Archives des étiquettes : LGBT

Miss International Queen 2019

Miss International Queen® est un concours de beauté international destiné aux  femmes transgenres. Soutenu par la TAT – l’autorité touristique – il est organisé par une société thaïlandaise, Tiffany’s Show, et se déroule chaque année à Pattaya, sulfureuse station balnéaire siamoise.

MissInternationalQueen2019CoverMontage2

Les lauréates 2018 et 2019 © Facebook – Miss International Queen (2018/2019)


Un concours de beauté particulier

C’est un concours de beauté qui s’adresse aux personnes transgenres et transsexuelles du monde entier afin de leur donner l’occasion d’être mieux acceptées dans le monde d’aujourd’hui. Un événement qui a pour vocation de sensibiliser la communauté internationale aux droits humains en créant une plateforme d’amitié où l’échange d’idées est favorisé. Un concours qui a également pour mission  de sensibiliser la communauté LGBTQ+ et de promouvoir l’égalité au sein de la société, notamment en matière de droit du travail. Notez que tous les profits sont reversés à une fondation royale thaïlandaise venant en aide aux personnes atteintes du SIDA.

En guise de clin d’œil, la finale de l’édition 2019 a eu lieu le jour de la Journée Internationale du Droit des Femmes, vendredi 8 mars 2019. Ce sont 20 finalistes qui se sont affrontées, l’une plus ravissante que l’autre. Jugez-en plutôt :


And the winner is…

L’actuelle couronne de Miss International Queen a été dessinée en s’inspirant des papillons, symbole de beauté naturelle avec une idée de renaissance. Elle vaut tout de même $US 10’000  ! La lauréate reçoit THB 450’000, quelques cadeaux des sponsors et un appartement au Woodland Resort dont elle peut jouir son règne durant.

Les participantes à ce concours de beauté doivent être âgées de 18 à 35 ans et être nées de sexe masculin. Elles peuvent représenter leur pays de naissance ou celui qui figure dans leur passeport. Par ailleurs, elles ne doivent pas s’être déjà inscrites à une publication, un site web, un film pour adultes ou une proposition mettant en valeur leur nudité.

MissInternationalQueen2019KanwaraKaewjinMissPhotogenic

La Thaïlandaise Kanwara Kaewjin a été élue Miss Photogenic © Facebook

Ne perdons pas plus de temps avant de vous dévoiler l’heureuse élue qui succède à la Vietnamienne Nguyễn Hương Giang, Miss International Queen 2018. Non sans vous dire au préalable qui sont les dauphines 2019… La Thaïlande a de quoi se mordre les doigts puisque c’est sa représentante, Mlle Kanwara Kaewjin qui est arrivée seconde, ravissant le titre de Miss Photogénique ! Découvrez cette 1ère dauphine en vidéo. Quant à la seconde dauphine, il s’agit de Yaya, candidate chinoise arrivée en 3e position (sa présentation vidéo).

And the winner is… Toutes nos félicitations à… Mlle Jazell Barbie Royale, candidate américaine, qui a donc été sacrée Miss International Queen 2019 ce 8 mars. On la découvre en vidéo :

Miss International Queen sur internet
Site web
Page Facebook
Canal YouTube
Avis TripAdvisor


Être kathoei en Thaïlande

Selon des études récentes, les personnes transgenres et transsexuelles sont souvent victimes de discrimination sociale et politique (on vous en a déjà parlé à l’occasion de la Pride récemment organisée à Chiang Mai). Aussi, le concours Miss International Queen offre de mettre en valeur les talents et la beauté des participantes, ceci dans un environnement convivial pour les LGBT+.

Les attitudes générales à l’égard des concours de beauté ne font pas l’objet de consensus dans la population mondiale. Des études suggèrent que certaines personnes sont en faveur de l’inclusion des transgenres dans les concours de beauté, tandis que d’autres soutiennent qu’il est tout à fait juste qu’elles participent à des concours de beauté qui s’adressent exclusivement aux personnes transgenres. Le principe même des concours de beauté recueille lui aussi des opinions diverses. De récentes publications et études affirment que les concours de beauté ont des impacts négatifs, alors que d’autres sources suggèrent que ces mêmes concours illustrent la dynamique des politiques de genre, de l’orientation sexuelle et des stigmates culturels.

La Thaïlande est bien connue pour son taux élevé de tourisme sexuel, en particulier à Pattaya. Miss International Queen et son organisateur visent à montrer aux femmes transgenres qu’il existe d’autres choix de carrière. Le terme thaï kathoei fait généralement référence à une femme transgenre ou à un homme efféminé. Bien que la Thaïlande accepte beaucoup mieux les transsexuels que la plupart des autres pays, les personnes LQBTQ+ sont encore stigmatisées (on vous en a déjà parlé ici). Les normes culturelles suggèrent toujours que les passe-temps, les manières et les intérêts d’une personne doivent correspondre à son sexe de naissance. Ainsi, même si les kathoei sont accepté(e)s dans la société, un homme qui occupe un emploi typiquement féminin est encore méprisé. Cependant, en octobre 1997, la Thaïlande a adopté une Constitution qui préconise l’égalité de droits et de traitement pour tous, sans distinction de race, ni de sexe. Par conséquent, la culture thaïlandaise commence lentement à accepter tous les individus tel(le)s quel(le)s.


Le Tiffany’s Show à Pattaya

MissInternationalQueen2019TiffanyShowCoverFB

On peut dire que le Tiffany est à Pattaya ce que le Moulin Rouge est à Paris. Créé en 1974, le Tiffany’s Show est une des attractions incontournables pour qui se rend à Pattaya. Un cabaret où l’extravagance le dispute à l’humour; pas de souci pour s’y rendre en famille. Le spectacle a gagné de nombreux prix au fil des ans (et une Attestation d’Excellence TripAdvisor). Trois représentations quotidiennes sont données. On vous conseille vivement d’y aller au moins une fois dans votre existence, ce sera une des singularités de votre voyage au Pays du Sourire. À Bangkok, on vous recommande le Calypso Cabaret, intégré au centre commercial Asiatique The Riverfront;  et à Chiang Mai, nous vous en dirons bientôt plus…

Tiffany’s Show à Pattaya : site web, page Facebook et avis TripAdvisor (où vous pouvez commander directement vos billets).

Calypso Cabaret à Bangkok : site web, page Facebook et avis TripAdvisor (où vous pouvez commander directement vos billets).


Wikipédia vous en dira plus (en anglais) sur ce concours de beauté, avec notamment la liste de toutes les Miss élues. Une liste que vous retrouvez partiellement sous forme de galerie-photo ici. On vous donne rendez-vous l’année prochaine pour savoir qui sera couronnée Miss International Queen 2020. L’édition 2019 dans son ensemble peut être vue et revue en vidéo :

#MIQ2019 #MissInternationalQueen2019 #MIQ #MissInternationalQueen #Tiffany #TiffanyShow #TiffanyShowPattaya #Pattaya #Thaïlande #LGBT #transgenre #égalité #JazellBarbieRoyale #ConcoursBeauté


Source photographique de l’image à la Une : © Facebook – Miss International Queen. Source rédactionnelle : Wikipédia. Article mise à jour le 09.03.2019.

Publicités

Une gay pride à Chiang Mai, la ville aux 300 temples !

Il aura fallu attendre 10 ans pour qu’une nouvelle pride¹ soit organisée à Chiang Mai ! Un événement unique donc qui arc-en-ciélisera la Rose du Nord. Une parade de joyeux homosexuels² dans la ville aux 300 temples bouddhistes ? Oui, Madame ! On vous donne tous les détails, comme à notre habitude, et on en profite pour évoquer brièvement la situation des gays ici en Thaïlande. Mais pourquoi diable avoir choisi le 21 février, date funeste pour la communauté gaye de Chiang Mai.

21 février. Une date qui ne relève pas du hasard

Il est vrai qu’au moment où nous l’avons appris, il y a quelques semaines, une once de surprise nous a effleurés. Quoi, une pride à Chiang Mai, ville où le bouddhisme est prégnant ? Ne dit-on pas que Chiang Mai abrite plus de 300 temples – ceux-ci occupant 10% de sa surface – et qu’il est impossible de s’y promener en journée sans croiser des moines ? Une surprise allant en grandissant lorsque nous avons découvert que cet événement est organisé jour pour jour 10 ans après une première tentative avortée suite à de vives protestations.

Chiang Mai Pride 2019 - Young Pride Logo FBLe terme anglais de pride se traduit par fierté, orgueil ou encore fierté d’être. En thaï, on parlerait de khwam phakphumichai (ความภาคภูมิใจ) mais les organisateurs ont préféré appeler leur défilé Chiang Mai Pride 2019, tout simplement. Non sans y ajouter « en souvenir du samedi d’il y a 10 ans » (๑๐ ปี เสาร์ซาวเอ็ดรำลึก).

Si vous avez pour habitude de regarder des défilés en Thaïlande, vous aurez sans nul doute constaté qu’il y a à chaque fois des kathoei³ – terme thaï qui signifie tout autant travesti, transsexuel (homme devenu femme), homosexuel que ladyboy, mais aussi hermaphrodite ou encore un fruit à pépins non développés. Vous verrez donc des kathoei animer la parade de la Fête des Fleurs ou celles du Songkran, le Nouvel An thaïlandais, comme toute autre parade publique. En Thaïlande, vous serez d’ailleurs sans nul doute confronté à des kathoei au restaurant comme à l’hôtel, parfois sans même vous en apercevoir. Ici à Chiang Mai, les jeunes membres de la communauté LGBT ont fait une timide apparition lors de l’ascension du Doi Suthep par les nouveaux étudiants de l’université de Chiang Mai (CMU). Rappelons encore que la communauté LGBT est mise à l’honneur traditionnellement au mois de juin dans beaucoup de pays de par le monde (🌈 Pride Month). Et ce fut également le cas ici à Chiang Mai en 2017 à travers une expo photo à la Chiang Mai House of Photography. L’exposition du photographe Thanathip Adirekkiet était opportunément intitulée Chiang Mai Pride.


21 février – Chiang Mai Pride 2019

Chiang Mai Pride 2019 - Logo FBNous ne savons bien entendu pas ce que cette Chiang Mai Pride 2019 donnera – tout en nous réjouissant d’y participer – toujours est-il qu’elle a été fixée au jeudi 21 février 2019, de 17h à 22h, au lendemain (ou presque) de Makha Bucha, importante fête bouddhiste. Au-delà de la parade à proprement parler, il y aura également des discours, une cérémonie du souvenir, un concours de beauté, le tout avec une cérémonie d’ouverture et, vous l’aurez deviné, une cérémonie de clôture. On s’est laissé dire que des artistes réputés seront de la partie… D’autres événements, en marge, sont aussi organisés.

Cette date n’est pas le fruit du hasard ! Suivant de peu la Saint-Valentin, le jeudi 21 février 2019 a été choisi en guise de commémoration de la pride qui n’a jamais eu lieu le 21 février 2009 à la suite de contre-manifestations – violentes – s’opposant à l’événement (lire ci-dessous). Cela fait donc 10 ans qu’aucune manifestation de ce genre n’a été organisée à Chiang Mai. Décidément, la pride en Thaïlande joue de malchance puisque l’édition 2017 qui devait se tenir à Bangkok a été repoussée d’un an suite à la période de deuil qui a suivi la disparition de S.M. le roi Bhumibol le Grand.

Chiang Mai Pride 2019 - Cover Montage 2

Programme de la Chiang Mai Pride 2019

  • 17h00 : réunion des participants au Budhastan (Chiang Mai Religion Practice Center, พุทธสถานเชียงใหม่, près du pont Nawarat).
  • 19h00 : départ du défilé en passant par la route Changklan (là où se trouve le Night Bazaar).
  • 20h00 :  arrivée de la parade à la porte Thapae (Tha Phae Gate, ประตูท่าแพ) après un passage par la sulfureuse route Loi Kroh; elle sera accueillie par une cérémonie d’ouverture
  • 20h15 : 1er discours (Histoire de la pride de Chiang Mai)
  • 20h25 : cérémonie du souvenir
  • 20h35 : 2e discours (Questions LGBT actuelles)
  • 20h50 : début du Chiang Mai Pride Ambassador 2019 qui est l’inénarrable concours de beauté lié à l’événement
  • 21h35 : cérémonie de clôture

Cette journée a pour but de rassembler la communauté LGBT. Ses membres veulent avoir le droit d’être à l’abri de toute violence; ils se battent (pacifiquement) pour améliorer leur qualité de vie et réfléchir à leur histoire commune. Ce sont plusieurs organisations qui travaillent sur les questions de genre et de diversité sexuelle depuis 10 ans qui organisent cette pride.

Quelques règles ont été édictées : pas de fumée ni d’alcool, aucun détritus laissé à l’abandon et enfin pas de seins nus (il est même conseillé de revêtir sa plus belle tenue).

Chiang Mai Pride 2019 - Map Montage


D’autres événements sont encore organisés en marge de la pride :

  • Vendredi 22 février 2019, de 17h à 21h30 : ChiangMai Connect x Regus: Diversity in the Workplace (la diversité en milieu professionnel).
    Qu’y a-t-il de vital dans la culture d’une entreprise qui favorise l’ouverture et l’innovation ? La recherche a montré qu’universellement, les organisations qui adoptent la « diversité » sont plus créatives, plus innovantes, plus performantes et plus ouvertes au changement. Avec l’émergence d’un paysage d’affaires multiculturel ici à Chiang Mai, il est important pour les start-ups, les PME, les entreprises et toutes les organisations de tirer parti de ces compétences. Le réseau Chiang Mai Connect apporte son expertise sur le thème de la « diversité » sur le lieu de travail. Trois orateurs sont invités : M. Paul Overdijk, coprésident du conseil consultatif, Workplace Pride & OUT Business Network, Mme Chitsanupong Nithiwana, « Best », organisatrice principale de la Chiang Mai Pride, et M. Hans van den Born, directeur exécutif, NTCC – Chambre de commerce Pays-Bas-Thaïlande. Ce thème est le fer de lance de l’organisation Pride At Work Thailand.
    Attention, une inscription préalable est requise. Il reste peu de places encore mais la rencontre est diffusée en direct sur Facebook.
    Organisateur : Chiang Mai Connect by NTCC (site web, page Facebook, événement FB, Live FB et emplacement du centre d’affaires Regus à l’Icon Park Business Centre).

Chiang Mai Pride 2019 - Events Montage

  • Mercredi 20 février 2019, de 18h45 à 19h45Light and Sound Meditation.
    Le Mastermind Brain Spa soutient la Chiang Mai Pride à travers une séance de méditation Lumière et Son qui stimulera votre énergie en activant les chakras, centres énergétiques de votre corps. La séance coûte THB 499.-, collation incluse. Attention, l’événement a lieu un jour avant la pride.
    Mastermind Brain Spa (site webpage Facebook, événement FB, emplacement et avis TripAdvisor).

LA CHIANG MAI PRIDE 2019 SUR LE NET
Chiang Mai Pride 2019 : 
Page Facebook et Événement FB
Young Pride Club sur Facebook
On ne sait point encore s’il y aura une diffusion en direct sur Facebook.

Bandeau 1


La Thaïlande, une destination vendue comme gay friendly

On dit LGBT+ friendly de nos jours mais ça sonne moins bien. L’acronyme LGBT englobent les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres. Le + représente tous les autres (on s’y perd un peu, il est vrai, mais Wikipédia vient à la rescousse). Il est vrai que le tourisme sexuel dont la Thaïlande est victime – un tourisme combattu tant bien que mal par les autorités – donne l’image d’un royaume aux mœurs légères. Ce qu’il n’est de loin pas (la Walking Street de Pattaya n’est pas toute la Thaïlande !), malgré la vague d’érotisme qui a envahi les magazines francophones du pays l’été dernier.

Même les autorités – ici la TAT, l’Office national du tourisme thaïlandais – y vont de leur promotion visant cette communauté LGBT+. L’action, de portée mondiale, s’intitule #GoThaiBeFree (Allez en Thaïlande et soyez libre). Elle a pour but de montrer la Thaïlande comme une destination idéale pour les homosexuels, hommes comme femmes. Le tout sous un angle positif. Et les moyens y ont à l’évidence été investis : site web, page Facebook, chaîne YouTube. Prenez donc connaissance de leur présentation de Chiang Mai et sa région. Ou suivez la romance de Saky et Rosy dans un cadre plutôt enchanteur :

LA COMMUNAUTE LGBT THAÏLANDAISE SUR LE NET
Spectrum – Communauté promouvant la diversité afin que tous soient égaux, sans discrimination basée sur le sexe. #ShowYourSpectrum
1448 For All – Communauté prônant le mariage pour tous
Prism – 1er magazine digital de la communauté LGBT thaïlandaise
Pride At Work Thailand – Organisation s’occupant de la diversité en milieu professionnel
Gay in Chiang Mai, le site anglophone de référence : site web & page Facebook


21 février 2009 – Funeste date pour la communauté LGBT de Chiang Mai

Une pride – qui était la seconde – a été organisée en ville de Chiang Mai le 21 février 2009, il y a donc 10 ans. Mais il y a eu des bisbilles internes – alimentées par un groupe d’homosexuels étrangers – quant à l’objectif de la manifestation. La politique s’en est mêlée. Aussi, au départ du défilé, un groupe politique local a encerclé l’enceinte où les participants s’étaient rassemblés, criant des insultes à travers des mégaphones et lançant fruits et pierres ! Face à cette grande hostilité, les organisateurs ont préféré abandonner la partie.

Un mois auparavant, un meurtre avait été commis à Chiang Mai. La victime en était un expatrié gérant un bar, figure connue du milieu gay. L’image de la ville en a souffert car l’information de cette annulation de dernière minute s’est répandue dans le monde entier. Vous pouvez en savoir plus sur les événements de ce samedi-là en lisant cet article en anglais.

Ton (ต้น), de son vrai nom Sirisak Chaithet (ศิริศักดิ์ ไชยเทศ), figure marquante de Chiang Mai par ses excentriques tenues vestimentaires, était de la partie il y a 10 ans. Depuis son jeune âge, elle défend bec et ongles la cause des personnes LGBT. Nous sommes quelque peu frustrés de ne trouver aucune interview en anglais nous permettant de mieux comprendre son inlassable combat. Un combat médiatique qui est soutenu par Amnesty International Thailand (autre interview, toujours en thaï, sur Voice TV). Elle ne pouvait que promouvoir la présente édition de la pride,  à laquelle elle participera, obvie. Magnéto Serge !


Situation des personnes LGBT au royaume

En Thaïlande, nous croyons que la diversité est formidable et nous sommes fiers d’accueillir des voyageurs LGBT+ dans ce pays extraordinaire. Nous espérons que vous en serez inspiré(e)s.
TAT – Office national du tourisme thaïlandais

Bien évidemment, la situation idyllique décrite par l’Office du tourisme – et peut-être vécue par les touristes visitant le royaume – est loin de représenter le quotidien des membres LGBT+ locaux. Malgré les apparences que peut laisser croire la visibilité des kathoei. 

Une étude conjointe de Plan International, de l’UNESCO et de l’université Mahidol a montré que sur les 2000 jeunes LGBT interrogés, 31% avaient subi des violences physiques, 29% des violences verbales et 24% des harcèlements sexuels. L’étude a également révélé que 7% de ceux qui avaient été victimes de violence, physique ou verbale, avaient tenté de se suicider, tandis que 23% des victimes de violence souffrent de dépression. Selon une autre étude d’ONUSIDA, les victimes d’intimidation sont également plus susceptibles de consommer des drogues illicites et d’avoir des rapports sexuels non protégés, ce qui les expose à un risque accru de contracter le VIH. De telles études sont importantes pour mettre en évidence la prévalence de l’homophobie culturelle qui continue d’opprimer les minorités sexuelles et de genre, ce qui est particulièrement difficile à reconnaître dans un pays qui possède une culture éminemment non conflictuelle. Selon les données de 2015 de The Franklin & Marshall Global Barometer of Gay Rights rates, la Thaïlande serait un pays intolérant aux minorités sexuelles ! D’autres éclairantes données figurent dans cet article : Thaïlande: Gay Paradise ?

Chiang Mai Pride 2019 - 1448 For All Cover FB recadrée

© Facebook – 1448 For All

Ces réactions homophobes ne nous étonnent qu’à moitié. Peu après notre première publication Facebook sur cette pride, une première réaction primaire de rejet s’est faite jour (fruit de la communauté expatriée donc). Quoi qu’il en soit, ici en Thaïlande, les personnes LGBT concernées font face, au quotidien, à une culture conservatrice forte et particulièrement sensible à l’expression de la sexualité. C’est également le cas dans d’autres pays d’Asie. Notez au passage que Yangon a connu il y a peu son premier Festival LGBT alors que l’homosexualité est illégale au Myanmar.

Chiang Mai Pride 2019 - Post SpectrumEn Thaïlande, c’est depuis 1956 que l’homosexualité est légale. En revanche et pour l’heure, les couples homosexuels ne peuvent ni s’unir civilement ni se marier; la situation devrait prochainement changer. L’armée intègre les personnes LGBT depuis 2005; il y a d’ailleurs une législation sur le genre qui interdit les discriminations liées à l’orientation sexuelle (mais le changement de sexe – c’est le pays où il y en a le plus – n’est toujours pas possible civilement). L’adoption par les couples homosexuels n’est, elle aussi, toujours pas possible. Lisez donc l’intéressant témoignage de Nam et Nico, un jeune couple homosexuel français animant le site I dream in 6 colors. Ils nous parlent de leur ressenti en Thaïlande : LGBT et tolérance en Thaïlande.

De courageuses personnes s’impliquent cependant afin que les mentalités changent. Ainsi de cette candidate transgenre aux prochaines élections législatives. Malgré tout, relevons que la Thaïlande est classée 16e, au GHI – Gay Happiness Index, soit le premier classement mondial du bonheur gay établi par le site de rencontres Romeo. Trois thèmes ont été combinés pour générer ce classement : l’opinion publique (Que pensent les hommes gay du regard de la société sur l’homosexualité  ?), les comportements (Comment les hommes gays ressentent-ils la façon dont ils sont traités par les autres  ?) et enfin le goût de la vie (Les hommes gays sont-ils satisfaits de la vie qu’ils mènent et s’acceptent-ils eux-mêmes  ?). On m’a expliqué que je suis ”gay” – Tourisme, prostitution et circulation internationale des identités sexuelles est un travail académique de Sébastien Roux qui touche de près la Thaïlande (et vous permettra d’avoir un regard plus riche sur ce thème).

Terminons en vous rappelant que l’homosexualité est soumise aux normes fluctuantes de nos sociétés depuis des siècles. Selon les époques, elle peut être ainsi courante, tolérée ou admise, moquée, méprisée voire condamnée, criminalisée ou psychiatrisée (L’homosexualité dans l’histoire sur LigneAzur.org).

Notez encore que la compétition Miss International Queen 2019, un concours de beauté qui se veut promouvoir l’égalité, aura lieu le 8 mars prochain à Pattaya. Et les concurrent(e)s sont plutôt ravissant(e)s (photos et vidéo). Mais avant, on vous donne donc gaiement rendez-vous ce jeudi 21 février 2019, dès 19h, dans les rues de la Rose du Nord animées par cette réjouissante pride. Et que belle soit la fête !


¹ Lors de sa première organisation, on parlait alors de gay pride. Depuis lors, le combat pour le droit des homosexuels  s’est étendu aux autres membres de la communauté LGBT, et seul le terme de pride est retenu.
² « Une parade de folles » voulions-nous écrire, avant de nous raviser, apprenant que le terme de folle a une connotation injurieuse (malgré son utilisation dans un film qui avait marqué son époque, « La cage aux folles »).
³ Les Thaïlandais disent aussi ke (เกย์) qui est la transcription du terme anglophone gay. Dans le langage soutenu, on dira phu rak phet diao kan (ผู้รักเพศเดียวกัน).

Source de la photo à la Une. Mise à jour le 09.03.2019.

12GoAsia - Général 1