Archives des étiquettes : Royal Flora

Cérémonie ‘Tak Bat Thewo’ 2018 à Chiang Mai et alentour

Les moines bouddhistes sont gâtés en cette période de l’année ! Après les offrandes nocturnes Tak Bat Peng Pud de hier à minuit en l’honneur du retour espéré de Phra Upakut, une cérémonie bouddhiste typique du nord de la Thaïlande, après les offrandes d’aujourd’hui liées à la sortie à proprement dite de la retraite monacale (Ok Pansa), voilà que les dévots se réunissent à nouveau demain matin, mercredi 25 octobre donc, aux aurores ! C’est une occasion de réjouissance où les laïcs vont nombreux au temple offrir leur repas aux moines. Ce ne sont pas moins de 12 adresses que nous vous dévoilons afin de participer à cette fête religieuse matutinale.


La légende

Il s’agit d’une spectaculaire cérémonie bouddhiste dénommée Tak Bat Thewo (ตักบาตรเทโว en thaï). Tak Bat (ตักบาตร) signifie « présenter de la nourriture à un moine » (le Bat (บาตร) étant le bol à aumône où il reçoit les offrandes). Thewo quant à lui (ou Devo, en thaï : เทโว) est dérivé du mot Theworona (เทโวโรหนะ) qui signifie « La descente du Bouddha du monde céleste ». Dite cérémonie comprend des prières et des offrandes matutinales à des centaines de moines qui descendent des marches. Cette coutume se rapporte à un épisode de la vie de Siddharta Gautama, le Bouddha historique. En l’occurrence, il s’agit de son retour en gloire du ciel Tavatimsa où il avait passé sa septième vassa (une retraite monastique) à prêcher l’Abhidhamma – la dernière partie des textes canoniques – à sa mère et aux devas. D’autres sources racontent que le Bouddha a livré un démon à sa mère morte au ciel. Quoi qu’il en soit, cette fête commémore donc cette histoire légendaire où le Seigneur Bouddha, après trois mois passés à prêcher dans le monde des dévatas, redescend sur Terre, dans la ville de Sangkassa, par le triple escalier d’or, d’argent et de diamant (ou cristal, c’est d’ailleurs ce dernier qu’est censé avoir emprunté le Bouddha).


La cérémonie

Vous verrez donc cet épisode reproduit dans les temples qui disposent d’escaliers (dont les rampes sont généralement en forme de nâgas). Les représentations les plus spectaculaires réunissent des centaines de moine. Le Bouddha quant à lui est représenté par une statue. Les moines se mettent ensuite en fil indienne pour recevoir les offrandes de nourriture matutinales.


En Thaïlande

C’est en Thaïlande que ce festival perdure. Il participe du fameux Tham Bun (ทำบุญ), l’acquisition des mérites, une notion chère aux Thaïlandais. Tham (ทำ) signifie faire et Bun (บุญ), dérivé du sanskrit Punya, peut se traduire par mérite. Dans le bouddhisme, les sources pali décrivent trois sortes de causes produisant du mérite : la générosité (dāna), la moralité (shila) et la méditation (bhavana). Les offrandes de nourriture aux moines sont gage de générosité (dāna), permettant aux moines de méditer (bhavana) au sortir de cette période où ils sont censés avoir fait preuve de plus de moralité (shila). C’est dire la popularité de ce rite-ci chez les dévots.

TakBatThewo2018Montage1

La cérémonie la plus spectaculaire, et donc celle qui attire le plus de monde, est organisée à Uthai Mai, dans le district d’Uthai Thani, au Wat Sangkat Rattanakhiri, érigé sur la colline de Sakaekrang, où 500 moines descendent les 449 marches de l’escalier pour recevoir l’aumône des habitants et des touristes. Jetez un œil sur le reportage de Richard Barrow in Thailand. Autres célébrations fameuses à Chon Buri et à Buri Ram où environ deux mille personnes se joignent à 199 moines afin d’acquérir des mérites.

Le site thaïlandais Kapook répertorie 7 endroits en Thaïlande parmi les plus populaires où est fêté Tak Bat Thewo (article). On vous résume les endroits dont il est question (en cliquant sur le nom du temple (Wat en thaï), vous connaîtrez sa position sur Google Maps :

  1. Le Wat Sangkat Rattana Khiri, à Uthai Thani, dont il est question ci-dessus.
  2. Le Wat Phraphutthachai, à Saraburi.
  3. Le Wat Phutthawat Phu Sing, à Kalasin.
  4. L’Office municipal de Nakhon Songkhla.
  5. Le Wat Fai Hin, à Chiang Mai (on vous en reparle ci-dessous).
  6. Le Wat Phra Bat Phu Pan Kham, à Khon Kaen.
  7. Et enfin le Wat Phra That Cho Hae, Phrae.

TakBatThewo2018Montage2

Et à Chiang Mai (il faut vous lever tôt)

À Chiang Mai et alentour, vous aurez le choix car plusieurs cérémonies hautes en couleur s’y déroulent (peu ou prou aux mêmes heures). Attention, à 8h tout sera déjà fini ou presque ! On vous recommande particulièrement quatre endroits :

  • l’un des plus proches et celui qui accueillera le plus de moines, 666 pour être précis, le Wat Fai Hin, dans le campus universitaire au pied du Doi Suthep (no 1 dans l’énumération ci-dessous) !
  • le plus beau site, le parc royal Rajapruek, dans un magnifique écrin au sud-ouest de la ville (no 2 ci-dessous);
  • le plus original, le temple de Doi Saket, facile à reconnaître sur sa colline : les moines descendent le grand escalier accompagnant une statue de Bouddha étincelante (no 5 ci-dessous; la vidéo en début d’article représente justement ce festival).
  • un des plus authentiques (localement parlant et de notre point de vue), le Wat Chetawan ou Wat Nong Mu (no 11 ci-dessous) ou alors le Wat Phra Phut Tha Bat Tak Pha (no 12 ci-dessous), tous deux à Lamphun, la province voisine.

La probabilité est forte que vous soyez les seuls touristes présents à ces trois derniers événements.

Bandeau 1


Voici donc les meilleures adresses pour participer à cette fête religieuse à Chiang Mai et alentour, jeudi matin, 25 octobre 2018



1
. À 6h30 au Wat Fai Hin (วัดฝายหิน), au sein du campus de l’Université de Chiang Mai (CMU), ce ne sont pas moins de 666 moines qui participeront aux célébrations. Grandioses donc. En savoir plus.

TakBatThewo2018WatFaiHinCover


2. Le Pavillon Royal du Royal Flora se prête à merveille pour une telle cérémonie. Elle se déroule donc à 6h au pavillon Ho Kham Luang du Parc Royal Rajapruek (อุทยานหลวงราชพฤกษ์), au sud-ouest de la ville. En savoir plus.

À noter que le Wat Phra That Doi Kham tout proche (วัดพระธาตุดอยคำ) se joint à la cérémonie du Royal Flora. Il n’y aura donc pas de célébration spécifique sur les marches de ce temple érigé sur la petite colline, des marches qui pourtant s’y prêteraient à merveille. Nul doute cependant que ce temple sera fort animé durant cette journée.


3. On prend des pincettes pour vous signaler la cérémonie qu’organise à 6h du matin le Lanna Dhutanka (ธุดงคสถานล้านนา) à Mae Jo, au nord de Chiang Mai. Il s’agit en fait de la branche locale d’un mouvement sectaire décrié, le Dhammakaya. La cérémonie a été rebaptisée Jao Tak Bak Devo, Jao étant un terme de la langue Lanna qui remplace le kha/khap siamois. 100 moines seront là. Et bien entendu, tout le monde y est cordialement invité… En savoir plus.

TakBatThewo2018LannaDhutankaMontage


4. Le temple le plus vénéré du nord de la Thaïlande marque aussi le coup. On parle bien sûr du Wat Phra That Doi Suthep (วัดพระธาตุดอยสุเทพ), sis sur la montagne tutélaire éponyme de Chiang Mai. D’habitude, il n’y a que quelques pèlerins, se comptant le plus souvent sur les doigts d’une main, qui sont présents à 7h du matin pour la cérémonie d’aumônes matutinales. Et c’est justement à 7h que débutera la cérémonie du Tak Bat Thewo. Il est fait mention de la présence de 50 moines ce jour-là. Ce ne sera évidemment pas l’affluence de la spectaculaire ascension par les étudiants de l’université CMU mais il est toujours intéressant d’être là-haut au lever du soleil pour en humer la fraîcheur tout en embrassant la ville du regard.


5. Pour y avoir participé alors que nous n’étions que deux touristes présents – une Chinoise et un occidental – nous vous recommandons fortement la cérémonie qui se déroule dès 6h30 au Wat Phra That Doi Saket (soit le temple sur la colline, au Doi Saket, เชิงบันไดนาควัดพระธาตุดอยสะเก็ด). 59 moines accompagneront la statut du Bouddha de cette cérémonie pétaradante. En savoir plus (événement FB).

TakBatThewo2018Doi SaketMontage


6. L’original Wat Umong Suan Phutthatham (วัดอุโมงค์ สวนพุทธธรรม), au pied du Doi Suthep, connu pour ses galeries jadis peintes, met également sur pied une cérémonie Tak Bat Thewo. Nous n’avons pas d’autres informations que l’heure de celle-ci : 6h du matin.


7. Au cœur de la ville, le joli Wat Inthakhin Sadue Muang (วัดอินทขีลสะดือเมือง), accolé à la place des Trois Rois, promet la présence de 79 moines. Nul doute que les nombreux moinillons du temple y participeront. Cérémonie agendée à 7h.


8. Mais Chiang Mai c’est aussi une ville sur la rive gauche de la rivière Ping, là où se trouve sa gare ferroviaire. Le très important Wat Ket Karam (วัดเกตการาม) y célèbre le Tak Bat Thewo avec 29 moines à 6h du matin. Wat Ket est le nom du quartier. D’ailleurs, le Wat Sikong (วัดศรีโขง) tout proche se joint au Wat Ket Karam pour fêter le retour du Bouddha sur la Terre.


9. Dernier temple de la ville que nous mentionnons, le charmant Wat Lok Moli (วัดโลกโมฬี) au nord de la cité fortifiée (« le carré »). Ici le bois est roi; son ancien chedi restauré vous impressionnera. Cérémonie prévue à 7h.

TakBatThewo2018WatLokMoliPhoto


10. Au sud-ouest de Chiang Mai, sur la route du Doi Inthanon, plus haut sommet de Thaïlande, se trouve une ville dont peu ont entendu parler : Chom Thong. Le temple de cette ville, très beau au demeurant, accueille régulièrement des méditants occidentaux. Si l’on vous en parle, c’est bien entendu parce que ce temple, le Wat Chom Thong (วัดจอมทอง เชียงใหม่) organise lui aussi son Tak Bat Thewo à 6h30 du matin. En savoir plus (événement FB).

TakBatThewo2018WatChomThongCoverMontage

C’est un temple très actif sur Facebook. C’est dire qu’il y a de fortes chances que dite cérémonie soit retransmise en direct sur leur page Facebook… Si tel devait être le cas, vous verrez alors 180 moines recevoir les offrandes des fidèles bouddhistes.


Nos deux dernières adresses se situent dans la province voisine de Lamphun, à moins d’une heure de route au sud de Chiang Mai, une ville et une province campagnarde dont on apprécie l’ambiance typique du Lanna (après tout, Haripunchai, l’ancien nom de Lamphun, n’est-elle pas la plus ancienne ville du Lanna, nom de l’ancien royaume du Nord).

11. La municipalité d’Umong, dans la province de Lamphun, organise elle aussi son Tak Bat Devo au temple Chetawan (วัดเชตวัน ou Wat Nong Mu, วัดหนองหมู) où sont attendus 59 moines à 7h du matin. Le site a son charme, jugez-en :

 


12. Lieu de pèlerinage, le Wat Phra Phut Tha Bat Tak Pha (วัดพระพุทธบาตรตากผ้า จังหวัดลำพูน) a même vu feu Sa Majesté le roi Bhumibol le Grand le visiter. Érigé sur une colline, c’est un endroit idéal pour organiser le Tak Bat Thewo. La cérémonie a lieu à 6h du matin où 159 moines descendront les 469 marches de l’escalier « naga » depuis le chedi érigé au sommet. En savoir plus.

TakBatThewo2018WatPhraPhutThaBatTakPhaCover


In fine, pas d’information quant à l’organisation du Tak Bat Thewo dans un des grands centres commerciaux de la ville. L’année dernière, le Central Festival avec mis sur pied une telle cérémonie en présence de 99 moines. Comme quoi les affaires peuvent bien se marier au bouddhisme !

Si vous n’étiez pas à Chiang Mai ce jeudi 25 octobre aux aurores, vous aurez tout de même la possibilité de participer aux aumônes matutinales. Elles sont en effet quotidiennes, comme partout en Thaïlande. Il suffit de vous promener aux abords du temple le plus proche, généralement avant 7h du matin. Beaucoup de dévots se rendent au pied du Doi Suthep, là où a été construit un sanctuaire en hommage au moine le plus vénéré du nord de la Thaïlande, Kuba Srivichai (nous vous reparlerons bientôt de ce saint homme au caractère bien trempé). Autres endroits pour observer de telles offrandes aux moines : les marchés. Notre partenaire, le Swiss-Lanna Lodge, organise avant l’aube un circuit hors des sentiers battus, que peu de touristes effectuent : vous serez là au contact du bouddhisme vécu par les Thaïlandais. C’est accompagné d’un ancien moine bouddhiste, Khun Wet, que vous assisterez à la cérémonie d’offrandes matutinales au haut du très vénéré Doi Suthep. En savoir plus.

TakBatThewo2017RajapruekPhoto2

© Facebook – Royal Flora

Voilà. Notre énumération n’est bien entendu point exhaustive. Elle a pour seul but de vous donner les clefs pour participer à l’une des célébrations évoquées. Vous serez là au cœur du bouddhisme, en l’espèce le bouddhisme theravāda du Nord, avec les dévots qui seront tout heureux de vous voir parmi eux aux aurores.


Mise à jour après la cérémonie

On vous livre ci-dessous les photos de la cérémonie de cette année 2018 sise au Royal Flora (d’autres photos ici).

Et la même cérémonie matutinale en vidéo, emprunte de dévotion, mais cette fois-ci au Wat Chom Thong :


Entre autres sources rédactionnelles, Wikipédia. Source de l’image à la Une. Mise à jour le 30.10.2018.

Bandeau 1

Publicités

Songkran. Le parc Royal Flora en mode traditionnel

Vous savez qu’on apprécie le parc royal Rajapruek, appelé également Royal Flora, à l’extérieur de Chiang Mai. Nous en avons déjà consacré un article : le Royal Flora en fête. Et rebelote en cette période de Songkran, le Nouvel An thaïlandais, où le parfum du Lanna flottera dans le parc du 1er au 30 avril 2018, de 8h à 18h.

Un récent sondage démontre que les Thaïlandais sont attachés à leur tradition. 85% d’entre eux pensent qu’il faut porter des vêtements traditionnels durant Songkran. Et les costumes traditionnels se vendent bien cette année. L’office du tourisme de la ville a organisé un concours sur ce thème et Major Cineplex offre par ailleurs l’entrée à ses cinémas dans tout le royaume à ceux qui seront habillés de la sorte ! On habille même les nouveaux-nés ainsi ! L’événement dont nous vous faisons part, qui dure 1 mois ici à Chiang Mai, vous donne l’occasion de visiter cette belle attraction – le parc royal Rajapruek donc – en habits traditionnels thaïlandais et ainsi faire de magnifiques photos-souvenirs (le service de location d’habits se trouve à l’Ayuttaya Garden au sein du parc, location à THB 150.-). Admirez donc le charme des orchidées du nord thaïlandais et visitez le pavillon royal tels des autochtones du passé.

RoyalFloraThaiTraditionalVisitCover1Montage

© Facebook – อุทยานหลวงราชพฤกษ์ + Mildalle

Durant le Songkran à proprement parler, c’est-à-dire le Nouvel An thaïlandais du 12 au 16 avril 2018, des animations spéciales sont au programme : vous verrez là ce que sont l’ablution purificatrice des statues du Bouddha et le versement d’eau sur les personnes accompagné des voeux de « Bonne Année » à la mode du Lanna, du nom de l’ancien royaume du Nord 💦


On vous invite à en savoir plus sur ce parc en cliquant ici. Ce qui vous permettra également de connaître les attractions alentour.

Le Parc Royal Rajapruek (อุทยานหลวงราชพฤกษ์) sur Facebook, sur le web et son emplacement.

Mise à jour le 17.04.2018

EnregistrerEnregistrer

Le Royal Flora en fête

Nous ne saurions que trop vous recommander de mettre au programme la visite du parc royal Rajapruek (อุทยานหลวงราชพฤกษ์), à 12 km au sud-ouest de la ville de Chiang Mai (comptez 30 minutes pour l’atteindre). C’est une bouffée d’air frais bienvenue dans un splendide écrin de verdure. Avec plusieurs attractions alentour.

Ce parc de 80 hectares (c’est grand, très grand) vaut à lui seul le déplacement ! Il a été créé à l’occasion d’une exposition horticole internationale organisée en 2006 en l’honneur du précédent roi, feu Bhumibol le Grand.  Une exposition qui avait drainé près de 4 millions de visiteurs et que nous avons eu la joie et le plaisir de visiter en son temps. De nombreux pays y avaient alors érigé leur pavillons qui rivalisaient de beauté (florale), au rang desquels les pays reconnus pour leur art horticole comme le Japon, la Chine ou encore les Pays-Bas. Supervisée par le centre royal de recherche agricole de Mae Hia – celui-ci y continue ses recherches – il en reste donc un immense parc public qui se visite. Les deux attractions majeures sont la serre aux orchidées et le pavillon royal Ho Kham, splendide. Le parc royal Rajapruek est également appelé Royal Flora, du nom de l’exposition annuelle qui y est organisée. FloraFestival2017LogoFBRajapruek (ou Ratchaphruek, ต้นดอกราชพฤกษ์ en thaïlandais) correspond à l’arbre cassia fistula dont les noms communs sont le cassier, le faux séné ou encore le faux caroubier. Il produit de magnifiques fleurs jaunes; ce qui explique son autre nom populaire, la douche d’or. Sa fleur est de facto la fleur nationale de la Thaïlande. Et la couleur jaune correspond à la couleur du lundi en Thaïlande, jour-anniversaire du défunt roi Bhumibol.


FloraFestival2017CoverBEDO

Un parc en fête en cette fin janvier 2018

Si l’on vous parle aujourd’hui de ce parc, c’est qu’il vaut la peine de le visiter entre le jeudi 25 et le samedi 27 janvier 2018, période durant laquelle il sera particulièrement en fête :

  • Jeudi 25 janvier, de 9h30 à 16h : des ateliers vous en apprendront plus sur les qualité et les vertus des plantes, des herbes et autres essences de la région. Des produits utilisés dans la pharmacopée locale, notamment pour les massages, ô combien bienfaisants, utilisant des compresses chaudes aux herbes.
  • Du jeudi 25 au samedi 27 janvier, de 8h à 16h : le festival BEDO vous permettra de découvrir les produits agricoles de la région du Nord, des produits exclusivement biologiques. BEDO est l’acronyme du terme anglais de « Biodiversity-based Economy Development Office ». En clair, une économie biologique durable basée sur la biodiversité (site web et page Facebook). Au programme de ces trois jours : de nombreuses animations de sensibilisation à ce concept et des mini-concerts d’artistes locaux.
  • Du vendredi 26 au samedi 27 janvier, de 17h à 21h : Street Food FestivalFloraFestival2017CoverStreetFoodFestival  (événement Facebook). Ce sera la fête de la nourriture typique du nord de la Thaïlande avec des stands alimentaires et des food trucks. Deux soirées animées avec un impressionnant spectacle de feu et des mini-concerts d’artistes plus réputés, notamment des participants à l’émission TV Thailand Got Talent #5 (concept britannique repris en France sous le nom de La France a un incroyable talent).
  • Le samedi 27 janvier, de 9h à 17h : marché de fruits et légumes provenant des montagnes alentour; ce sont principalement les membres des minorités ethniques qui seront là. Faites-leur donc bon accueil.
  • Et enfin le dimanche 28 janvier, de 17h à 19h : spectacle musical de musique populaire nord-thaïlandaise (il devrait y avoir des danses traditionnelles).

Flora Festival 2017

Le parc Rajapruek organise chaque année le Flora Festival durant la « saison froide » ici au nord de la Thaïlande (une fraîcheur toute relative). Ce festival, qui a débuté le 1er novembre 2017, se terminera le 28 février 2018. En plus de la splendide serre aux orchidées, qui vous permettra d’admirer de magnifiques specimens, ce sont des dizaines d’autres fleurs qui arc-en-ciéliseront votre visite. Jetez donc un oeil sur cet album-photo. Une explosion florale qui émerveillera votre regard. Un regard que vous ne manquerez pas de porter sur le somptueux Pavillon Royal Ho Kham.

Ouvert tous les jours de 8h à 18h (vendredi, samedi et dimanche, fermeture à 19h30).

En y allant ces jours (fin janvier 2018), vous devriez y voir de nombreux étudiant(e)s récemment diplômé(e)s de la CMU – l’Université de Chiang Mai – qui se font photographier là – ou qui se prennent en selfie, profitant de la richesse chromatique des champs de fleurs.

FloraFestival2017PhotoCongratulations


Attractions alentour

Le Royal Flora se trouve sur le chemin de la fameuse boucle de Samoeng, un road trip dont on vous parlera un jour. En y allant, ne manquez pas les attractions alentour, notamment :

  • Le Wat Intharawat (ou Wat Ton Kwen), l’un des plus beaux temples bouddhistes de la région, témoin inestimable de l’architecture du Lanna. S’y déroule régulièrement des événements hauts en couleur.
  • Le Wat Doi Kham, connu pour avoir fait gagner des joueurs à la loterie nationale. Il est souvent très animé, les pratiquants bouddhistes venant y déposer des milliers de fleurs. Difficile de ne pas le voir avec son grand Bouddha blanc érigée sur la colline d’où la vue sur le parc Rajapruek, sur toute la vallée et plus loin encore est magnifique. C’est .
  • Le Brandnew Field Good. C’est l’adresse du moment où tout le monde se presse. Un café-restaurant en pleines rizières financé par une star thaïlandaise. La vue sur les montagnes y est belle (mais le service déplorable lors de notre premier passage). On vous en reparlera sans doute. Quoiqu’il en soit, l’endroit vous emballera.
  • Si vous vous arrêterez à l’adresse précédente, vous ne manquerez alors pas de grimper sur la colline où vous attend le Phrathat Ban Pong (พระธาตุบ้านปง). Ce n’est pas un temple à proprement parler – le temple se trouve aux pieds de la colline – mais un site tout de blanc, encore en construction, qui protège un chedi vieux de 600 ans. Beaucoup d’hommes d’affaires viennent ici y faire des offrandes afin que leur commerce soit florissant. Vous ne regretterez pas l’ascension, croyez-nous.
  • La Royal Project Kitchen vous permettra de vous restaurer. C’est un restaurant de qualité utilisant principalement les produits issus de la Fondation du Projet Royal, des produits bio (est-il promis). Il se trouve ici.
  • Sans parler de ce qui est le zoo le plus moderne de la région, le Night Safari, juste à côté (mais alors votre programme risque d’être un brin trop chargé).

Puisque nous parlons de fleurs, concluons en vous révélant la date de la prochaine Fête des Fleurs de Chiang Mai, chatoyante, un rendez-vous incontournable que vous offre la Rose du Nord : ce sera donc du vendredi 2 au dimanche 4 février 2018.


Données pratiques

Le Royal Flora, ouvert tous les jours de 8h à 18h (vendredi, samedi et dimanche, fermeture à 19h30) :

  • sur Facebook (c’est là leur page de référence où vous trouverez les dernières informations à jour, malheureusement en langue thaïlandaise seulement pour l’écrasante majorité des publications)
  • sur le web (hélas, leur site en langue anglaise ne semble plus être mis à jour)
  • et en réalité, à savoir son emplacement.
FloraFestival2017PhotoWeLoveToGo

© Facebook – WeLoveToGo

Source photographique de l’image à la Une : Facebook.

EnregistrerEnregistrer