90% des habitants de Chiang Mai ont peur du retour des touristes étrangers !

La messe est dite ! Le retour des touristes étrangers fait peur aux habitants de Chiang Mai, une région qui s’abreuvait pourtant à la mamelle du tourisme. C’est le résultat d’un récent sondage de MaeJo Poll que l’on vous communique en exclusivité francophone.

Publicités

Plusieurs sondages publiés ces mois derniers tendaient à croire que les Thaïlandais ne veulent pas d’un retour des touristes. Certains commentateurs – et avec les réseaux sociaux, ceux-là sont nombreux – insistaient sur la sensibilité des sondés : le résultat de telles enquêtes doit forcément varier en fonction de la région où on effectue le sondage.

C’est une véritable douche froide qu’apporte le dernier des sondages1 en date. Il est le fruit de Maejo Poll, le Centre de recherche et de prévisions de l’université Maejo, reconnu dans le domaine agricole ici à Chiang Mai.

Rappelons que le chef-lieu provincial – traumatisé par la fermeture des frontières du pays – dépend à plus de 70% du tourisme selon une estimation du maire2 qui rappelle que la municipalité ne dispose quasiment pas de terrains agricoles ni de grosses industries sur son territoire.

Dès lors, on pouvait imaginer à juste titre que le retour des touristes étrangers était attendu de pied ferme non seulement par les acteurs du tourisme qui survivent encore après six mois de disette mais également par les habitants de la Rose du Nord dans leur ensemble. Il n’en est rien ! Et c’est un euphémisme.

Que nous apprend cette enquête ? L’écrasante majorité – près de 90% des sondés3exprime sa crainte d’un retour des touristes étrangers ! Une peur liée à la pandémie sanitaire du Covid-19 bien entendu. Les Chiangmaiens ne croient pas que les touristes respecteront les normes de distanciation physique et autres obligations sanitaires (comme le port du masque). C’est bien simple : deux tiers (68%) des personnes interrogées ne veulent pas d’un retour des touristes alors que seul un tiers (32%) le souhaite. Des résultats qui ne feront de loin pas plaisir aux acteurs du tourisme local et régional, obvie. Ils sont des milliers à avoir perdu leur job : qu’ils soient guides touristiques, employés d’hôtel, chauffeur, femme de ménage, cuisinier, serveur, de même que tous les professionnels liés indirectement au tourisme…

© Maejo Poll, Chiang Mai

Cette prise de température locale ne fait que confirmer l’avis des Thaïlandais en général. Ainsi, selon le dernier des sondages national opéré par Nida, la majorité des Thaïlandais disent NON aux touristes étrangers, craignant l’entrée du Covid-19 dans le pays : près de 57% des sondés ne veulent pas de l’ouverture qui était prévue le 8 octobre 2020 (une ouverture qui devait se limiter à l’île de Phuket et qui a été reportée sine die). Ils ne sont qu’un cinquième à être enthousiastes au retour des touristes étrangers.

Publicités

Rien d’étonnant à ce que cette peur s’exprime aujourd’hui lorsque l’on se réfère à la communication anxiogène distillée par les autorités et reprise par l’ensemble des médias. Mais n’est-ce pas là une situation que l’on retrouve dans les pays du monde entier, surtout ceux ayant fermé leurs frontières ?

Rappelons pour terminer que les diverses souches du SARS-CoV-2 se transmettant en Europe ne tuent presque plus. Leur létalité est quasi anecdotique. C’est là un fait mais la peur ne s’accommode point de faits, hélas, trois fois hélas.

Quoi qu’il en soit, le retour du tourisme étranger en Thaïlande s’annonce plus que problématique ces prochains mois. Malgré les efforts des acteurs encore en place, au premier rang desquels la plateforme We Love Chiang Mai – qui a animé une zone de la récente Lanna Expo – et bien sûr l’Office du tourisme de la province.

Thai Airways sur le tarmac de Chiang Mai, jadis

La récente Journée Mondiale du Tourisme était d’ailleurs l’occasion de se pencher sur la relance de l’industrie touristique qui se veut plus durable à l’avenir (l’OMT a mis en place un traceur de la relance touristique mondiale).

Les habitants de Chiang Mai – dont l’hospitalité est légendaire – sauront-il encore accueillir les futurs touristes avec le sourire ? C’est tout le mal que l’on souhaite à la Rose du Nord. Mais l’hécatombe des acteurs touristiques continue alors que la haute saison devait commencer à mi-octobre…

Pourquoi visiter Chiang Mai ?
6 raisons de visiter la Rose du Nord
Chiang Mai au Top 10 des destinations mondiales !
S’il s’agit de votre premier séjour en Thaïlande


1 Enquête « Les habitants de Chiang Mai et les touristes étrangers » où 568 personnes ont été interrogées entre le 17 et le 25 septembre 2020
2 Selon cette interview du magazine anglophone Citylife
3 89,27 % précisément

Source des images : © Facebook – TAT Photograph Section
Article composé le 08.10.2020 et mis à jour le 09.10.2020

Vous appréciez notre travail ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences et des connaissances. Utilisez nos liens d’affiliation tant pour vos hébergements, vos déplacements que les achats multimédias. Votre soutien ne vous coûtera rien de plus et nous aidera à continuer à vous offrir les informations que vous appréciez. Un grand merci à vous 🙏

Un commentaire

  • D’un ami qui est présentement à Chang mai… votre post est de la bulshitt: J’y crois pas…. pis c’est pas ce qui je sens ici….568 personnes, tu crois que c’est représentatif? C’est comme pour le référendum, s’ils avaient sondé qu’à Montréal… aussi pour ton info, beaucoup de thai ont laissé tombé le masque…restos et bars, ça danse… hier j’étais dans une petite ville dans farangs….0 masque….pis ils fraternisaient avec moi…lol

Laisser un commentaire