Archives des étiquettes : Loy Kratong

Lâcher géant de lanternes célestes à Chiang Mai. Y aller, ou pas ?

Bandeau 1

Vous savez que le Loy Kratong – la Fête des Lumières – qui se confond avec le Festival Yi Peng ici à Chiang Mai, a lieu généralement en novembre, durant la nuit de la pleine lune, soit le 23 novembre 2018, avec des festivités qui se dérouleront du mardi 20 au vendredi 23 novembre.

Bien qu’il ne soit en rien partie prenante du Loy Kratong original, beaucoup considèrent que le fameux lâcher de lanternes géant est l’événement-phare de la Fête des Lumières. Avouons que lancer une lanterne en compagnie de milliers d’autres festivaliers procurent une émotion unique. Sans parler de la féerie que d’admirer des milliers de lanternes célestes s’élevant au ciel éclairées à la seule lueur d’une bougie.

On doit cette lumineuse idée au Dhammakaya, un mouvement bouddhiste aux méthodes marketing éprouvées. C’est lui qui le premier a eu l’idée d’organiser un tel événement : réunir des milliers de participants afin qu’ils lâchent tous au même moment leur lanterne céleste. Cela se passe au nord de Chiang Mai, à Mae Jo, au centre bouddhiste Lanna Dhutanka. Pour vous donner une idée de l’ambiance magique qui y règne – nous y étions, jetez donc un oeil sur le compte-rendu de Stéphane Bidouze (photos et vidéo).

YeePeng2017LannaDuthankaLogo

Généralement, deux lâchers de lanternes étaient organisés, un premier événement gratuit destiné à la population locale, très populaire, et un second, payant, où les touristes étrangers devaient s’inscrire longtemps à l’avance. Cependant, les milliers de lanternes lâchées au vent causent deux problèmes d’importance : en premier lieu, certaines retombent et créent des incendies, mais surtout, ces lanternes gênent la circulation aérienne, l’aéroport de Chiang Mai étant près de la ville. Ainsi, dès 2015, les autorités ont décidé de restreindre ces lâchers de lanternes. Cette année-là, deux seuls créneaux-horaires ont été autorisés. Face à cette situation, le Dhammakaya, étant réputée pour son avidité financière, a bien entendu choisi de privilégier le jour payant au détriment du lâcher gratuit où était conviée la population siamoise.

Booking.com - Chiang Mai


Dhammakaya, une secte bouddhiste controversée

L’événement est organisé par la fondation Duangtawan Santiparp. Il se déroule à Thudongkhasathan Lanna (Lanna Dhutanka). Cette fondation est une émanation du Dhammakaya, secte bouddhiste. Certains d’entre vous pourront être étonnés de voir accolé au terme « bouddhiste » – un terme généralement bien perçu en Occident – celui de « secte » – qui, lui, a clairement une connotation des plus négatives. Or, il se trouve que ce mouvement sectaire est très controversé ici en Thaïlande. Mais il faut lui reconnaître un sens du marketing des plus aiguisés (et l’organisation du lâcher géant de lanternes célestes en fait partie – de même que l’aumône à 10’000 moines par exemple).

C’est la raison qui nous pousse à poser la question : y aller, ou pas ? De notre point de vue, c’est avec les plus grandes réticences que nous répondrions positivement. Mais franchement, si vous deviez nous poser la question, on préférerait encore vous répondre : « Non, n’y allez pas » ! Pourquoi donc ? Comme seule la version touristique de l’événement – payante, à prix d’or, rappelons-le – a été maintenue, il ne nous semble pas opportun d’y participer. La magie qu’avait la version populaire ne s’y retrouve point. Venir en Thaïlande pour partager un tel moment avec la population locale, oui. Y venir pour lâcher une lanterne en compagnie des seuls touristes, non !  Sans parler du prix prohibitif demandé (plus de THB 5’000.- pour le ticket Standard et près de trois fois plus en version VIP !). In fine, à vous de voir si vous voulez participer à l’expansion d’une secte bouddhiste, tout impressionnants que soient les événements qu’elle organise. Précisons qu’il est dit que les bénéfices de la manifestation viennent en aide aux enfants des minorités ethniques montagnardes de la région… Maintenant, avouons tout de même qu’un aspect pratique règle cette question : la manifestation est chaque année « sold out » des mois avant son déroulement. Ainsi, vous ne devriez plus trouver de billet d’entrée (ou du moins plus aux prix faciaux).

Deux éléments à prendre en compte : si vous vous rendez aux abords du Lanna Duthanka (à l’ouest du canal, sur la route no 4034) le jour du lâcher géant, en y étant à 20 heures précises, vous serez aux premières loges pour assister au dit lâcher sans bourse délier. D’autant que l’entrée n’est plus contrôlée et permet d’y accéder gratuitement 😏 Mais le plus important est de savoir que, quel que soit l’endroit où vous vous trouverez à Chiang Mai, en regardant le ciel à 20h précises, vous verrez de toute manière le lancer géant des lanternes célestes effectué à Mae Jo ! Et c’est là sans doute l’essentiel.

Rappelons enfin que cette fête est gratuite à Chiang Mai-même. Et concluons par une note réjouissante. Avec ou sans lâcher géant de lanternes, vivre le Loy Kratong / Yi Peng Festival ici à Chiang Mai reste une expérience inoubliable. La magie enveloppe la ville durant les trois jours de festivités, avec de nombreux lâchers de lanternes dans le ciel et de tout aussi nombreux dépôts de kratongs sur la rivière Ping; les temples sont plus qu’animés à ce moment-là. Et nous avons gardé le meilleur pour la fin : il y a d’autres lâchers géant de lanternes à Chiang Mai et alentour. On vous dit tout très bientôt.


Loy Kratong & Yi Peng Festival – Nos autres articles :


Source photographique : KKDay.com. Mise à jour le 15.11.2018

12GoAsia - Général 1

Publicités

Le Loy Kratong de Chiang Mai est-il payant, oui ou non ?

Répondons d’emblée, en le martelant : NON, la Fête des Lumières de Chiang Mai, le fameux Loy Kratong, probablement le plus beau festival thaïlandais, est GRATUITE. Vous n’aurez rien à débourser pour assister aux nombreuses manifestations qui s’y déroulent. Que ce soit le dépôt des kratongs – frêles embarcations végétales, parfois décorées de manière somptueuse, la grande parade des lanternes du Yi Peng ou celle des kratongs, hautes en couleur, les divers spectacles folkloriques, les cérémonies religieuses dans les temples, le feu d’artifice ou encore les nombreux lâchers de lanternes célestes qui illumineront le ciel de Chiang Mai. C’est là un programme qui magnifie votre séjour dans la Rose du Nord.

Mais alors, pourquoi y a-t-il un prix de vente affiché ?

Cela peut paraître paradoxal pour un festival gratuit, organisé par les autorités. En fait, si le festival en lui-même est gratuit, des organisateurs privés en profite pour proposer des activités payantes autour du Loy Kratong. C’est notamment le cas des restaurateurs qui organisent une soirée à thème, avec un menu spécial, un lâcher de lanterne céleste, le dépôt d’un kratong sur la rivière – parfois un atelier pour apprendre à les confectionner, voire un spectacle folklorique avec quelques danses du Lanna, du nom de l’ancien royaume de Thaïlande au riche passé culturel.

Et quid du lâcher géant de lanternes célestes ?

C’est là que le bât blesse ! La Fête des Lumières est très populaire en tant que telle. Ici à Chiang Mai, elle se confond avec une autre fête, le Yi Peng. Et c’est dans le cadre du Yi Peng que les lanternes célestes sont lâchées dans le ciel, ce qui donne lieu à un spectacle féérique il est vrai. Or, une organisation religieuse s’est récemment emparée de l’événement – le lâcher de lanternes célestes – et l’a transformé en un événement ma foi des plus spectaculaires et photogénique. On vous en reparle tantôt mais on tient à vous rassurer : il est bien inutile de se rendre à Mae Joe, lieu du rassemblement en question – facturé au prix fort – afin de profiter de la magie du Loy Kratong !

Le cœur de la fête se situe au pont Nawarat, qui enjambe la rivière Ping. C’est là que les familles thaïlandaises se rendent afin d’y déposer leur kratong. Et depuis là, il vous suffira de lever les yeux au ciel, un ciel illuminé par des milliers de lanternes célestes, la vôtre peut-être aussi 😉

Il faut encore savoir qu’il y a bien évidemment d’autres villes et villages alentours qui organisent le Loy Kratong. C’est par exemple le cas de Lamphun ou Doi Saket. Et certains prestataires ont créé des packages avec transport, repas, kratong et lanterne, le tout accompagné par un guide. C’est là prestation payante, obvie. Mais rien ne vous empêche d’y aller par vos propres moyens et là aussi la fête en tant que telle est gratuite !

Voilà, nous espérons qu’arrivé à la fin de cet article les choses seront claires en matière de prix : le Loy Kratong de Chiang Mai est bel et bien GRATUIT 😏 Bonne Fête à vous !

Crédit photographique (image à la une) : Flickr – John Shedrick

La Fête des Lumières 2017 à Chiang Mai, c’est quand ?

Quelle est la plus belle fête ici en Thaïlande ?

Deux fêtes se disputent le titre : la Fête des Lumières (ลอยกระทง, Loy Kratong en thaïlandais, que les anglo-saxons orthographient Loy Krathong) et le Nouvel An siamois, très arrosé d’eau (สงกรานต์, Songkran en langue thaïlandaise). Nous ne saurions trancher en faveur de l’une ou l’autre mais à Chiang Mai la ville se pare de ses plus beaux atours à l’occasion du Loy Kratong. L’ambiance y est féérique. Y contribuent les nombreuses manifestations organisées à cette occasion, souvent à caractère religieux. Il faut voir briller les yeux des Thaïlandais qui viennent en famille déposer leur radeau richement décoré – le kratong – sur la rivière Ping – loy signifiant flotter. Et la magie opère lorsque l’on lève les yeux au ciel et admire les milliers de lanternes lâchées la nuit durant. C’est la particularité du Loy Kratong de Chiang Mai.

Mais quand donc cette fête a-t-elle lieu ?
On sait qu’elle tombe généralement au mois de novembre. Précisément lors de la pleine lune du 12e mois du calendrier lunaire traditionnel thaïlandais.

Avant de vous dévoiler la date précise selon le calendrier grégorien qui vous est plus familier, sachez que les origines de cette célébration remontent à l’Inde brahmanique, dérivant de la fête hindoue de Divālī, la déesse du Gange. Les Thaïlandais l’ont adaptée par une tradition qui a débuté à Sukhothai au XIVe siècle et s’est répandue dans tout le royaume.

LoyKratongPhotoTAT

Crédit photographique : TAT

Cette année 2017 (ou 2560 selon le calendrier bouddhiste siamois), la pleine lune du 12e mois du calendrier lunaire traditionnel thaïlandais aura lieu dans la nuit du vendredi 3 novembre. Les festivités officielles se dérouleront ainsi du jeudi 2 au dimanche 5 novembre. Un week-end très festif donc que le premier week-end du mois de novembre ici à Chiang Mai. Ne manquez donc cette date pour rien au monde; vous en garderez un souvenir impérissable. L’on vous égrènera tous les détails ces prochaines semaines. Mais si les jours de votre séjour à Chiang Mai sont comptés, choisissez alors impérativement d’y venir les vendredi 3 et samedi 4 novembre.

Alors que l’origine de cette fête est clairement hindoue, ce n’est que récemment que les fameuses lanternes célestes font partie intégrantes du Loy Kratong ici à Chiang Mai. Celles-ci découlent du Yi Peng, fête originaire de Chine (mais avec de lointaines origines indiennes tout de même). Or, ces deux célébrations se sont peu à peu confondues de sorte qu’il est impossible aujourd’hui d’en faire la distinction. Retenez donc que les deux activités principales du Loy Kratong ici au nord sont le lâcher de petits radeaux sur l’eau et le lâcher de lanternes célestes dans le ciel. À cela s’ajoutent des feux d’artifice et des concours de beauté. Cet aspect festif avait été absent l’année dernière en raison du deuil qui a suivi la disparition de feu Sa Majesté Bhumibol le Grand (Rama IX), le précédent (et très vénéré) roi de Thaïlande. La période de deuil se termine cette année le 29 octobre, après la crémation du roi fixée au 26 octobre, déclaré jour férié en Thaïlande.

Dernière précision, que nous développerons ultérieurement : le lâcher gigantesque de lanternes célestes, qui donne lieu à de magnifiques photos, se déroulera lui aussi le 3 novembre cette année 2017. Il a lieu au nord de la ville, à Mae Joe. C’est un événement privé organisé par une secte bouddhiste, le Dhammakaya. Et c’est une somme de plus de THB 5’000.- que vous devrez débourser pour y participer (une participation que nous déconseillons).

Agendez donc votre venue dans la Rose du Nord au début du mois de novembre qui approche à grands pas…

LoyKratongPhotoKKDayShutterstock

Crédit photographique : KKDay.com/Shutterstock

 

Derniers articles »