Triangle d’Or. Dormir à la belle étoile sous une bulle, entouré d’éléphants

C’est l’offre idyllique que vous propose l’hôtel Anantara Golden Triangle, sous la voûte céleste de Chiang Rai. Un séjour mémorable mais qui a un prix. Sera-ce l’une de vos destinations de rêve à intégrer à votre prochain voyage au royaume de Thaïlande ? On vous parle aujourd’hui de ce projet unique mais aussi d’autres attractions dans le sulfureux Triangle d’Or et à Chiang Rai, chef-lieu de cette province septentrionale du royaume de Thaïlande. En vous dévoilant d’autres sites où vous pourrez dormir dans une bulle transparente !

Les hébergements de style maison-bulle ont un succès grandissant de par le monde. Ils permettent d’être au plus proche de la nature. En Thaïlande cependant, peut d’endroits offrent un tel hébergement. Peut-être la chaleur freine-t-elle leur développement. Car ici, le soleil tapant fort, difficile de vous proposer une maison-bulle sans climatisation en journée. Et les Thaïlandais eux-mêmes – qui fuient le soleil – privilégient des espaces où l’on ne peut les voir…

Cet hébergement atypique attirera les touristes en quête d’une nuit insolite ou d’un week-end glamour. La bulle transparente vous offre tout le confort d’une chambre d’hôtel. Un nid douillet d’où vous pourrez admirer tant le coucher que le lever du soleil, vous endormir sous la voie lactée et vous réveiller avec Dame Nature. À la fois design, confortables et écologiques, ces bulles aux formes arrondies offrent un moment magique avec pour compagnie le ciel étoilé. Et dans ce cas précis, la vue sur de majestueux pachydermes, en plus de celle sur trois pays distincts ! Une expérience champêtre et poétique unique.

Publicités

Jungle Bubbles

Précisons-le d’emblée, cet hébergement original ne peut être réservé de manière indépendante mais constitue une activité optionnelle proposée aux clients du resort. Et c’est là une première mondiale : l’Anantara Golden Triangle offre à ses clients une occasion unique de passer la nuit avec de majestueux éléphants asiatiques, dans leur habitat naturel, grâce à ces bulles transparentes.

Au cœur de la jungle, deux bulles luxueuses sont perchées sur des terrasses surélevées en bois, offrant une vue directe sur les éléphants, ainsi qu’une observation nocturne des étoiles. Conçues sur mesure par l’entreprise espagnole Eye in the sky, elles sont fabriquées avec un tissu en polyester de haute technologie. Les heureux hôtes vivront forcément une expérience immersive proche de la nature. Un espace de 22 m² entièrement climatisé : une chambre avec un grand lit et un coin salon sous un toit transparent, avec une petite salle de bain incluant une douche (précisons que cette dernière est fermée et non transparente). Une touche intime avec des peignoirs et des pantoufles, des draps de lit d’un blanc éclatant, des oreillers (tant ordinaires qu’en plumes), ainsi que des équipements sanitaires tels que sèche-cheveux, meuble-lavabo et un miroir de maquillage rappellent que nous sommes dans un confortable resort de luxe.

De quoi observer les pachydermes au plus près, le parc où paissent trois éléphants étant attenant. Qui sait s’ils viendront vous titiller de leur trompe… Et durant la nuit, la carte du ciel vous étant offerte, l’observation du firmament vous occupera 😏

Les clients de l’Anantara Golden Triangle Elephant Camp & Resort peuvent profiter de cette expérience unique, appelée Jungle Bubble, en tant qu’activité optionnelle de leur séjour à l’hôtel. Ils passeront ainsi la nuit, du crépuscule à l’aube, en rentrant à l’hôtel en matinée. Cet hébergement a un prix non négligeable mais les clients de la chaîne hôtelière Anantara ne sont pas forcément regardant à la dépense… Ainsi et si vous en avez les moyens, dormir une nuit dans une Jungle Bubble de l’hôtel Anantara sera gage d’un séjour original et bucolique. Il va sans dire que toute lune de miel intégrant cette option augure d’un bel amour… Un véritable rêve éveillé ne laissant aucun hôte indifférent; CNN a d’ailleurs consacré un reportage au Jungle Bubble (on ne saura jamais ce qu’en pensent les éléphants…).

Signalons encore que cette réalisation fait partie des finalistes des HD Awards, une récompense du magazine américain Hospitality Design qui sera décernée le 20 octobre prochain. Ce prix permet d’honorer, de célébrer et de reconnaître l’extraordinaire travail des personnes œuvrant dans le domaine de l’hospitalité. 730 projets concourent cette année dans diverses catégories !

L’Anantara Golden Triangle Elephant Camp & Resort

Au sommet d’une montagne, l’Anantara Golden Triangle Elephant Camp & Resort plonge ses hôtes dans une expérience unique au milieu d’une nature sauvage où la rivière Ruak se jette dans le Mékong, fleuve majestueux. Cet endroit isolé est idéalement situé au confluent de la Thaïlande, du Laos et du Myanmar (la Birmanie), de quoi profiter de la vue imprenable sur les trois pays. S’étendant sur 65 hectares de jungle, le complexe hôtelier est assez grand pour y faire paître 22 éléphants dans un cadre naturel le plus étonnant qui soit.

Un resort de luxe, avec 61 chambres et suites parfaitement intégrées dans un environnement naturel. Une adresse romantique fort appréciée des couples. Le petit-déjeuner buffet international est servi au Sala Mae Nam et des plats italiens peuvent être dégustés au Baan Dahlia. Il vous sera possible de prendre vos repas dans l’intimité de votre chambre. Précisons qu’il y a une magnifique piscine avec vue sur le Mékong. L’Anantara Golden Triangle Elephant Camp & Resort est situé à 1 heure de route de l’aéroport international de Chiang Rai.

Les chambres spacieuses de l’établissement présentent une décoration thaïlandaise moderne. Trois types d’hébergement vous sont proposés :

  • Deluxe Three Country View Room, dès THB 23’944.-/nuit (une chambre de 32 m² avec un balcon et sa jolie vue, pouvant héberger 3 adultes ou 2 adultes avec 1 enfant);
  • Three Country View Suite, dès THB 34’654.-/nuit (64 m² comprenant un vaste espace de vie et un grand balcon et sa jolie vue, pour 3 adultes avec 1 enfant);
  • Three Country View Family Suite, dès THB 45’747.-/nuit (une suite de 96 m² pour 6 adultes).

Vous trouverez cependant des offres meilleur marché sur Booking.com (avec les meilleurs prix du moment), un site qui lui attribue la note de 8,5 correspond à la mention « Très bien ». Ainsi, une réservation au 1er juillet 2020 vous permettait d’obtenir

  • la chambre double à seulement THB 15’890.-/nuit1 (env. € 450.-);
  • la suite pour 2 personnes à seulement THB 16’243/nuit1 (env. € 460.-);
  • la suite familiale pour 4 personnes à seulement THB 25’306.-/nuit1 (env. € 715.-).

Cliquez ici pour profiter de ces offres Booking.com. Avec la crise due à la pandémie du Covid-19, mieux vaut contrôler régulièrement les offres et ne pas se baser sur les prix officiels car l’établissement n’a rouvert que le 1er juillet 2020, après plusieurs mois de fermeture, comme bon nombre d’hôtels en Thaïlande.

À ce prix-là et avant de vous décider, l’on peut comprendre que vous désiriez connaître l’avis d’hôtes y ayant séjourné et par là bénéficié des services de l’Anantara Golden Triangle. Vous ne risquez cependant pas d’être déçu puisque cet établissement de luxe obtient la note maximale de 5, se basant sur plus de 1 200 avis ! Lisez donc les commentaires qu’a recueillis TripAdvisor au sujet de cet hôtel apprécié, un établissement qui bénéficie de l’Attestation d’Excellence TripAdvisor. C’est le meilleur hôtel du coin, surpassé seulement par le Four Seasons Tented Camp Golden Triangle, no 1 à Chiang Saen (il faudra cependant y mettre THB 80’000.- et plus pour y dormir une seule nuit !). L’excellent Viang Yonok Hotel, bien plus abordable (dès THB 1’600.- seulement), complète le trio.

Avis TripAdvisor sur l’Anantara Golden Triangle Elephant Camp & Resort

L’Anantara Golden Triangle est mondialement connu pour son camp d’éléphants. En collaboration avec la Fondation du Triangle d’Or pour les Éléphants d’Asie, les hôtes du resort sont aux premières loges pour admirer ces magnifiques mammifères. Ici, les éléphants ne sont pas forcés à s’adonner à des activités qui ne leur plaisent pas, choyés qu’ils sont par leurs cornacs.

L’Anantara Resort du Triangle d’Or vous servira le café Black Ivory. Produit localement par l’entreprise Black Ivory Coffee, il s’agit de graines de café Arabica consommées par les éléphants et collectées dans leurs excréments. Les enzymes digestives des éléphants, qui décomposent les protéines du café, influencent le goût de ce breuvage.

ASPECT PRATIQUE – Comment réserver votre Jungle Bubble ?

On vous l’a déjà indiqué plus haut, impossible de réserver une Jungle Bubble de manière indépendante. Vous devrez forcément réserver une chambre d’hôtel deux nuits minimum et ajouter l’option Jungle Bubble en prenant contact au préalable avec l’hôtel (Email).

Le prix officiel est de THB 17’700.-1 (approximativement € 500.-) mais une offre à « seulement » THB 12’000.-1 est proposée jusqu’au 31 juillet 2020 (environ € 340.-). Nul doute qu’avec la crise liée à la pandémie du Covid-19 vous devriez pouvoir négocier un prix pour cette activité optionnelle… C’est là le tarif par nuit pour deux personnes. Un prix comprenant un délicieux panier repas, un mini-bar bien garni, un service de restauration en chambre 24 heures sur 24 et un service de préparation de thé et de café.

Jungle Bubble n’est pas la seule activité proposée par l’Anantara du Triangle d’Or, loin s’en faut. Pour un forfait de THB 5’000.- par personne, vous aurez droit à trois activités à choisir parmi celles-ci :

  • une balade en compagnie des éléphants où vous en apprendrez plus sur eux;
  • une cure thermale, une séance de yoga privé ou un cours Pilates;
  • un circuit en side-car Royal Enfield Classic 500;
  • une visite d’une plantation de riz;
  • une promenade en bateau sur le Mékong;
  • un cours de boxe thaïlandaise, la fameuse muay thai:
  • un cours de cuisine thaïlandaise;

De quoi enrichir votre séjour. Il est précisé que les enfants peuvent participer à des activités sous la supervision d’un personnel qualifié tandis que les parents profitent d’autres excursions.

LIAISONS AÉRIENNES. Notez encore qu’il existe une liaison aérienne directe entre Bangkok et l’aéroport de Chiang Rai (CEI), au nord de la ville; plusieurs compagnies assurent cet itinéraire quotidiennement (comptez 1h30 de vol). Thai Smile et Thai Vietjet depuis l’aéroport Suvarnabhumi (BKK) et Thai Air Asia, Nok Air et Thai Lion Air depuis l’aéroport Don Muang (DMK). C’est dire que vous avez le choix. La compagnie low cost Thai Vietjet assure même une liaison directe depuis Phuket (HKT); Nok Air en fait de même depuis la ville d’Udon Thani (UTH). Sans parler d’autres liaisons directes assurées depuis quelques villes chinoises.

Depuis Chiang Mai, Chiang Rai se rejoint aisément en bus.

✈️ Grâce à 12GoAsia, visualisez toutes les liaisons aériennes pour rejoindre Chiang Rai depuis Bangkok en cliquant ici !


Quid des éléphants sur place ?

La Fondation du Triangle d’Or pour les Éléphants d’Asie (GTAEF) est une organisation thaïlandaise à but non lucratif, créée en 2005, en étroite collaboration avec le groupe Minor, propriétaire de l’Anantara et son principal soutien financier. La GTAEF croit fermement que, dans un monde idéal, les éléphants devraient n’être que sauvages. Ce n’est malheureusement pas le cas. Aussi, la fondation vient en aide aux éléphants captifs en améliorant leur vie et leur bien-être quotidiens, tout en participant à des programmes de conservation et de protection des éléphants sauvages pour assurer la survie des troupeaux sauvages.

Voici résumés les objectifs de la fondation GTAEF :

  • Aider les éléphants qui ne peuvent pas s’entretenir eux-mêmes et ceux qui se trouvent, par suite d’abus ou de circonstances, incapables de fournir et de maintenir un revenu pour eux-mêmes, leurs cornacs et leur familles.
  • Grâce à son camp, la fondation veut montrer qu’il est possible pour les éléphants et les cornacs de gagner leur vie tout en maintenant des normes de soins de niveau élevé et en évitant de recourir à des travaux dangereux ou dégradants comme la mendicité dans les rues, l’exploitation forestière illégale ou les spectacles d’éléphants inappropriés.
  • Fournir un environnement contrôlable et sûr pour que les chercheurs et les vétérinaires puissent mener des recherches éthiques et non invasives sur les éléphants d’Asie, leur comportement et leur intelligence, dans le but d’apprendre à mieux les soigner en captivité et à les protéger dans la nature.
  • Travailler avec des mouvements écologistes pour protéger les pachydermes qui vivent encore à l’état sauvage en Thaïlande et développer des projets qui leur permettent de vivre confortablement dans les forêts. La fondation travaille également avec les communautés humaines entourant le territoire des éléphants afin de minimiser les conflits entre l’homme et l’animal.

Cette fondation se refuse à acheter des éléphants car ceci impacte négativement leur conservation et leur bien-être (alimentant leur capture dans la nature). Vous en apprendrez bien plus en consultant leurs explications (en anglais). Quoi qu’il en soit, s’en donnant les moyens, c’est là une fondation (parmi quelques autres) qui contribue au bien-être animal protégeant des éléphants qui en ont bien besoin.

The Golden Triangle Asian Elephant Foundation (GTAEF) – #HelpUsHelpElephants
En savoir plus sur les activités de cette Fondation du Triangle d’Or pour les Éléphants d’Asie sur leur site web, leur page Facebook, leur compte Twitter ou encore sur Instagram.


Autres attractions alentour

Les montagnes de la province de Chiang Rai accueillent beaucoup de minorités ethniques. C’est notamment là que résident le plus de Akha (en thaï : อ่าข่า), minorité d’origine tibéto-birmane. Si vous avez l’occasion de visiter la région à fin août/début septembre, ne manquez alors pas le Festival Akha de la Balançoire, un rite de fertilité qui permet aux jeunes filles de se mettre en avant. Ce sera une belle occasion d’aller à leur rencontre.

Musée Hall of Opium

Vous le verrez forcément puisqu’il se trouve pratiquement en face de votre hôtel, le Hall of Opium est le plus beau musée qu’il nous ait été donné de visiter en Thaïlande. Créé par la fondation royale Mae Fah Luang, très active à Chiang Rai, sous l’impulsion de S.A.R. la princesse mère – c’était donc la mère de S.M. feu Bhumibol le Grand – il a pour vocation de réduire la demande de drogues à travers l’éducation.

Le Triangle d’Or – la zone frontalière entre la Thaïlande, le Laos et le Myanmar – est la région qui naguère était tristement célèbre pour ses champs de pavot, ses trafiquants de drogue et ses seigneurs de guerre de l’opium. Entre les années 1960 et le début des années 1990, le Triangle d’Or a fourni la majeure partie de l’héroïne mondiale.

Bien que destiné aux personnes de tous âges et de toutes nationalités, le Hall de l’Opium est donc un musée interactif qui accueille également son public-cible, des adolescents et des jeunes adultes, eux qui sont les plus susceptibles d’être attirés par les drogues illégales, afin de leur montrer comment la dépendance à l’opium est devenue un problème mondial et comment l’abus de drogues affecte les individus, leurs familles, leurs quartiers et même leur pays. Le musée a été conçu pour y passer un moment amusant, captivant et divertissant, tout en fournissant des informations ludo-éducatives. Couvrant une surface de 5 600 m², le musée est le fruit de près de 10 ans de recherche. Ses visiteurs y découvrent l’histoire de l’opium, vieille de 5 000 ans : comment cette drogue a servi à traiter des maladies, comment son utilisation s’est répandue dans le monde, comment l’expansion impérialiste a utilisé l’opium pour la colonisation et le contrôle économique de la Chine, et comment elle a fini par dominer dans le Triangle d’or ainsi que dans d’autres parties du monde, comme l’Afghanistan. Les visiteurs sont également informés des problèmes actuels de dépendance que crée l’opium et d’autres drogues illégales, des efforts déployés pour contrôler les drogues et des conséquences de l’abus de drogues et de la dépendance qu’elles causent. D’intéressantes expositions temporaires y sont également organisées. Le très grand parc est fort agréable.

Musée Hall of Opium (หอฝิ่นอุทยานสามเหลี่ยมทองคำ)
Site web et emplacement (pas de page Facebook à notre connaissance; quant aux avis TripAdvisor, ils ne sont manifestement pas pertinents, les visiteurs confondant ce musée avec le petit musée sis à Sop Ruak, voir ci-dessous).
Ouvert du mardi au dimanche, de 8h30 à 16h (c’est donc fermé le lundi). Le prix est de THB 200.- (THB 150.- pour les visiteurs thaïlandais); les enfants en dessous de 12 ans entrent gratuitement.
L’on peut également rejoindre le site en transports en commun : songthaew (taxi collectif) depuis Mae Sai (แม่สาย, 1h) ou vieux bus jaune depuis la gare routière au cœur de Chiang Rai (สถานีขนส่งผู้โดยสารจังหวัดเชียงราย 1 (ท่ารถเก่า), entre 1h30 et 2h30 de route). Depuis l’Anantara Resort, il ne vous faudra que 10 minutes de marche pour rejoindre le musée.

ATTENTION : il y a un second musée dans la région, entièrement dédié à l’opium ! Il s’agit de la Maison 212 de l’Opium, sise à Sop Ruak, le bourg au bord du Mékong. C’est souvent là que certains tour-opérateurs vous emmènent car plus facile d’accès et plus près du port. Nous ne saurions que trop vous recommander la visite du Hall of Opium (sans forcément exclure celle de ce musée d’une envergure bien moindre).
212 House of Opium (พิพิธภัณฑ์บ้านฝิ่น)
Site web (plutôt bien réalisé), page Facebook et emplacement (les avis TripAdvisor ne sont manifestement pas pertinents, les visiteurs confondant ce musée avec son grand frère, le Hall of Opium, voir ci-dessus). La Maison 212 de l’Opium est ouverte tous les jours de 7h à 18h et son prix d’entrée n’est que de THB 50.-.

Site historique de Chiang Saen

Chiang Saen n’égale ni Ayutthaya ni Sukhothai mais il reste un site historiquement important. Dans la mesure où il n’est qu’à 12 km de l’Anantara Resort, il serait dommage de ne pas prévoir une visite. Difficile de croire que ce bourg paisible au bord du Mékong était jadis capitale du royaume du Lanna, dotée de 140 temples bouddhistes ! C’est là qu’est né le premier grand roi des chefferies du nord (le Lanna), Mengrai, fondateur de la ville de Chiang Mai.

De nos jours, il ne reste que  quelques chedi en ruine, et seuls ses remparts, restaurés, témoignent un peu de son ancienne puissance. Les trois visites conseillées sont

  • le Wat Pa Sak (วัดป่าสัก), principal site historique, à l’ouest du bourg, et son fameux chedi du XIIIe siècle, jadis entouré de 300 arbres de teck (d’où son nom, ป่า (pa) signifiant bois et สัก (sak) le teck);
  • érigés sur une colline, le Wat Phra That Chom Kitty (วัดพระธาตุจอมกิตติ), détenteur de trois reliques du Bouddha en son chedi, et le Wat Chom Chaeng (วัดจอมแจ้ง) voisin, qui offre une belle vue depuis sa terrasse;
  • de même que le musée national de Chiang Saen (พิพิธภัณฑสถานแห่งชาติเชียงแสน).

Site historique de Chiang Saen et son musée national (พิพิธภัณฑสถานแห่งชาติเชียงแสน)
Site web (qui vous propose une visite virtuelle), avis TripAdvisor et emplacement (pas de page Facebook à notre connaissance).
Le site est ouvert du mercredi au dimanche, de 9h à 16h (c’est donc fermé les lundis et mardis). L’entrée vous coûtera THB 100.- (et seulement THB 10.- ou 20.- pour les visiteurs thaïlandais); nous ne connaissons pas la limite d’âge pour que les enfants entrent gratuitement.

Parc du Triangle d’Or. En vous rendant sur ce site historique (ou en rejoignant l’Anantara Resort depuis l’aéroport de Chiang Rai), vous passerez forcément au Phra Phuttha Nawalantue, appelé plus communément le Parc du Triangle d’Or (Golden Triangle Park en anglais, สามเหลี่ยมทองคำ en thaï), dans la localité de Sop Ruak (สบรวก). L’arrêt est presque obligatoire (et gratuit) : c’est là que médite un Bouddha géant, au bord du Mékong. Avis TripAdvisor et emplacement. Notez que la vue sera plus belle encore en grimpant sur la colline à l’arrière où a été érigé le Wat Pra That Pukhao (พระธาตุดอยปู่เข้า, พระธาตุดอยภูเข้า).

Mais encore

Impossible ici de dresser une liste exhaustive des attractions de la province de Chiang Rai mais, c’est promis, nous nous y attellerons bientôt. En attendant, si vous vous rendez dans la région du Triangle d’Or, il vous faudra alors visiter ces quelques attractions incontournables :

  • Le Temple Blanc, qui s’appelle Wat Rong Khun (วัดร่องขุ่น), est l’attraction touristique no 1 de la province; c’est elle qui attire le plus de monde. Nous vous avons déjà présenté la magnificence de ce temple bouddhiste dans notre article La splendeur du Temple Blanc.
  • Le Bandam Museum (พิพิธภัณฑ์บ้านดำ), plus connu comme la Maison Noire, est l’autre grande attraction à ne pas manquer, située non loin de l’aéroport. Le site, bucolique, vous permet de découvrir les œuvres du premier grand artiste thaïlandais connu internationalement, feu Thawan Duchanee. L’entrée, qui était naguère gratuite, est devenue payante (THB 80.-/personne). C’est ouvert tous les jours de 9h à 17h (il y a généralement une pause à midi). Site web, page Facebook, avis TripAdvisor et emplacement.
  • Les plantations de thé Choui Fong (ไร่ชา ฉุยฟง), nichées dans les collines au nord de la ville, vous permettront de vous reposer, bénéficiant d’une vue superbe, en sirotant un thé (en 2009, leur thé Oolong a obtenu la médaille d’or du meilleur thé, décernée par l’organisation Green Tea Japan). Site web, page Facebook, avis TripAdvisor et emplacement. À moins que vous ne préfériez vous rendre dans la mecque du thé en Thaïlande, le village montagneux de Mae Salong, appelé Santikhiri (หมู่บ้านสันติคีรี), à 1h30 de route de Chiang Rai.
  • Le parc Singha vaut le détour avec ses nombreuses cultures tirées au cordeau. C’est là que s’y déroule la Ballon Fiesta, festival des montgolfières, à mi-février. On vous en parle en détail dans cet article.
  • Et enfin le projet Doi Tung dans son ensemble, avec le parc et la villa royale sur la montagne, le tout créé sous l’égide de la Fondation Mae Fah Luang, instigatrice du Hall of Opium (voir ci-dessus). Un site animé dont on vous parle régulièrement sur notre page Facebook.
  • Sans oublier la ville même de Chiang Rai et son marché de nuit très animé.

NOS ARTICLES SUR CHIANG RAI, LA PETITE SŒUR DE CHIANG MAI :

▶︎ Comment rejoindre Chiang Rai depuis Chiang Mai
▶︎ La splendeur du Temple Blanc (magnifiée par un festival nocturne)
▶︎ Balloon Fiesta au Parc Singha – Le Festival des Montgolfières
▶︎ Festivités du Songkran au nord de la Thaïlande (où l’on aime l’eau)
▶︎ Triangle d’Or. Dormir à la belle étoile sous une bulle, au pied des éléphants
▶︎ Le Festival Akha de la Balançoire, ancien rite de fertilité fêté à Chiang Rai

Powered by 12Go Asia system

La chaîne hôtelière Anantara

C’est en 2001 que la première propriété Anantara a ouvert à Hua Hin, plus ancienne station balnéaire thaïlandaise. La marque appartient à l’un des groupes hôteliers les plus importants d’Asie, Minor Hotel, créé en 1978 par un homme d’affaires thaïlandais d’origine américaine. Un groupe qui possède pas moins de 530 propriétés dans 56 pays (à titre d’exemple, les NH Hotels leur appartiennent) ! Aujourd’hui, il existe près de 39 propriétés exploitées sous la marque Anantara de par le monde.

« La vie est un voyage ». Tel est le credo de cette chaîne hôtelière qui s’est étendue dans le monde entier – des villes cosmopolites aux îles luxuriantes, en passant par les sables du désert, les sites patrimoniaux, les plages inexplorées et les destinations de tourisme contemporaines. Leurs hôtels et complexes de luxe s’adressent à des hôtes distingués. Un séjour dans un complexe hôtelier Anantara est un chapitre de plus inscrit dans une vie faite de voyages et d’exploration. Et leur personnel tient à ce que ce chapitre soit extraordinaire.

Au royaume de Thaïlande, ce ne sont pas moins de 12 luxueux complexes Anantara qui vous accueilleront. Celui de Chiang Rai bien sûr, deux sites attenants à Chiang Mai, deux adresses également dans la capitale, Bangkok. Mais également des resorts dans les plus beaux sites balnéaires de Thaïlande, que ce soit à Hua Hin, premier hôtel du groupe, ou dans les îles de Phuket, Ko Samui ou encore Ko Phangan. De quoi vous laisser le plus beau souvenir de votre séjour siamois.

Avec Booking.com, découvrez toute l’offre hôtelière de la chaîne de luxe Anantara en Thaïlande, au meilleur prix :

▶︎ à Bangkok, le Riverside Resort, jouxtant la Chao Phraya, et le Siam Hotel, au cœur du quartier historique;
▶︎ à Chiang Mai, le Chiang Mai Resort, au bord de la rivière Ping, et le Chiang Mai Serviced Suites, juste en face;
▶︎ à Hua Hin, l’Anantara Resort;
▶︎ deux resorts sur l’île de Ko Samui : l’Anantara de Bophut, nom de la plage, et l’Anantara Lawana, sur la plage plus animée de Chaweng;
▶︎ et sur l’île de Ko Phangan, le resort Rasananda Villas;
▶︎ pas moins de 3 complexes à Phuket qui satisferont les plus exigeants : Layan Resort, Mai Khao Villas & Phuket Suites & Villas;
▶︎ et donc à Chiang Rai, le complexe hôtelier Golden Triangle dont nous vous avons parlé ci-dessus.


D’autres hébergements « bulle » en Thaïlande

L’Anantara Resort n’est bien entendu par le seul établissement hôtelier à proposer un hébergement-bulle en Thaïlande. On vous en cite quelques-uns qui pourraient peut-être vous intéresser, d’autant que les prix sont nettement plus abordables ! L’un se situe dans le sud balnéaire, ce qui vous permet d’être bercé par le son des vagues… Alors, tenté par une nuit à la belle étoile au Siam ?

Immersion dans la nature montagneuse de Pong Yaeng au North Star Valley © Facebook

Honneur au North Star Valley puisqu’il se situe lui aussi au nord de la Thaïlande, non loin de Chiang Mai, dans le district de Pong Yaeng. La vallée de Mae Sa est connue pour ses nombreuses attractions touristiques le long de la rivière éponyme, la Sa. Et cet hébergement-bulle en est une, et non des moindres. La chambre-bulle vous offre une belle vue sur les montagnes alentour, habitées par plusieurs ethnies minoritaires. Vous pourrez ensuite vous rendre à Mon Jam, une région collineuse qui ne manque pas de charme (vidéo). Ces quelques photos vous donnent un aperçu de l’offre hôtelière; vous pourrez y séjourner dès THB 3’500.- la nuit (tarif de haute saison).

North Star Valley (หุบเขาดาวเหนือ) sur Facebook. Peu d’avis sur TripAdvisor, les Thaïlandais n’utilisant pas vraiment ce site d’évaluation. Vous devrez contacter la structure hôtelière pour réserver car il semble que la réservation via Booking ne soit plus disponible. Soit via Messenger, soit via leur adresse Email, soit encore en leur téléphonant (+66 80 565 1111). Ou simplement, comme bien souvent en Thaïlande, vous rendre sur place.

Et à Mon Jam, ce ne sont pas les hébergements orignaux qui manquent ! Il y a là par exemple des chambres sous forme de dôme avec une grande ouverture transparente. C’est par exemple le cas du Moningdao Resort. Les chambres sont facturées entre THB 1’000.- et THB 3’500.-/nuit, selon la tente et selon la saison. Cependant, l’accumulation de tous ces hébergements en un même lieu pourra en rebuter certains. Mais même si vous n’y dormiez pas, n’hésitez pas à vous y arrêter pour y boire un verre et jouir de la vue.

Moningdao Resort (ม่อนอิงดาว). Leur page Facebook et leur site web. Pas encore d’avis sur TripAdvisor. Et là aussi vous devrez les contacter pour réserver car la réservation via Booking n’est pas fonctionnelle. Soit via Messenger, soit via leur adresse Email, soit via Line, soit encore en leur téléphonant (+66 86 216 7405 et +66 89 952 0202). Ou alors vous rendre sur place (attention, le week-end, le coin est pris d’assaut).

Au sud de Chiang Mai, un resort offrant des tentes a complété son offre avec des dômes offrant eux aussi une partie transparente pour profiter de la vue (si l’on est honnête, on ne parlera pas ici de bulle transparente). Il s’agit du Ban Khwan Glamping (บ้านขวัญ Glamping), à Hang Dong. Glamping est un terme anglais intraduisible utilisé pour une forme de camping impliquant un hébergement et des installations plus luxueuses que celles associées au camping traditionnel. Ainsi, ce complexe hôtelier devrait satisfaire tout citadin en quête d’un petit refuge dans la nature – sans pour autant renoncer au confort de la vie citadine.

Ce luxe, tout relatif, vous est proposé à THB 1’200.-/nuit en semaine et THB 1’500.- les vendredis et samedis soir, de même que les jours fériés. Les sanitaires sont communs.

Ban Khwan Glamping (บ้านขวัญ Glamping), à Hang Dong. Leur page Facebook (aucun site web à notre connaissance). Ici aussi, aucun avis sur TripAdvisor. Vous devrez les contacter pour réserver car la réservation via Booking n’est pas fonctionnelle, là aussi. Soit via Messenger ou alors en leur téléphonant (+66 89 987 4242). Ou, comme toujours, vous rendre sur place.


Khao Yai est le premier parc national thaïlandais et l’un des meilleurs; il permet d’y voir relativement facilement quelques animaux impressionnants. Et c’est là qu’est située la Casa De Montaña. Un resort qui propose de dormir tant dans des caravanes que des containers. Depuis juillet 2020, il ajoute à sa panoplie un camp d’igloos à bulles. Tout comme l’Anantara, c’est le luxe qui est proposé avec, par exemple, un jacuzzi privatif ! Certains considèrent le prix surfait; d’autres, des touristes étrangers, se plaignent du service. Quelle sera votre propre expérience ?

Casa de Montaña se trouve dans la province de Nakhon Ratchasima, dont le chef-lieu est appelé familièrement Korat, aux abords du parc national, ici. Site web du resort, page Facebook et avis TripAdvisor (qui ne tiennent pas compte du campement d’igloos à l’heure où nous écrivons). Les nouveaux hébergements sont proposés à THB 3’900.-/nuit en basse saison et THB 4’900.- durant la haute saison touristique (du 1er novembre au 28 février). Impossible de passer par Booking pour réserver; en revanche, ce moteur de réservation vous proposera moult autres hébergements aux abords du parc national Khao Yai (détails du parc, en anglais).

Comme promis et pour terminer, on vous emmène à la mer, sur l’île enchanteresse de Phuket. À Rawai plus précisément, là où se situe le See Safari Experience. Un complexe hôtelier balnéaire qui ne vous offre pas vraiment une bulle transparente mais un dôme avec une grande surface transparente, histoire de préserver quelque peu votre intimité. Le coin plage devant vous est privé. À moins que vous ne préfériez plonger dans la piscine du resort.

See Safari Experience. Vous les retrouvez sur leur page Facebook. Réservez vite votre dôme sur Booking.com où le resort est noté « Très bien » (avec une note globale de 8,1). Il vous en coûtera près de THB 3’000.-/nuit. C’est ici, en mer d’Andaman. Attention cependant : certaines des tentes ne sont pas en bord de mer, certaines n’ont pas la climatisation et suivant la marée, vous aurez une plage boueuse loin de l’idylle rêvée.

Voilà. Vous a-t-on fait rêver à travers les Jungle Bubbles, une offre d’hébergement unique au monde ? Nous l’espérons tout comme nous souhaitons vous voir bientôt en Thaïlande, que ce soit à l’Anantara du Triangle d’Or ou ailleurs.


1 La conversion monétaire correspond au taux de change du 22.06.2020

Sans indication contraire, les images proviennent de la chaîne hôtelière © Anantara Golden Triangle (site web et page Facebook) et de la fondation © GTAEF
Article composé le 26.06.2020 et mise à jour le 03.09.2020.

2 Commentaires

Laisser un commentaire