Festival des Ombrelles à Chiang Mai

Avec le Festival des Fleurs, le Songkran (Nouvel An thaïlandais) ou encore le Loy Kratong (la fameuse Fête des Lumières), le Festival des Ombrelles est sans aucun doute l’un des événements-phares à vivre ici dans la Rose du Nord ! La fabrication des ombrelles avec un papier caractéristique – appelé saa et tiré du mûrier – est une spécialité du Lanna, du nom de l’ancien royaume du Nord. Le festival se déroule 3 jours durant à Borsang (ou Bosang, บ่อสร้าง), à une dizaine de kilomètre à l’est de Chiang Mai, route 1006 en direction de Sankampaeng. Cette année 2018, il aura lieu du vendredi 19 au dimanche 21 janvier 😃

UmbrellaFestival2018CoverFB2
Les rues se parent alors d’ombrelles et de lanternes – autre spécialité de la région – vous offrant une explosion de couleurs. Le village s’anime vous offrant de visite les ateliers, vous proposant des produits artisanaux, un marché vous permettant de goûter à la cuisine du Nord, une animation locale (musique et danses traditionnelles), de même qu’un cortège de demoiselles aux ombrelles en vélo et une parade de chars fleuris. Sans oublier bien sûr l’élection de Miss Ombrelle.

Le programme complet

UmbrellaFestival2018LogoOn vous livre ci-dessous le programme complet du festival 2018, non sans l’accompagner de nos judicieux conseils. Bien qu’ouvert dès 9h, la matinée est plutôt calme à Borsang. En vous y rendant dès 13h, vous y verrez deux défilés de Miss en vélo, dont l’un en habit traditionnel, quel que soit le jour de votre visite (vendredi, samedi et dimanche), un spectacle au charme suranné. Le marché, lui, s’ouvre à 15h. Les deux soirées les plus intéressantes sont la première, le vendredi dès 19h, avec la cérémonie officielle et son magnifique spectacle culturel. Et la dernière, très animée, avec l’élection de Miss Ombrelle 2018, le dimanche dès 18h.
Umbrella Festival 2018 - Programme CMDCDL.jpg

Une collaboration Indonésienne

UmbrellaFestival2018LogoPayungIndonesiaDans le cadre de l’intensification des relations culturelles des pays de l’ASEAN, le Festival des Ombrelles de Borsang collabore depuis peu avec son homologue indonésien, le Festival Payung, qui est le festival de l’ombrelle indonésienne et dont la dernière édition a eu lieu en septembre 2017 à Surakarta.

Ainsi, l’artiste indonésienne Nova Burdo-Marseline se produira ici à Borsang (vendredi soir). Occasion de découvrir également les créations vestimentaires de la designer de mode Dian Oerip. Un collaboration fructueuse dont on se réjouit de voir le résultat sur place.UmbrellaFestival2018PhotoIndonesiaMontage Le Festival Payung 2017 sur Facebook, sur le web (site plus disponible) et sur Twitter (@FestivalPayung). L’édition 2018 aura lieu en août à Solo (Jawa Tengah).


Et les ombrelles attirent les Miss

Borsang est une destination que ne manquent jamais de visiter les candidates aux divers concours de beauté dont la Thaïlande regorge. Ainsi de Miss Chiang Mai bien sûr, mais également des concours nationaux comme Miss Grand ou encore Miss Universe Thailand. Et il faut bien avouer qu’une miss sous une ombrelle gagne en élégance.

UmbrellaFestival2018PhotoMissMontage

© Facebook

<br

tival est donc l’occasion rêvée d’élire la plus belle des filles de la région qui ambitionnent de ravir le titre de Miss Ombrelle. Le concours en question aura lieu dimanche 21 janvier 2018, dès 18h. On s’est laissé dire qu’une Miss sera de la partie lors du défilé du vendredi soir. On vous révèle qui ci-après…

UmbrellaFestival2018PhotoMiss2

© Facebook

Visite du Festival – La journée idéale

UmbrellaFestival2018PhotoMisshiangMai

Miss Chiang Mai 2018 © Facebook

<br

ait exagéré de se rendre à Borsang et d’y rester toute la journée jusqu’au soir. Suivez donc nos conseils pour agrémenter votre visite. Rappelons ici les moments-phares du festival, à ne pas manquer donc :

  • La cérémonie d’ouverture avec son spectacle folklorique et le défilé de chars fleuris (vendredi 19 dès 19h).
  • Les défilés des Miss en vélo (les trois jours, vendredi, samedi et dimanche, à 10h, 11h, 13h et 14h (suivez-les par paire, soit 10h et 11h ou alors 13h et 14h).
  • L’élection de Miss Ombrelle 2018 (samedi 21 dès 18h) où a lieu également un spectacle folklorique avec danses traditionnelles.

Nous nous sommes laissés dire que Miss Chiang Mai 2018 sera présente lors du défilé de chars fleuris vendredi soir… N’est-elle pas ravissant devant son ombrelle, rouge comme la couleur de la passion ?

UmbrellaFestival2018PhotoShow1

Show culturel © Facebook

<br

te du temps, passez-le à visiter les divers ateliers d’ombrelles et autre artisanat (en remontant la route principale, et ce ne sont pas les seuls, ne citons ici que Sunisa), de même que le marché avec sa nourriture locale (la route devient piétonne dès 15h). La décoration de toute la rue vous ravira. Et profitez de visiter les attractions alentour :

  • Le Dhara Dhevi, qui est un des hôtels les plus luxueux de la région. Y ont été réinstallés là d’anciennes maisons, pavillons et autres palais provenant du Lanna (Thaïlande, Myanmar et Laos). Il se visite sans autres jusqu’à la réception et cela vous suffira pour prendre conscience de la splendeur de cet ancien royaume. Les gourmands se délecteront avec un arrêt à la boulangerie, installée dans un ancien marché (kad), sur votre droite à l’entrée.<br
    e web, page Facebook et emplacement.
  • Une manufacture de celadon où vous pourrez y découvrir la fabrication de nombreux objets – vases, vaisselles… – utilisant cette matière, la céramique à la couleur vert pâle typique, en vous introduisant dans les ateliers où la finesse d’exécution est reine. Notre préférence va au plus petit d’entre eux, le premier cité (qui se trouve bien opportunément avant le village de Borsang : Baan Celadon, Siam Celadon ou encore Chiang Mai Celadon à Doi Saket.
  • La soie est également à l’honneur dans cette région et les manufactures y son nombreuses. Ne citons que Jolie Femme, Thai Silk Village , Sankamphaeng Silk ou encore Shinawatra.
  • Et puisque vous êtes venu pour les ombrelles, visiter également un atelier artisanal de papier saa, un papier tiré du mûrier, utilisé entre autres pour la création des ombrelles. Il y en a plusieurs; on ne vous parle ici que d’U.M. Thai.
  • Les amateurs d’art contemporain ne manqueront pour rien au monde la visite du MAIIAM, musée d’art contemporain de classe mondiale, sis à Sankamphaeng un peu plus à l’est. Site web, page Facebook et emplacement.
  • Restaurants. Et les gourmets se régaleront chez Meena (qui ferme à 17h), une adresse méconnue qui vous permettra de régaler et vos yeux (vous mangez sous d’anciennes maisons typiques en bois) et vos papilles. Ou bien chez Huen Jai Yong, considéré comme un des meilleurs restaurant qui sert une cuisine nord-thaïlandaise (cet article en anglais vous en donne un aperçu).. On vous parle ici de cuisine thaïlandaise authentique. Dommage qu’une perle culinaire, le Nasi Jumpru, ait fermé ses portes.
  • Votre pause-café pourra se prendre à Borsang-même (plusieurs cafés sont installés sur l’artère principale) ou mieux, au Rice Life, histoire de profiter de belles rizières (avouons cependant que la période actuelle ne s’y prête guère).
  • Si d’aventure Borsang ne devait pas avoir assouvi votre soif d’achat de souvenirs, rendez-vous alors à l’OTOP Center : vous  y trouverez moult articles artisanaux de la région à des prix corrects.
  • Un marché. Celles et ceux qui voudront se rendre au festival le samedi, le moins intéressant des trois jours, pourront alors profiter en matinée du petit mais charmant marché Cham Cha dont on vous a déjà parlé.

Comment s’y rendre ?

UmbrellaFestivalSpark1InstagramLe festival se déroule donc 3 jours durant à Borsang (ou Bosang, บ่อสร้าง), à une dizaine de kilomètre à l’est de Chiang Mai, route 1006 en direction de Sankampaeng. L’idéal est d’y aller pas ses propres moyens (en scooter ou en voiture louée). Vous vous rendrez alors compte d’une particularité propre à cette route, unique dans la région : les panneaux routiers comportent une écriture supplémentaire, en plus du thaïlandais et de l’anglais : l’ancienne écriture du Lanna, que seuls les érudits savent encore déchiffrer !
A défaut, et si vous ne désirez point privatiser un minibus local – les fameux song thaew – vous pourrez prendre un tel minibus. De couleur blanche, il vous attend près du marché Warorot, au bord de la rivière Ping (ici très précisément). Il ne vous en coûtera que THB 15.- l’aller. Seul écueil à surmonter : l’heure du retour. Mais nous ne doutons pas que la gentillesse des habitants viendra à bout de toute difficulté à revenir à Chiang Mai, la capitale provinciale (et sans doute capitale culturelle du royaume).

Le peuple des ombrelles

L’ombrelle est le fruit d’une ancienne tradition artisanale. L’Office du Tourisme thaïlandais nous présente les artisans de Bor Sang :Protection contre le soleil et la pluie, les ombrelles ont aussi un rôle culturel. Très utilisées en Thaïlande, elles sont notamment un symbole important de la royauté : les monarques thaïlandais sont assis sur des trônes abrités par neuf niveaux d’ombrelles représentant les huit points cardinaux de la boussole et le fardeau du pouvoir. Dans le bouddhisme, l’ombrelle ou parapluie représente la protection contre la souffrance et le mal. L’histoire raconte que les célèbres ombrelles de Thaïlande ont été rapportées de Birmanie (Myanmar) par un moine nommé Phra Intha. Elles étaient confectionnées avec de l’écorce de mûrier (sa) et huilées pour garder les gens au sec mais aussi au frais. Impressionné, le moine en ramena quelques unes chez lui, au village Bor Sang à Chiang Mai et entreprit d’en enseigner la fabrication. Par la suite, le talent des artisans thaï les para de fioritures artistiques originales.
B
demeure encore aujourd’hui le centre de production des ombrelles faites à la main. Elles sont fabriquées dans une grande variété de tailles, ainsi que de superbes éventails brillamment colorés et des lanternes magnifiques.
L
sans du village ont créé une coopérative en 1941 : le « Bor Sang Umbrella Making Cooperative Ltd. » se dédie au maintien des traditions et de l’artisanat. On peut se promener dans les différents ateliers et assister àchaque étape de la fabrication des ombrelles : préparation du bambou pour la poignée et les baleines, ajout du papier de sa (mûrier), laquage pour imperméabiliser, peinture de décoration et séchage.
O
e le talent des artistes peintres qui habillent de dessins et de couleurs ombrelles et éventails. Quelques minutes leur suffisent pour réaliser de très beaux motifs colorés généralement représentatifs de la Thaïlande comme des éléphants, des rizières ou des couchers de soleil.
S
avez un sac, des chaussures ou encore un vêtement que vous souhaitez relooker, ces sympathiques artisans vous proposent également de les peindre.
S
e, vous pouvez bien sûr acquérir ombrelles, éventails et lanternes, des plus petites tailles à emporter aux plus grandes qui vous seront expédiées à votre domicile.
L
elles si importantes pour l’économie locale, sont célébrées chaque année lors d’un festival de trois jours au mois de Janvier. A l’occasion du « Bor Sang Umbrella and Sankampaeng Handicraft Festival” les rues sont illuminées de lanternes et décorées des ombrelles sa les plus colorées.
L
e artisanal de Bor Sang est ouvert de 08h30 à 17h00 chaque jour.
La coopérative dont il est question est l’Umbrella Making Centre, autour duquel est organisé le festival. Un centre artisanal que vous retrouverez sur le web, sur Facebook et en réalité.

UmbrellaFestivalCoverFB2
L’érudit Jean de la Mainate, animateur du blog Merveilleuse Chiang Mai, une source inépuisable d’informations sur la Rose du Nord, est bien entendu déjà passé par le village de Bor Sang. Lisez donc son article.
Vous trouverez d’autres informations (la plupart en langue thaïlandaise) sur la page Facebook officielle du festival, sur celle de la Municipalité de Tonpao ou encore celle de la Municipalité de Sankampaeng. Il y a aussi le hashtag เทศกาลร่มบ่อสร้าง pour se plonger dans l’ambiance virtuelle de l’événement. Et enfin Events Weekly qui nous offre un florilège de photos (tirées de l’édition de l’année 2017). Mais plus que les pages internet, on vous invite à vous rendre sur le lieu-même du festival afin d’y rencontrer l’âme du Lanna et ses habitants, fort attachants… sans parler de la joliesse de Miss Ombrelle 😏
UmbrellaFestivalCoverFB3
 On vous livre pour terminer un document historique de l’INA sur Chiang Mai. Où les réalisateurs découvraient la Rose du Nord en 1960, Au Pays des Ombrelles.

UmbrellaFestival2018CoverMontage

Alors, dites-nous, êtes-vous convaincu par la beauté que véhiculent les ombrelles ?

 

Publicités