Archives des étiquettes : offrandes

Le 19 février 2019 c’est Makha Bucha, importante célébration bouddhiste en Thaïlande

Ce mardi 19 février 2019, nuit de pleine lune, est un jour férié en Thaïlande. Apprenez ce qu’il commémore, important aux yeux des Thaïlandais, découvrez les célébrations religieuses qui y sont liées et prenez connaissance des événements organisés plus spécifiquement ici à Chiang Mai (vous pourrez ainsi les vivre avec les locaux, tant aux aurores qu’à la tombée du jour). Avec des conseils de lecture en fin d’article pour qui s’intéresse au bouddhisme.

La pleine lune de ce troisième mois lunaire sera donc l’occasion de célébrer Makha Bucha, jour qui marque deux événements distincts de la vie du Bouddha historique :

  • un sermon fait à 1250 disciples au temple de Weluwan Mahawiharn, en Inde, et, 45 ans plus tard
  • ses derniers enseignements, avant que Gautama Sakayamuni n’abandonne son écorce terrestre et n’atteigne le Nirvana.

Au-delà de ces deux événements, Makha Bucha est une importante fête bouddhiste qui célèbre l’enseignement de l’Éveillé, le Dharma, l’un des Trois Joyaux du bouddhisme (les deux autres étant le Bouddha historique Shakyamuni lui-même et le Sangha, la communauté bouddhiste). Etymologiquement, makha bucha¹ (มาฆบูชา) ou wan makha bucha (วันมาฆบูชา), vient du mois hindou magha et du mot sanskrit pooja signifiant célébration du culte.

Ne fais rien de non vertueux,
Accomplis abondamment les actions vertueuses,
Dompte complètement ton esprit.
Voici les enseignements du Bouddha.

On raconte que neuf mois après son illumination, sans se concerter, 1250 arhats (อรหันต์) – vénérables dont l’état correspond plus ou moins à nos saints chrétiens – rejoignirent le Bouddha pour lui rendre hommage la nuit de la pleine lune au jardin Weluwan. Le Tathagata leur rappela alors trois principes qui résument sa philosophie : faire le Bien (ทำความดีทั้งทางกาย วาจา และใจ), éviter le Mal (ไม่ทำความชั่ว) et garder la pureté de l’âme (ทำจิตใจให้บริสุทธิ์).

MakhaBucha2018PhotoCanvasOfLight1

Makha Bucha au Wat Phan Tao © – Facebook – Canvas of Light

Vous avez ici l’histoire de cet événement résumée en vidéo (attention, c’est là une réalisation produite par DMC, le média d’une branche sectaire du bouddhisme thaïlandais, qui aime à promouvoir ses spectaculaires cérémonies) :


Cérémonies religieuses

Les fidèles observent ce jour un certain nombre de règles. Les rituels donnent lieu à des moments émouvants pour tout touriste qui prendra la peine de les observer.

Aux aurores, les Thaïlandais vont au temple acquérir des mérites; ils font tak bat (ตักบาตร), apportant des offrandes de nourriture aux moines (bat (บาตร) étant le mot thaï du bol à aumônes).

En journée, les fidèles participent aux activités du temple, font des donations et écoutent les sermons des moines. Belle occasion de faire tham bun (ทำบุญ, faire le bien pour acquérir des mérites dans le cycle des réincarnations) : ce jour-là, beaucoup d’oiseaux vendus dans des cages retrouvent par exemple la liberté et les poissons dans les bassins des temples reçoivent plus de nourriture qu’à l’accoutumée.

Dès la tombée de la nuit, de spectaculaires processions enluminent les temples de cette nuit de pleine lune. Les fidèles effectuent trois circumambulations autour du bot du temple en tenant une bougie, trois bâtons d’encens et des fleurs (une grosse fleur de lotus est souvent de la partie) : un tour en l’honneur du Bouddha, un deuxième pour son enseignement (le Dharma) et un dernier pour ses disciples (le Sangha). Ce sont là les Trois Joyaux précédemment évoqués. Après le troisième tour, chacun dépose la bougie devant le sanctuaire. Ce rituel est appelé wian thian (เวียนเทียน), wian signifiant cercle et thian bougie.

Découvrez ici les joyeusetés de cette fête annuelle :

Les Thaïlandais (bouddhistes) tâcheront d’observer les 5 préceptes de base (เบญจศีล ou ศีลห้า) afin de progresser sur la voie de la délivrance : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas tromper son conjoint ou sa conjointe, ne pas mentir, ne pas boire d’bougie.

En Thaïlande, la vente d’alcool est prohibée depuis le jour précédent, à midi. La plupart des bars choisissent par conséquent de fermer durant Makha Bucha; il en va de même des boîtes en soirée (à l’image du Riverside). S’agissant d’un jour férié, les banques et les administrations seront fermées, de même que de nombreuses entreprises ou encore la plupart des musées (les centres commerciaux, eux, restant ouverts). Avant de vous dévoiler les célébrations qui se tiennent à Chiang Mai, voici un clip réalisé par le Bureau national thaïlandais du Bouddhisme à l’occasion de cette fête religieuse :


Célébrations à Chiang Mai

Vous l’aurez compris, en ce jour de Makha Bucha, ce sera l’effervescence dans les temples du royaume. En plus des cérémonies religieuses et autres sermons en journée, ne manquez pas les deux temps forts de cette fête bouddhiste :

  • les offrandes matutinales de nourriture aux moines (tak bat), toujours spectaculaires (et émouvantes) avec le défilé de dizaines de moines, et
  • les processions illuminées en soirée (wian thian).

MakhaBucha2019CMUCover

Ainsi et comme chaque année, sur la route culturelle de l’Université de Chiang Mai (CMU) qui mène au Wat Fai In (วัดฝายหิน), des dizaines de moines recevront les offrandes des fidèles dès 6h55 ce mardi 19 février 2019 (privilégiez les dons de riz). La ronde nocturne autour du temple aura lieu, elle, à 19h. Ce jour-là, les dévots s’habillent bien souvent de blanc. Ce temple diffuse la plupart des cérémonies qui s’y déroulent en direct sur Facebook (affiche 2019 et vidéo de l’édition 2018).

On vous indique les heures officielles des cérémonies tout en vous invitant à vous rendre dans les temples dès la tombée du jour en ce mardi 19 février 2019, la quête spirituelle ne s’embarrassant point de contraintes temporelles précises. La lueur de la pleine lune conjuguée à celle des bougies et autres lampions vous feront vivre une soirée mémorable. Notez que le bouquet contenant une bougie, les trois bâtons d’encens et la fleur de lotus vous sera vendu sur place pour une poignée de bahts. D’ailleurs, ce soir-là, l’entrée des grands temples est envahie par les marchands (principalement des stands de nourriture).

Aux yeux d’un véritable bouddhiste, aucun temple n’a plus de valeur qu’un autre ! Néanmoins, les habitants de Chiang Mai, pour diverses raisons liées à l’histoire de leurs temples, privilégient certains d’entre eux (du moins pour ceux qui ne se rendent dans leur temple de quartier). On vous en liste ci-dessous quelques-uns qui ont notre préférence, classés par ordre de leur importance supposée.

  • Le Wat Phra That Doi Suthep (วัดพระธาตุดอยสุเทพ), sur la montagne tutélaire de la ville. Son aura actuelle est due à sa rénovation voulue par le moine le plus vénéré du nord thaïlandais, Kruba Srivichai. Cérémonie d’offrande en matinée (elle se fait habituellement à 7h) et procession illuminée en soirée; pas d’indications plus précises en notre possession. Si vous y allez en soirée, alors il vous faudra impérativement vous arrêter au préalable au Wat Palad (วัดผาลาด (สกทาคามี)), un temple de la forêt qui ne manquera pas de vous ravir. De même au sanctuaire dédié à Kruba Srivichai (อนุสาวรีย์ครูบาศรีวิชัย), au pied de la montagne, toujours très animé. Que ce soit durant Makha Bucha ou le reste de l’année, nous vous conseillons fortement de visiter ce temple hors des sentiers battus, à savoir aux aurores (tel que vous le propose ce circuit exclusif, accompagné d’un ancien moine bouddhiste).
  • Le Wat Phra Singh Woramahawihan (วัดพระสิงห์วรมหาวิหาร), au cœur de la cité fortifiée (« le carré »). C’est le temple le plus vénéré de la ville. La procession illuminée a lieu dès 20h, après un sermon qui sera donné à 19h.
  • Le Wat Chedi Luang Worawihan (วัดเจดีย์หลวง, dont l’entrée est gratuite à cette occasion); c’est là que vous retrouverez une ambiance authentique empreinte de religiosité. Un sermon est donné à 9h du matin et la procession illuminée a lieu dès 19h. Un des temples où nous vous conseillons très fortement de vous rendre pour vivre cette célébration. De notre point de vue, le Wat Chedi Luang se doit impérativement d’être visité lors de votre venue à Chiang Mai, idéalement une fois la nuit tombée.
  • Le Wat Phan Tao (วัดพันเตา), non loin du précédent, organise une très belle cérémonie avec de jeunes moines au pied du Bouddha, illuminés par des centaines de lampions. La célébration attire plus les touristes et les photographes que les dévots bouddhistes. Son début est officiellement fixé à 19h30 mais, vu l’affluence – et la précision thaïlandaise toute relative – on vous conseille d’y aller au crépuscule. S’ensuit wian thian, soit la procession illuminée.
MakhaBucha2019Photoช่องมองภาพโลกหลังเลนส์‎ChiangMaiPhotoClub

Cérémonie au Wat Phan Tao, devenue plus photogénique que religieuse © Facebook – ช่องมองภาพ โลกหลังเลนส์ChiangMai Photo Club

  • Le Wat Suan Dok (วัดสวนดอก พระอารามหลวง) qui abrite les mausolées royaux du Lanna. Ici c’est dès 18h que vous êtes attendu. Au programme : récitation de prières, écoute d’un sermon puis procession illuminée (wian thian). L’endroit, avec son très bel éclairage, est propice à des cérémonies nocturnes.
  • Le Wat Chiang Man (วัดเชียงมั่น), plus ancien temple de Chiang Mai. Il fait partie des visites incontournables de la Rose du Nord. Ce sont 7 moines – ni plus ni moins – qui recevront les offrandes à 8h; un sermon suivra dès 8h30. Quant à la cérémonie aux chandelles, elle est fixée à 19h30.
  • MakhaBucha2019WatUMongCover

    Programme du Wat Umong

    Le Wat Umong Suan Phutthatham (วัดอุโมงค์ สวนพุทธธรรม) est un temple de la forêt, obédience siamoise du courant Theravâda, construit au pied du Doi Suthep. Voici le programme de la journée Makha Bucha. Tout le monde est invité à la récitation des prières, dès 19h, à l’écoute du sermon à 20h (qui se donne bien entendu en langue thaï) puis à la cérémonie proprement dite de la triple circumambulation (wian thian), fixée, elle, à 20h30.

  • Le Wat Lok Moli (วัดโลกโมฬี), un temple tout en bois qui nous charme à chacune de nos visites. C’est un programme étendu qui est proposé là puisque du 15 au 17 février, vous pouvez y pratiquer le dharma (enseignement, méditation et autres activités religieuses). Makha Bucha à proprement parler sera célébrée mardi 19 février, dès 18h, en commençant par la récitation de prières et finissant comme il se doit par la triple circumambulation aux chandelles.
  • Le Wat Jed Yod (วัดเจ็ดยอด), à l’écart, un magnifique temple d’inspiration hindoue, avec ses sept tours (chet (ou jed, เจ็ด) est le terme thaï indiquant le chiffre 7), dans un parc où règne la sérénité. Ici les aumônes matinales sont prévues à 7h puis, à 19h, un sermon sera donné jusque vers 20h, heure où est fixée la cérémonie aux chandelles.
  • On termine par le Wat Ket Karam (วัดเกตการาม) et son grand chedi au faîte sombre, sur la rive est de la rivière Ping, à l’écart de l’affluence touristique. Journée bien remplie avec une récitation de prières matinales à 7h, les aumônes aux moines à 7h30 puis, à 18h, nouvelle récitation de prières suivie d’un sermon à 20h et de wian thian, soit la procession illuminée, à 20h30.

En combinant les horaires indiqués, vous pourrez assister à plusieurs cérémonies mais le mieux est de rester à un seul endroit et de s’imprégner de l’ambiance dévotieuse qui y règne. Nous vous rappelons tout de même que tous les temples ou presque fête Makha Bucha en ce soir du 19 février. Canvas of Light vous permet d’admirer la magie des lieux durant cette fête. Et même si ces cérémonies n’ont pas la somptuosité de la célébration organisée à Pathum Thani, au nord de Bangkok par le Dhammakaya – la secte bouddhiste dont nous vous avons parlée plus haut, elles valent toutes le déplacement de par leur authenticité.

MakhaBucha2018PhotoCanvasOfLight2

© Facebook – Canvas of Light


Et même dans les centres commerciaux !

Les centres commerciaux, ouverts tous les jours, de peur de voir fuir leur clientèle ce jour-là, y vont aussi de leur cérémonie ! Et les moines se prêtent volontiers à cette mascarade. Le rendez-vous le plus matinal est fixé au Central Festival : 99 moines attendront les fidèles (qui riment ici avec consommateurs) de 7h à 11h pour recevoir l’aumône (tak bat). Événement Facebook. Le centre commercial MAYA suit de peu : ici, la cérémonie commence à 8h (pour se terminer à 11h) et c’est aussi 99 moines qui sont promis². Événement Facebook.

MakhaBucha2019CentralMAYAMontage


Nuit de super lune

Que vous soyez émerveillé par ces cérémonies à la lueur des chandelles ne doit pas vous faire oublier que cette nuit du mardi 19 janvier 2019 est une nuit de super lune. Ce qui n’a rien de surprenant, les célébrations bouddhistes se basant sur le calendrier lunaire.  Concrètement, en levant les yeux au ciel, vous verrez l’astre lunaire plus brillant qu’à l’accoutumée. Les passionnés pourront se rendre à l’AstroPark de la princesse Sirindhorn où une soirée spéciale est organisée, permettant de voir la Lune de près (site web, page Facebook, événement FB, emplacement). Mais une réservation est indispensable. L’Institut national thaïlandais de recherche astronomique (NARIT) organise souvent de telles portes ouvertes.

MakhaBucha2019NaritSuperFullMoonMontage


Faire le bien et acquérir des mérites

Cette fête religieuse dynamise le prosélytisme bouddhique. Ainsi, c’est une période où s’ouvre généralement la Semaine des missionnaires bouddhistes, occasion de répandre les enseignements du Bouddha (un événement (ici en 2018) organisé par le Bureau Provincial du Bouddhisme). Parmi les activités proposées l’année dernière : un grand nettoyage en journée (Big Cleaning Day) autour du Wat Phra Singh, au cœur de la cité historique, une compétition de questions/réponses sur le Dharma, l’écoute de sermons et la récitation de prières, de même qu’une méditation marchée à la bougie.

MakhaBucha2018DonSangCover

Affiche de l’année dernière pour inciter les dons du sang à l’occasion de Makha Bucha.

En Thaïlande, faire tham bun c’est faire le bien pour acquérir des mérites dans le cycle des réincarnations. Cette acquisition des mérites, un concept cher aux Thaïlandais³, passe également par des bonnes actions comme le don de sang. Ainsi, durant la fête de Makha Bucha 2019, les habitants de Chiang Mai sont particulièrement invités à donner leur sang le 19 février, de 9h à 15h30, au centre de récolte sanguine de la Croix-Rouge (ภาคบริการโลหิตแห่งชาติที่ 10 จังหวัดเชียงใหม่, Red Cross Blood Donations).

On vous souhaite la plus belle des fêtes de Makha Bucha en espérant que vous aussi, à cette occasion, vous fassiez le Bien, évitiez le Mal et gardiez la pureté de votre âme 😌

MakhaBucha1

© DMC

Bandeau 1


Pour aller plus loin – Conseils de lecture

Voici quelques ouvrages en lien avec le bouddhisme, une religion qui, sans être prosélyte, attire beaucoup de sympathisants occidentaux. On vous conseille ici quelques lectures introductives, omettant volontairement les ouvrages faisant référence à d’autres écoles du bouddhisme, telle le Véhicule du Diamant cher aux Tibétains ou le zen que pratiquent les Japonais.

Bouddhisme - Livres Montage 1.jpeg

Tout d’abord l’Introduction à l’enseignement du Bouddha et à sa pratique de Michel Henri Dufour, un auteur affilié à la tradition Theravâda de la forêt propre à la Thaïlande. Vous touchez là à l’enseignement de l’École des Anciens, l’essence du bouddhisme. Beaucoup de personnes sont venues au bouddhisme par la lecture de L’Enseignement du Bouddha – D’après les textes les plus anciens, best-seller de Walpola Rahula. Si vous optez pour une vision d’ensemble non dénuée d’humour, Le Bouddhisme Pour les Nuls est fait pour vous (version poche). Édition plus récente fort appréciée elle aussi, 50 notions clés sur le Bouddhisme pour les Nuls est l’œuvre de Marine Manouvrier, professeur au riche bagage académique. Un ouvrage clair et concis.

Il nous semble intéressant de savoir comment se vit le bouddhisme au quotidien. Et qui mieux que Fabrice Vidal sait transmettre et son expérience et ses connaissances ? Comment être bouddhiste ? C’est là le titre d’un livre que nous vous recommandons. Vous pourrez ensuite poursuivre avec le coffret Pratique de la méditation (il contient un livre, un CD audio et un DVD). Dans le 3e ouvrage présenté ici, Fabrice Midal nous parle de son expérience – ce que vingt-cinq ans de méditation lui ont appris. Un livre au très beau titre : Frappe le ciel, écoute le bruit.

Bouddhisme - Livres Montage 2

Ce sont là des références destinées aux personnes désirant s’initier au bouddhisme (et non pas à celles déjà versées dans la pratique). On se permet tout de même de vous rappeler que le propre du bouddhisme est la méditation. Vous pouvez lire autant de livres que vous voulez, votre connaissance du bouddhisme ne sera qu’intellectuelle. Or, l’essence-même du bouddhisme est d’oublier tout savoir et de pratiquer la méditation. Ceci afin d’atteindre l’Éveil.

Amazon Livre 12 - DvaravatiOn termine par un beau-livre, Dvaravati : Aux sources du bouddhisme en Thaïlande. Il s’agit du catalogue d’une ancienne et splendide exposition au musée Guimet, qui vous donne à admirer, en vous donnant quelques clefs explicatives, les œuvres bouddhistes de l’art Dvâravatî, une civilisation qui a perduré au nord de l’actuelle Thaïlande jusqu’à la conquête de Haripunchai par le roi Mengrai, fondateur de la ville de Chiang Mai, à la fin du XIIIe siècle.


Vous l’aurez compris, avec l’entrée des bonzes dans la retraite monastique de trois mois, Asaraha Bucha et Khao Phansa, sa sortie, Ok pansa, et la cérémonie des offrandes de nouvelles robes aux moines, Thod Khatin, Makha Bucha fait partie des plus importantes célébrations bouddhistes de l’année ici en Thaïlande, où le courant largement majoritaire est le bouddhisme Theravāda.

Et pour vous remercier de votre attentive lecture, on vous offre une superbe vidéo de ce qu’est la célébration de cette fête à Kalasin, dans l’Isan, le nord-est rizicole du royaume de Thaïlande :


¹ Nous adoptons ici la transcription selon le Système général royal de transcription du thaï (RTGS), basé sur la langue anglaise (la prononciation française est donc différente : lorsque l’on écrit par exemple tham bun, un francophone devra lire tame boune).
² À chaque fois que nous nous sommes amusés à compter le nombre de moines indiqué, jamais le compte n’y était.
³ Sur cet important concept cher aux Thaïlandais, l’on vous invite à lire l’interview d’un grand spécialiste des religions, Odon Vallet, reproduite dans notre article Wat Ton Kwen à Chiang Mai. Offrande de riz et feu en l’honneur du Bouddha.

Source de l’image à la Une : © Facebook. Mise à jour le 19.02.2019

12GoAsia - Général 1

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Cérémonie ‘Tak Bat Thewo’ 2018 à Chiang Mai et alentour

Les moines bouddhistes sont gâtés en cette période de l’année ! Après les offrandes nocturnes Tak Bat Peng Pud de hier à minuit en l’honneur du retour espéré de Phra Upakut, une cérémonie bouddhiste typique du nord de la Thaïlande, après les offrandes d’aujourd’hui liées à la sortie à proprement dite de la retraite monacale (Ok Pansa), voilà que les dévots se réunissent à nouveau demain matin, mercredi 25 octobre donc, aux aurores ! C’est une occasion de réjouissance où les laïcs vont nombreux au temple offrir leur repas aux moines. Ce ne sont pas moins de 12 adresses que nous vous dévoilons afin de participer à cette fête religieuse matutinale.


La légende

Il s’agit d’une spectaculaire cérémonie bouddhiste dénommée Tak Bat Thewo (ตักบาตรเทโว en thaï). Tak Bat (ตักบาตร) signifie « présenter de la nourriture à un moine » (le Bat (บาตร) étant le bol à aumône où il reçoit les offrandes). Thewo quant à lui (ou Devo, en thaï : เทโว) est dérivé du mot Theworona (เทโวโรหนะ) qui signifie « La descente du Bouddha du monde céleste ». Dite cérémonie comprend des prières et des offrandes matutinales à des centaines de moines qui descendent des marches. Cette coutume se rapporte à un épisode de la vie de Siddharta Gautama, le Bouddha historique. En l’occurrence, il s’agit de son retour en gloire du ciel Tavatimsa où il avait passé sa septième vassa (une retraite monastique) à prêcher l’Abhidhamma – la dernière partie des textes canoniques – à sa mère et aux devas. D’autres sources racontent que le Bouddha a livré un démon à sa mère morte au ciel. Quoi qu’il en soit, cette fête commémore donc cette histoire légendaire où le Seigneur Bouddha, après trois mois passés à prêcher dans le monde des dévatas, redescend sur Terre, dans la ville de Sangkassa, par le triple escalier d’or, d’argent et de diamant (ou cristal, c’est d’ailleurs ce dernier qu’est censé avoir emprunté le Bouddha).


La cérémonie

Vous verrez donc cet épisode reproduit dans les temples qui disposent d’escaliers (dont les rampes sont généralement en forme de nâgas). Les représentations les plus spectaculaires réunissent des centaines de moine. Le Bouddha quant à lui est représenté par une statue. Les moines se mettent ensuite en fil indienne pour recevoir les offrandes de nourriture matutinales.


En Thaïlande

C’est en Thaïlande que ce festival perdure. Il participe du fameux Tham Bun (ทำบุญ), l’acquisition des mérites, une notion chère aux Thaïlandais. Tham (ทำ) signifie faire et Bun (บุญ), dérivé du sanskrit Punya, peut se traduire par mérite. Dans le bouddhisme, les sources pali décrivent trois sortes de causes produisant du mérite : la générosité (dāna), la moralité (shila) et la méditation (bhavana). Les offrandes de nourriture aux moines sont gage de générosité (dāna), permettant aux moines de méditer (bhavana) au sortir de cette période où ils sont censés avoir fait preuve de plus de moralité (shila). C’est dire la popularité de ce rite-ci chez les dévots.

TakBatThewo2018Montage1

La cérémonie la plus spectaculaire, et donc celle qui attire le plus de monde, est organisée à Uthai Mai, dans le district d’Uthai Thani, au Wat Sangkat Rattanakhiri, érigé sur la colline de Sakaekrang, où 500 moines descendent les 449 marches de l’escalier pour recevoir l’aumône des habitants et des touristes. Jetez un œil sur le reportage de Richard Barrow in Thailand. Autres célébrations fameuses à Chon Buri et à Buri Ram où environ deux mille personnes se joignent à 199 moines afin d’acquérir des mérites.

Le site thaïlandais Kapook répertorie 7 endroits en Thaïlande parmi les plus populaires où est fêté Tak Bat Thewo (article). On vous résume les endroits dont il est question (en cliquant sur le nom du temple (Wat en thaï), vous connaîtrez sa position sur Google Maps :

  1. Le Wat Sangkat Rattana Khiri, à Uthai Thani, dont il est question ci-dessus.
  2. Le Wat Phraphutthachai, à Saraburi.
  3. Le Wat Phutthawat Phu Sing, à Kalasin.
  4. L’Office municipal de Nakhon Songkhla.
  5. Le Wat Fai Hin, à Chiang Mai (on vous en reparle ci-dessous).
  6. Le Wat Phra Bat Phu Pan Kham, à Khon Kaen.
  7. Et enfin le Wat Phra That Cho Hae, Phrae.

TakBatThewo2018Montage2

Et à Chiang Mai (il faut vous lever tôt)

À Chiang Mai et alentour, vous aurez le choix car plusieurs cérémonies hautes en couleur s’y déroulent (peu ou prou aux mêmes heures). Attention, à 8h tout sera déjà fini ou presque ! On vous recommande particulièrement quatre endroits :

  • l’un des plus proches et celui qui accueillera le plus de moines, 666 pour être précis, le Wat Fai Hin, dans le campus universitaire au pied du Doi Suthep (no 1 dans l’énumération ci-dessous) !
  • le plus beau site, le parc royal Rajapruek, dans un magnifique écrin au sud-ouest de la ville (no 2 ci-dessous);
  • le plus original, le temple de Doi Saket, facile à reconnaître sur sa colline : les moines descendent le grand escalier accompagnant une statue de Bouddha étincelante (no 5 ci-dessous; la vidéo en début d’article représente justement ce festival).
  • un des plus authentiques (localement parlant et de notre point de vue), le Wat Chetawan ou Wat Nong Mu (no 11 ci-dessous) ou alors le Wat Phra Phut Tha Bat Tak Pha (no 12 ci-dessous), tous deux à Lamphun, la province voisine.

La probabilité est forte que vous soyez les seuls touristes présents à ces trois derniers événements.

Bandeau 1


Voici donc les meilleures adresses pour participer à cette fête religieuse à Chiang Mai et alentour, jeudi matin, 25 octobre 2018



1
. À 6h30 au Wat Fai Hin (วัดฝายหิน), au sein du campus de l’Université de Chiang Mai (CMU), ce ne sont pas moins de 666 moines qui participeront aux célébrations. Grandioses donc. En savoir plus.

TakBatThewo2018WatFaiHinCover


2. Le Pavillon Royal du Royal Flora se prête à merveille pour une telle cérémonie. Elle se déroule donc à 6h au pavillon Ho Kham Luang du Parc Royal Rajapruek (อุทยานหลวงราชพฤกษ์), au sud-ouest de la ville. En savoir plus.

À noter que le Wat Phra That Doi Kham tout proche (วัดพระธาตุดอยคำ) se joint à la cérémonie du Royal Flora. Il n’y aura donc pas de célébration spécifique sur les marches de ce temple érigé sur la petite colline, des marches qui pourtant s’y prêteraient à merveille. Nul doute cependant que ce temple sera fort animé durant cette journée.


3. On prend des pincettes pour vous signaler la cérémonie qu’organise à 6h du matin le Lanna Dhutanka (ธุดงคสถานล้านนา) à Mae Jo, au nord de Chiang Mai. Il s’agit en fait de la branche locale d’un mouvement sectaire décrié, le Dhammakaya. La cérémonie a été rebaptisée Jao Tak Bak Devo, Jao étant un terme de la langue Lanna qui remplace le kha/khap siamois. 100 moines seront là. Et bien entendu, tout le monde y est cordialement invité… En savoir plus.

TakBatThewo2018LannaDhutankaMontage


4. Le temple le plus vénéré du nord de la Thaïlande marque aussi le coup. On parle bien sûr du Wat Phra That Doi Suthep (วัดพระธาตุดอยสุเทพ), sis sur la montagne tutélaire éponyme de Chiang Mai. D’habitude, il n’y a que quelques pèlerins, se comptant le plus souvent sur les doigts d’une main, qui sont présents à 7h du matin pour la cérémonie d’aumônes matutinales. Et c’est justement à 7h que débutera la cérémonie du Tak Bat Thewo. Il est fait mention de la présence de 50 moines ce jour-là. Ce ne sera évidemment pas l’affluence de la spectaculaire ascension par les étudiants de l’université CMU mais il est toujours intéressant d’être là-haut au lever du soleil pour en humer la fraîcheur tout en embrassant la ville du regard.


5. Pour y avoir participé alors que nous n’étions que deux touristes présents – une Chinoise et un occidental – nous vous recommandons fortement la cérémonie qui se déroule dès 6h30 au Wat Phra That Doi Saket (soit le temple sur la colline, au Doi Saket, เชิงบันไดนาควัดพระธาตุดอยสะเก็ด). 59 moines accompagneront la statut du Bouddha de cette cérémonie pétaradante. En savoir plus (événement FB).

TakBatThewo2018Doi SaketMontage


6. L’original Wat Umong Suan Phutthatham (วัดอุโมงค์ สวนพุทธธรรม), au pied du Doi Suthep, connu pour ses galeries jadis peintes, met également sur pied une cérémonie Tak Bat Thewo. Nous n’avons pas d’autres informations que l’heure de celle-ci : 6h du matin.


7. Au cœur de la ville, le joli Wat Inthakhin Sadue Muang (วัดอินทขีลสะดือเมือง), accolé à la place des Trois Rois, promet la présence de 79 moines. Nul doute que les nombreux moinillons du temple y participeront. Cérémonie agendée à 7h.


8. Mais Chiang Mai c’est aussi une ville sur la rive gauche de la rivière Ping, là où se trouve sa gare ferroviaire. Le très important Wat Ket Karam (วัดเกตการาม) y célèbre le Tak Bat Thewo avec 29 moines à 6h du matin. Wat Ket est le nom du quartier. D’ailleurs, le Wat Sikong (วัดศรีโขง) tout proche se joint au Wat Ket Karam pour fêter le retour du Bouddha sur la Terre.


9. Dernier temple de la ville que nous mentionnons, le charmant Wat Lok Moli (วัดโลกโมฬี) au nord de la cité fortifiée (« le carré »). Ici le bois est roi; son ancien chedi restauré vous impressionnera. Cérémonie prévue à 7h.

TakBatThewo2018WatLokMoliPhoto


10. Au sud-ouest de Chiang Mai, sur la route du Doi Inthanon, plus haut sommet de Thaïlande, se trouve une ville dont peu ont entendu parler : Chom Thong. Le temple de cette ville, très beau au demeurant, accueille régulièrement des méditants occidentaux. Si l’on vous en parle, c’est bien entendu parce que ce temple, le Wat Chom Thong (วัดจอมทอง เชียงใหม่) organise lui aussi son Tak Bat Thewo à 6h30 du matin. En savoir plus (événement FB).

TakBatThewo2018WatChomThongCoverMontage

C’est un temple très actif sur Facebook. C’est dire qu’il y a de fortes chances que dite cérémonie soit retransmise en direct sur leur page Facebook… Si tel devait être le cas, vous verrez alors 180 moines recevoir les offrandes des fidèles bouddhistes.


Nos deux dernières adresses se situent dans la province voisine de Lamphun, à moins d’une heure de route au sud de Chiang Mai, une ville et une province campagnarde dont on apprécie l’ambiance typique du Lanna (après tout, Haripunchai, l’ancien nom de Lamphun, n’est-elle pas la plus ancienne ville du Lanna, nom de l’ancien royaume du Nord).

11. La municipalité d’Umong, dans la province de Lamphun, organise elle aussi son Tak Bat Devo au temple Chetawan (วัดเชตวัน ou Wat Nong Mu, วัดหนองหมู) où sont attendus 59 moines à 7h du matin. Le site a son charme, jugez-en :

 


12. Lieu de pèlerinage, le Wat Phra Phut Tha Bat Tak Pha (วัดพระพุทธบาตรตากผ้า จังหวัดลำพูน) a même vu feu Sa Majesté le roi Bhumibol le Grand le visiter. Érigé sur une colline, c’est un endroit idéal pour organiser le Tak Bat Thewo. La cérémonie a lieu à 6h du matin où 159 moines descendront les 469 marches de l’escalier « naga » depuis le chedi érigé au sommet. En savoir plus.

TakBatThewo2018WatPhraPhutThaBatTakPhaCover


In fine, pas d’information quant à l’organisation du Tak Bat Thewo dans un des grands centres commerciaux de la ville. L’année dernière, le Central Festival avec mis sur pied une telle cérémonie en présence de 99 moines. Comme quoi les affaires peuvent bien se marier au bouddhisme !

Si vous n’étiez pas à Chiang Mai ce jeudi 25 octobre aux aurores, vous aurez tout de même la possibilité de participer aux aumônes matutinales. Elles sont en effet quotidiennes, comme partout en Thaïlande. Il suffit de vous promener aux abords du temple le plus proche, généralement avant 7h du matin. Beaucoup de dévots se rendent au pied du Doi Suthep, là où a été construit un sanctuaire en hommage au moine le plus vénéré du nord de la Thaïlande, Kuba Srivichai (nous vous reparlerons bientôt de ce saint homme au caractère bien trempé). Autres endroits pour observer de telles offrandes aux moines : les marchés. Notre partenaire, le Swiss-Lanna Lodge, organise avant l’aube un circuit hors des sentiers battus, que peu de touristes effectuent : vous serez là au contact du bouddhisme vécu par les Thaïlandais. C’est accompagné d’un ancien moine bouddhiste, Khun Wet, que vous assisterez à la cérémonie d’offrandes matutinales au haut du très vénéré Doi Suthep. En savoir plus.

TakBatThewo2017RajapruekPhoto2

© Facebook – Royal Flora

Voilà. Notre énumération n’est bien entendu point exhaustive. Elle a pour seul but de vous donner les clefs pour participer à l’une des célébrations évoquées. Vous serez là au cœur du bouddhisme, en l’espèce le bouddhisme theravāda du Nord, avec les dévots qui seront tout heureux de vous voir parmi eux aux aurores.


Mise à jour après la cérémonie

On vous livre ci-dessous les photos de la cérémonie de cette année 2018 sise au Royal Flora (d’autres photos ici).

Et la même cérémonie matutinale en vidéo, emprunte de dévotion, mais cette fois-ci au Wat Chom Thong :


Entre autres sources rédactionnelles, Wikipédia. Source de l’image à la Une. Mise à jour le 30.10.2018.

Bandeau 1