroulera à mi-décembre 2019 en Corée du Sud. Fahsai succédera-t-elle à Mlle Catriona Gray, la jeune Philippine tenante du titre actuelle ?

Quoiqu’il en soit elle a aussi été élue Miss Maillot de Bain et Miss Pose Idéale, dans la foulée. Et Fahsai a également été le Choix du PublicMais que lui ont donc rapporté tous ces titres ? En vrac : la couronne de Miss Universe Thailand 2019, forcément (une couronne dont nous ignorons la valeur), un montant de 1,5 millions de bahts (on vous laisse faire la conversion dans votre propre monnaie), un minivan New Caravelle T6 de Volkswagen (une marque que l’on voit peu sur les routes thaïlandaises), d’une valeur de presque 4 millions de bahts tout de même, et enfin un appartement luxueusement décoré au A Space I.D. Asoke – Ratchada, un condominium au cœur de la capitale. Sa valeur ? 12 millions de bahts…

À défaut de la croiser à Bangkok, retrouvez Fahsai sur sa page officielle Facebook et sur Instagram, de même que présentée par le site web du concours (une page forcément éphémère).

On termine par quelques photos de la finale en réitérant nos félicitations à Fahsai, de même qu’une vidéo récapitulative de son parcours cette soirée-là, une soirée qu’elle n’oubliera sans doute jamais :


Quid de Miss Chiang Mai 2019 ?

MissUniverseThailand2019PlaifahMissBestModernThaiDressMontage1

Plaifah, Miss Chiang Mai 2019, vêtue d’une robe reprenant les motifs typiques du nord de la Thaïlande (ce qui ne lui a pas permis de ravir le titre de Meilleur Costume thaïlandais)

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que Mlle Naruemon Sittiwang, appelée Plaifah, a été élue Miss Chiang Mai 2019. C’est donc elle qui représentait dignement – et officiellement – la province sous le numéro 16 (MUT16 donc). Elle a 24 ans et étudie à l’Université de Chiang Mai (CMU). Elle ne sera donc pas Miss Universe Thailand, ne figurant pas même dans les dix premières du classement (elle est cependant arrivée dans le Top 20), malgré son élégance impériale et le soutien des anciennes Miss Chiang Mai. Son parcours s’arrête donc là mais si vous passez par Chiang Mai, vous aurez peut-être l’occasion de profiter de sa juvénile beauté car son titre de Miss Chiang Mai 2019 lui permet d’animer plusieurs manifestations dans la Rose du Nord (on l’a vue tant à la Fête des Fleurs qu’à la Lanna Expo). Les curieux jetteront un œil sur sa page Facebook.

Celles et ceux s’intéressant à ce concours de beauté consulteront le classement complet que nous livre, en anglais, Wikipédia.

L’obsession de la blancheur que l’on observe ici en Thaïlande – et plus généralement en Asie – amène à privilégier le métissage. On le constate encore une fois avec la gagnante de cette année, une luk krung, à savoir une métisse.  Il ne faut d’ailleurs pas remonter très loin pour voir des candidates métisses accéder à la première marche du podium : Mlle Maria Poonlertlarp, la tenante du titre 2017, s’appelle en fait Maria Lynn Ehren et est à moitié suédoise. En 2014, c’est Allison Samson, moitié Allemande et née aux États-Unis, qui a été couronnée (son nom thaïlandais : Pimbongkod Chankaew). Et en 2012, c’est Farida Waller qui a ravi le titre (elle est à moitié Autrichienne, s’appelant également Nutpimon Natthayalak). Wikipédia garde trace de tout cela (classement encore plus complet en version anglaise, et thaïlandaise bien sûr). Il faut savoir qu’en Thaïlande les luk krung, enfants issus du métissage, sont souvent portés aux nues. Libération, par la plume de feu Arnaud Dubus, en avait déjà parlé dans cet article. Une liste de ces personnalités est même tenue à jour.

Bandeau 1


C’est la chaîne TV PPTV HD36 qui a diffusé l’événement. Un concours qui s’est déroulé en deux étapes. Une première sélection (vidéo Facebook et Youtube), suivie de la finale que vous pouvez voir ou revoir sur Facebook ou YouTube (ci-dessous, plus d’un million de visionnement à l’heure où nous écrivons) :

Retrouvez MUT – Miss Universe Thailand 2019 sur le net
Site web
Page Facebook
Instagram
YouTube
Twitter 



Booking.com


Les concours de beauté se suivent…

Ne vous a-t-on pas déjà dit que les concours de beauté pullulent ici en Thaïlande ? Peut-être parce que le pays recèle beaucoup de beautés féminines… À peine un concours est-il terminé que s’annonce le suivant ! La finale de l’autre grande compétition nationale féminine de beauté, Miss Grand Thailand 2019, aura lieu le vendredi 13 juillet. Nous vous en reparlerons bien entendu, d’autant que Jenny, Miss Grand Chiang Mai 2019, est de la partie (notre page Facebook vous tient naturellement au courant).

Qui sait si toutes ces candidates ont déjà entendu parler de la fameuse métaphore du concours de beauté qu’utilisait l’économiste John Maynard Keynes en 1936 dans sa non moins fameuse Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie…

Et, comme bien souvent en matière de concours de beauté, on ne déshabille que les femmes, pour le plus grand bonheur des hommes, on publie ci-dessus une photo des candidats au titre de Mister Star Thailand 2018 – des hommes donc. Pourquoi les candidats de l’année dernière ? Parce que les candidats 2019 du concours ne participeront à la finale que le 14 juillet prochain.

D’ailleurs, Mister Star Thailand 2018 participe ces jours-ci au concours international de beauté masculine Man of The World 2019. C’est la troisième édition de ce concours dont la finale aura lieu le jeudi 11 juillet 2019 à San Juan City (c’est aux Philippines). Et voici tous les candidats (attention les biscotos !). On tient les pouces au candidat thaïlandais, vous offrant ci-dessous trois clichés du jeune homme.

ManOfTheWorldPageant2019CandidatThaïlandaisMontage

© Facebook


Miss Thailand – La renaissance !

Nang sao thai (นางสาวไทย), c’est le nom en thaï du plus vénérable concours de beauté du royaume, Miss Thailand. Créé en 1934 – ce qui lui confère pas moins de 85 ans – il s’appelait auparavant Miss Siam (นางสาวสยาม, soit nang sao sayam). On vous en a parlé en début d’article : ce concours de beauté, mis en veille depuis deux ans maintenant, est relancé cette année 2019 ! Mlle Thanaporn Sriwirach, de Phayao, en tremble encore; c’est la tenante du dernier titre attribué, en l’an 2016.

Ce sont donc 40 candidates qui sont recherchées dans toute la Thaïlande afin de trouver la plus belle d’entre les Thaïlandaises (mais combien donc de « plus belles » y a-t-il au royaume tant sont nombreux les concours ?). L’heureuse élue détiendra non seulement le titre de Miss Thailand 2019 mais concourra au titre de Miss International.

Afin de relancer ce concours, les anciennes Miss ont été mises à contribution (vidéo). On suit l’affaire de près 😉

MissThailand2019CoverComingSoonMontage


MissThailandWorldMeiLiPhoto2

Mei Li

Sachez encore que Chiang Mai bruisse en ce moment, soutenant la candidature de Mlle Kancharat Tantirithiporn. Mei Li est la candidate no 12 (#MTW12). Étudiant à l’université Payap ici à Chiang Mai, elle vient de la province voisine de Mae Hong Son, a 24 ans et mesure 173 cm. C’est elle qui concourra au titre de Miss Thailand World 2019 (finale le 3 août 2019).

Si vous nous suivez régulièrement, Mei Li ne doit pas vous être inconnue. C’est la 1ère dauphine de Miss Chiang Mai 2019 ! C’était la Miss préférée du public (kwan jai). La précision qui nous habite doit ici vous préciser qu’elle mesurait 1 cm de moins il y a quelques mois… Bonne chance Mei Li ! 

Miss Thailand World 2019 : page Facebook, site web, Instagram et Twitter.

Et l’on ne vous parle pas ici de Miss Hmong Thailand, un concours destiné aux demoiselles de cette importante minorité ethnique venue de Chine, les Hmong. Soyez rassuré, on s’y perd nous aussi avec la multitude de ces concours de beauté ! Occasion de réitérer notre promesse – sachant ce que valent les promesses : nous vous résumerons un jour les principaux concours de beauté organisés en Thaïlande.


Source de la photo à la Une : © Facebook – Miss Universe Thailand 2019
Sans mention contraire, les photos proviennent des pages Facebook officielles des concours de beauté mentionnés. Mise à jour : 14.07.2019

 

Powered by 12Go Asia system

 

Publicités

Laisser un commentaire