Miss Grand Thailand 2020, trop basanée pour être appréciée ?

Le 19 septembre dernier a été élue Miss Grand Thailand1 2020. On vend la mèche en vous dévoilant d’ores et déjà le nom et l’origine de l’heureuse élue : elle s’appelle Nam et vient du sud de la Thaïlande. Mais en cette année où la contestation démocratique est dans la rue, c’est une polémique que son élection a fait naître : devait-elle soutenir en direct les manifestants pro-démocratie ? Ou alors, raison moins avouable, son teint basané dérange-t-il les Thaïlandais ?

On vous en parle aujourd’hui en vous présentant non seulement la vainqueure mais également ses dauphines. Mais auparavant, penchons-nous sur ce concours de beauté et, comme l’on est à Chiang Mai, évoquons aussi Miss Grand Chiang Mai 2020 qui participait bien entendu à cette compétition.

Publicités

Miss Grand, naissance d’un nouveau concours de beauté

Miss Grand International est un titre de beauté féminine attribué depuis l’année 2013. C’est un concours qui se donne comme but de promouvoir la paix. Il met en avant la beauté intégrale des candidates (leur élégance, leur personnalité, leur prestance ou encore leur facilité de communication). Difficile de savoir qui est « la plus belle femme du monde » face à des concours concurrents tels Miss Monde ou Miss Univers.

Quoi qu’il en soit, c’est en Thaïlande2 qu’est né ce récent concours de beauté international qui rassemble près de 70 nations. Très suivi dans de nombreux pays d’Asie et d’Afrique, il est moins connu dans la plupart des pays d’Amérique et d’Europe. Vous comprendrez dès lors pourquoi c’est sans doute le concours de beauté le plus populaire au Pays du Sourire (concurrencé cependant par Miss Universe Thailand).

Miss Grand Thailand, qui a donc été élue, représente tout naturellement la Thaïlande au concours Miss Grand International.

Publicités

Miss Grand Chiang Mai 2020

Avant de vous parler de la compétition nationale, permettez un petit aparté sur Miss Grand Chiang Mai 2020 (มิสแกรนด์เชียงใหม่2563). Peut-être avez-vous déjà oublié Ann, la lauréate 2017, Yaimai qui lui a succédé l’année suivante (et que l’on retrouve cette année pour la promotion de la Lanna Expo 2020), ou même Jenny, celle de l’année 2019…

Aussi, le 14 août dernier, dans un contexte particulier dû aux restrictions nées de la crise sanitaire du Covid-19, c’est Aom (ออม), du haut de ses 23 ans, qui a été couronnée Miss Grand Chiang Mai 2020. Les mensurations (américaines) de Panida ‘Dinsorsee’ Kernjinda – c’est là son vrai nom, en thai : พนิดา ‘ดินสอสี’ เขื่อนจินดา – sont de 32-24-37. Elle mesure 168 cm pour un poids de 49 kg.

Originaire du district de Pa Sang, dans la province voisine de Lamphun, Aom étudie en ce moment à la faculté des beaux-arts de l’Université de Chiang Mai (CMU), ce qui lui permet de se présenter dans ce chef-lieu.

Suivez Aom, Miss Grand Chiang Mai 2020, sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

Retrouvez Miss Grand Chiang Mai 2020 sur Facebook (page officielle มิสแกรนด์เชียงใหม่)

Publicités

Miss Grand Thailand 2020

Mettons fin au suspens pour savoir si, oui ou non, Miss Grand Chiang Mai, Aom de son petit nom, s’est distinguée au concours national. Nous devons hélas doucher tous les espoirs de ses fans : candidate no 14 (#MGT14), elle n’a pas réussi à gagner le cœur des jurés, hélas, trois fois hélas. Elle s’est néanmoins retrouvée dans le Top 20 des participantes les plus appréciées du public, son costume lanna a été classé au 6e rang des meilleurs costumes. Elle a par ailleurs atteint le Top10 Miss Grand Rising Star. Retrouvez ci-dessous un résumé de sa prestation (à moins que vous ne préfériez la voir en costume de bain) :

Le concours de Miss Grand Thailand a pour habitude de se déplacer en province où les candidates paradent (et mettent en avant les produits et services des hôtes qui les reçoivent). Cette année, c’est ici au nord qu’elles sont venues, précisément à Chiang Rai, accueillies au luxueux complexe hôtelier Le Méridien, sis au bord de la rivière Kok.

Les albums-photo Facebook vous permettent d’admirer ces charmantes créatures (il vous suffit de cliquer sur le lien ad hoc). On voit ainsi s’envoler les 77 candidates pour Chiang Rai avec la compagnie low cost VietJet (premier et second album-photo). Une ville où elles ont eu l’occasion de goûter à la cuisine du nord lors de leur premier repas. Puis ce fut la visite de la ville; comme il y a beaucoup à voir, là aussi deux albums-photo ont été produits, le premier et le second. Immanquable est le fameux Temple Blanc, une attraction dont on vous a déjà parlée en détail dans cet article. Les dîners de gala sont l’occasion de revêtir de splendides robes (albums 1 & 2). Les Miss se sont également arrêtées dans une galerie d’art, l’Art Bridge Chiang Rai (ABCR). Elles ont défilé à la gloire du Lanna, du nom de l’ancien royaume du nord dont Chiang Rai faisait partie, soit le Lanna Fashion Show (d’autres photos ici). Le défilé en costume traditionnel du Lanna est moins exubérant mais non moins charmant. Forcément plus sexy est le défilé en costume de bain

La détente était aussi au programme comme ici au parc Singha. Ou encore durant les visites de Mae Sai, à la frontière birmane, et de Chiang Saeng, ancienne cité historique au bord du Mékong, dans le Triangle d’Or (dont les attractions vous sont présentées ici). Un séjour fêté en soirée durant une party (où les Miss restent toujours aussi attirantes), après qu’elles aient mangé à la mode du nord, utilisant un kanthok. Et de repartir vers Bangkok depuis l’aéroport de Mae Fah Luang. De quoi dire un grand Merci Chiang Rai !

La finale de cette compétition nationale s’est déroulée le samedi 19 septembre 2020 au BITEC de Bangkok, une cérémonie diffusée par la chaîne One31 HD. Chaque province élit sa propre Miss Grand provinciale et ce sont donc 77 Miss qui visaient le titre national suprême, celui de Miss Grand Thailand.

Vous savez déjà que le titre de Miss Grand Thailand 2020 (มิสแกรนด์ไทยแลนด์2563 en thaï) est revenu à Nam (ou Namfon). C’est là son petit nom; pour l’état civil, elle s’appelle Pacharaporn Chantarapadit et a 22 ans.

Candidate no 49 (#MGT49), Nam vient de la province de Ranong, joyau méconnu au sud du royaume donc, une province dont la partie méridionale borde la mer d’Andaman et vous offre de belles stations balnéaires et, au loin, des îles paradisiaques. Lisez donc cet article paru dans le cahier Weekend du magazine belge Le Vif, une lecture qui vous donne plus qu’envie de découvrir Ranong…

Revenons à Miss Grand Thailand 2020, Nam donc, elle qui mesure 1m70 et pèse 48 kg. Ses mensurations (américaines)… nous sont inconnues ! En revanche, nous savons qu’elle a réussi son baccalauréat en anglais (communication d’entreprise) et qu’elle aime autant chanter que danser, ou encore jouer du théâtre. Sa victoire lui permet de remporter une couronne d’une valeur de 1,2 million de bahts, un appartement, une voiture et d’autres prix encore d’une valeur de 6 millions de bahts. Ce n’est pas le premier concours de beauté qu’elle remporte puisqu’elle a été couronnée, en 2019, Miss Smart Lady et Miss First Impression. Découvrez Nam dans cette vidéo de deux minutes filmée par le photographe David Ryo, deux minutes de pur plaisir.

Nam, Miss Grand Thailand 2020, que vous pouvez suivre
➥ sur Facebook
➥ sur Instagram

Et comme toute Miss a ses dauphines, voici présentées les dauphines de Miss Grand Thailand 2020. Première d’entre elle, Indy Johnson, dont le patronyme laisse à penser qu’il s’agit d’une candidate métisse (ลูกครึ่ง en thaï, luk khrueng). Elle portait le numéro 29 (#MGT29), habitant la province de Pathum Thani, au nord de la capitale. Seconde dauphine, Mlle Patchaploy Rueandaluang, candidate no 22 (#MGT22). Elle habite la province de Nakhon Si Thammarat, au sud de Ko Samui. C’est le trio de tête de cette édition 2020.

Précisons encore que Miss Grand Chiang Rai (#MGT13), Mlle Jutamas Maksaree, est arrivée en 4e position et que la 5e marche du podium revient à Miss Grand Mukdahan (#MGT44), de son petit nom Bonusnats. Vous pouvoir voir (ou revoir) le couronnement de ces cinq Miss.

Les candidates des provinces du nord rentrent bredouille ou presque. Habituellement, elles sont pourtant fort appréciées dans les concours de beauté siamois en raison de leur teint souvent plus clair.

Plusieurs prix ont été distribués durant la finale mais l’un des défilés les plus attendus de Miss Grand Thailand est celui où l’on voit toutes les candidates porter un vêtement inspiré de leur province de domicile (Best National Costume). Les designers s’en donnent alors à cœur joie ! Voici les 10 finalistes concourant pour ce titre :

Et au final, le jury a choisi comme lauréat du concours national de costumes celui de Miss Grand Ratchaburi. Il est aisé de savoir ce qu’il représente : le marché flottant de Damnoen Saduak. Bravo à elle et surtout au tailleur-couturier qui a conçu ce vêtement qui n’est pas des plus aisés à porter…

Best National Costume de Miss Grand Thailand 2020 © Facebook

Miss Grand Thailand est l’un des plus importants concours de beauté organisés en Thaïlande au niveau national. Chiang Mai avait accueilli toutes les candidates en 2017, embellissant diverses attractions de la ville.

Vous pouvez suivre ce concours de beauté sur le web, sur Facebook, sur YouTube et sur Instagram.

Une autre page Facebook, qui n’est pas officielle, est consacrée à ce concours de beauté : GRAND Supreme. Par ailleurs, deux groupes FB à son sujet sont fort animés : Miss Grand Pageant Group et Miss Grand Pageant Insider. Wikipédia vous en dit plus (mais uniquement en langue siamoise).

Publicités

Miss Grand qualifiée de « moche » et de « nègre »

La polémique s’invite au concours ! Peu après son couronnement, Miss Grand Thailand 2020 a été critiquée par des citoyens pour s’être ralliée aux protestations anti-gouvernementales. Lors de la finale, les candidates devaient répondre à une série de questions-réponses. Ainsi, leur a été demandé leur avis sur la manifestation qui se déroulait dans le quartier historique de Bangkok. « De tout mon cœur, je choisis les manifestants », a déclaré crânement Nam.

Une question de teint…

Et d’ajouter : « Nous avons le droit d’exprimer nos opinions et nous voulons choisir ce qui est le mieux pour notre pays. Plus que cela, je veux dire au gouvernement… » Et de poursuivre en anglais, une langue qu’elle maîtrise bien pour l’avoir étudiée, « Si vous appelez ce pays Thaïlande, nous avons besoin d’une vraie démocratie. Et de plus, nous avons besoin que vous quittiez le pays ! ». Une déclaration qui a été immédiatement attaquée par les partisans du gouvernement à travers une série de commentaires négatifs. Certains ont attaqué son look en utilisant des termes racistes dans leurs critiques. « J’ai pensé que vous étiez nègre » a écrit un internaute. « Cette peau de calamar est dégénérée » a renchérit un autre. « Non seulement elle est laide, mais son comportement est également mauvais. Les juges détestent eux aussi l’institution monarchique », a-t-on encore pu lire. « C’est la reine de beauté la plus laide que j’ai jamais vue. Je pensais que c’était une Miss d’Afrique ». Et encore : « Elle est aussi noire que le charbon brûlé. »

Il faut savoir que la société thaïlandaise privilégie la peau blanche. Il n’y a qu’à regarder la télévision pour s’en convaincre : les actrices et acteurs des films et séries TV ont tous le teint clair (beaucoup sont métis). Les publicités elles aussi vantent la blancheur. Les personnes de peau foncée continuent à être quelque peu ostracisées au Pays du Sourire, victimes de colorisme. Un état de fait que connait également l’Occident. Rappelons ici qu’en France, sous l’Ancien Régime, il était de bon ton dans la société oisive des aristocrates d’arborer un teint pâle en opposition à la carnation tannée des classes populaires livrées au soleil et aux intempéries. Un article de Gallica revient sur la dangerosité des produits utilisés jadis à cette fin…

Il se trouve que la séance de questions-réponses a eu lieu samedi et a été diffusée en direct à la télévision au moment même où une grande manifestation antigouvernementale se déroulait à Sanam Luang. La dernière question posée aux cinq finalistes était la suivante : « En ce qui concerne les manifestations qui s’approchent de la violence, si vous pouviez parler aux manifestants ou au gouvernement, qui choisiriez-vous et que leur diriez-vous pour améliorer la situation ? »
Bien que la réponse de Nam ait été la plus passionnée des cinq finalistes, elle n’a pas été la seule à exprimer son soutien au mouvement estudiantin. « Je veux dire aux manifestants que s’il n’y avait pas ce concours de Miss Grand, je serais à la manifestation », a déclaré la dauphine de Miss Grand Thailand, Mlle Indy Johnson. « Il n’est pas mal que la jeune génération exprime ses opinions car l’avenir nous appartient », a-t-elle ajouté. La seconde dauphine, Miss Grand Nakhon Si Thammarat, Mlle Patchaploy Ruendaluang, a, elle, répondu ceci : « Je dirais au gouvernement qu’aujourd’hui, nous, les citoyens, exigeons le retour de la démocratie. Si vous tenez compte de l’opinion des citoyens, ne serait-ce qu’un peu, ce genre de chose n’arriverait pas ». Et Miss Grand Chiang Rai, 3e dauphine, de renchérir : « Je me porterais volontaire pour représenter les étudiants et dire au gouvernement que les gens souffrent énormément de la situation économique. » Quant à la quatrième et dernière dauphine, Miss Grand Mukdahan, Mlle Natnicha Sritongsuk, elle a déclaré qu’elle soutenait les personnes exprimant leurs opinions politiques tant qu’il n’y avait pas de violence.

C’est dire que ces jeunes filles, qui sont de la même génération que les étudiants qui manifestent en nombre dans toute la Thaïlande depuis plusieurs mois maintenant, sont à leurs côtés.

Les mordus peuvent revoir intégralement cette finale du samedi 19 septembre 2020 :

Lisez donc tous nos articles consacrés à Miss Grand :

Miss Grand Thailand 2020 (où l’on parle également de Miss Grand Chiang Mai 2020)
Miss Grand Chiang Mai 2019
Miss Grand Chiang Mai 2018

Pour terminer, nous souhaitons le meilleur à Nam, Miss Grand Thailand 2020, qui se présentera tout naturellement au concours de Miss Grand International qui aura lieu, comme l’année dernière, à Caracas, capitale du Vénézuela, un pays accouchant de nombreuses Miss. Nam succédera-t-elle à Valentina Figuera, Miss Grand International 2019 ? C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite face à la septantaine de candidates (non sans rappeler ici qu’encore aucune Thaïlandaise n’a réussi à remporter un tel titre). Une Valentina qui a d’ailleurs été invitée aux cérémonies ici en Thailande et que l’on voit habillée d’un costume lanna qui lui va à ravir…

ขอให้โชคดี (kho hai chok di), bonne chance à vous, Nam.

Valentina Figuera, Miss Grand International 2019

#MissGrandThailand2020 #MissGrandThailand #MGT2020 #MGT #Thaïlande #MissGrandThaïlande2020 #MissGrandThaïlande #Miss #ConcoursBeauté #Nam


1 Nous avons opté pour la graphie anglophone (et non francophone, Miss Grand Thaïlande)
2 Les propriétaires du concours sont la chaîne de télévision thaïlandaise 7 et l’homme d’affaires et présentateur thaïlandais Nawat Itsaragrisil, formant la MGIO – Miss Grand International Organization.

Source des images © Miss Grand Thailand (site web & page Facebook), sauf mention contraire.
Sources éditoriales :
Miss Grand International & Miss Grand Thailandia (Wikipédia en version italienne)
Miss Grand 2020 called ‘ugly’ and ‘negro’ for supporting protests (Khaosod English)

Article composé le 22.09.2020 et mis à jour le 01.10.2020

Vous appréciez notre travail ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences et des connaissances. Utilisez nos liens d’affiliation tant pour vos hébergements, vos déplacements que les achats multimédias. Votre soutien ne vous coûtera rien de plus et nous aidera à continuer à vous offrir les informations que vous appréciez. Un grand merci à vous 🙏

2 Commentaires

Laisser un commentaire